En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Mieux connaître les « mauvaises herbes », pour mieux les gérer

Biodiversité  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 18.207.240.35
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Contrairement aux idées reçues, la présence de « mauvaises herbes » dans les champs n'entraînerait pas forcément de pertes de rendement, même sans désherbage. C'est ce que montrent des chercheurs de l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) et de la Scuola Superiore Sant'Anna à Pise (Italie).« La nuisibilité des adventices a majoritairement été étudiée par le passé en se focalisant sur la compétition d'une espèce adventice sur une culture. Cependant, peu d'études ont quantifié...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager