En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Biomasse ligno-cellulosique : l'Inra a développé un procédé par voie sèche

Biodiversité  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Le 17 octobre, l'Inra a annoncé avoir développé un procédé de fractionnement par voie sèche de la biomasse ligno-cellulosique (paille de blé et de riz). Ce procédé devrait contribuer à produire des agrocarburants, des molécules et matériaux biosourcés.

"Ce procédé breveté ouvre la voie à une valorisation plus efficace de la biomasse végétale et des applications dans la chimie verte", explique l'Inra, précisant que ces travaux font l'objet de publications dans les revues Biotechnology for Biofuels et Green Chemistry.

Le procédé passe par une étape de broyage ultrafin suivie d'un tri -ou séparation- électrostatique. "Cette technologie a permis de fractionner la paille en différentes fractions enrichies d'une part en cellulose très accessible aux enzymes et d'autre part en lignine-hémicelluloses et minéraux", explique l'Inra, ajoutant qu'elle est "applicable également à d'autres ressources comme le bois, les sous-produits agricoles, les cultures ligno-cellulosiques dédiées…".

Ce procédé se substitue aux prétraitements chimiques classiques coûteux en réactifs et en énergie, en investissement, consommant beaucoup d'eau et générant beaucoup d'effluents toxiques à traiter.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…