En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Inrae veut une construction collective de son plan stratégique pour 2030

Agroécologie  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

« À un moment il est plus que jamais indispensable d'accélérer les transitions pour transformer durablement l'agriculture, l'alimentation et l'environnement, l'Inrae s'engage à construire de nouvelles solutions par la recherche, l'innovation et l'appui aux politiques publiques, au plus près des attentes de la société et avec elle », a assuré Philippe Mauguin, président directeur général d'Inrae, lors du lancement officiel de l'institut.

Ce dernier est né de la fusion, au 1er janvier, de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) et de l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea).

La construction du futur plan stratégique de 2030 de l'Inrae comprend une étape collaborative : les collaborateurs, lors d'ateliers et de débats, pourront participer à l'identification des enjeux dans les domaines de l'agriculture et de l'environnement, mais également pour les grandes lignes des principes et fonctionnement de l'institut. Les partenaires de l'Inrae seront également invités à dialoguer. Le plan sera adopté fin 2020.

14 départements

Le nouvel établissement compte 14 départements scientifiques. Parmi eux figure Aqua, qui étudie le fonctionnement et évolution des écosystèmes aquatiques, du cycle de l'eau et des cycles biogéochimiques. Le département SPE vise, quant à lui, la protection et la santé des cultures dans le respect de l'environnement, de la plante au paysage.

Trois services s'intéresseront à l'évolution des pratiques agricoles.
Terra travaillera sur les transformations de l'agriculture, des systèmes socio-écologiques et des systèmes alimentaires, du point de vue des acteurs et de leurs actions.
Écosocio analysera le fonctionnement et les évolutions économiques et sociales de l'agriculture, des industries agroalimentaires, de l'alimentation et de l'environnement.
Agroenv se penchera sur la conception et l'évaluation des agro-écosystèmes, la compréhension de leur fonctionnement et de leur évolution à différentes échelles d'organisation.
Enfin le département Transform décortiquera les processus de transformation des matières organiques en aliments et produits biosourcés ainsi que la valorisation des résidus de l'activité humaine.

Réactions2 réactions à cet article

 

Vous n'abordez toujours pas l'usage des mycorhizes...dommage !

Tonton de Boulari | 15 janvier 2020 à 09h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je n'ai pas eu de réponse. J'ai peur de comprendre pourquoi....

Tonton de Boulari | 16 janvier 2020 à 00h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager