Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Vers l'extension du système d'échange de quotas de GES aux installations nucléaires

Energie  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Un projet de décret relatif à l'extension du système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre (GES) aux installations nucléaires de base (INB) est soumis à la consultation du public jusqu'au 12 août sur le site du ministère de l'Ecologie.

Ce texte étend aux INB les règles du code de l'environnement relatives à l'affectation des quotas aux installations existantes et aux nouveaux entrants. Il précise également, pour l'ensemble des installations, les règles applicables en cas de changement d'exploitant et prévoit une contravention de cinquième classe pour réprimer l'absence de communication au préfet des informations relatives aux modifications de capacité, d'activité ou d'exploitation de l'installation.

Compléter le dossier de mise à l'arrêt définitif

Le projet modifie également le décret du 2 novembre 2007 relatif aux installations nucléaires de base et au contrôle, en matière de sûreté nucléaire, du transport de substances radioactives.

Il vise à compléter le dossier de demande d'autorisation de mise à l'arrêt définitif et de démantèlement d'une telle installation avec les informations relatives aux sources d'émission de gaz à effet de serre. "Les modifications conduisant à une extension ou une réduction significative de capacité de l'installation, à une cessation totale ou partielle de l'activité et les changements prévus quant au niveau d'activité, à l'exploitation, au mode d'utilisation ou au fonctionnement font également l'objet de procédures particulières", indique le ministère de l'Ecologie.

Réactions1 réaction à cet article

 

Présenté comme ça ça ressemble a un poisson d'avril!! Les gaz a effet de serre et les centrales atomiques deux notions incompatibles! A la rigueur on peut imaginer la présence de SF6 dans des disjoncteurs mais cela n'a rien avoir avec la partie nucléaire.

ami9327 | 16 juillet 2013 à 22h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit de l'Environnement industriel Huglo Lepage Avocats