En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les Etats membres sont favorables à l'extension de l'interdiction des néonicotinoïdes

Risques  |    |  Fanny RoussetActu-Environnement.com

Ce vendredi 27 avril, les Etats membres ont dit oui à la proposition de la Commission européenne d'interdire les néonicotinoïdes tueurs d'abeilles (clothianidine, imidaclopride, thiamétoxame) à toutes les cultures de plein champ. En mars dernier, 86 eurodéputés appelaient les Etats membres à voter en faveur de cette proposition, suite au rapport rendu par l'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) sur la dangerosité de ces produits.

Lors du Comité permanent sur les plantes, les animaux, les denrées alimentaires et les aliments pour animaux, 16 Etats membres (Allemagne, Autriche, Chypre, Espagne, Estonie, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Royaume Uni, Slovénie, Suède) se sont en effet prononcés en faveur de cette proposition permettant d'atteindre une majorité qualifiée (55% des Etats membres représentant au moins 65% de la population totale de l'UE).

L'ONG Générations Futures réagit à cette nouvelle : "Nous salu[ons] ce vote et encourage[ons] la France et l'Union européenne à aller plus loin notamment sur le dossier des nouveaux néonicotinoïdes (comme le sulfoxaflor)". Pour l'ONG SumOfUs, "il s'agit d'une étape importante dans la protection des abeilles et des autres pollinisateurs. Nous espérons que cette interdiction encouragera les gouvernements du monde entier à faire de même".

Réactions2 réactions à cet article

 

C'est une grande victoire, espérons qu'elle ne soit pas «à la Pyrrhus» avec de pires pertes avenir grâce à un nouveau né de l'industrie agrochimique encore plus puissant...

DOMISYL | 30 avril 2018 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bazil, toutes ces joyeuses petites bêtes existaient avant la mise en circuit des pesticides, il existe des moyens non toxiques pour s'en débarrasser sans hypothéquer l'avenir de nos enfants.

la souris verte | 01 mai 2018 à 23h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Fanny Rousset

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…