En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne confirme l'interdiction de trois pesticides à compter du 1er décembre

Agroécologie  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Suite à l'absence de décision à la majorité entre les Etats membres de l'UE, la Commission européenne a confirmé le 24 mai sa décision de restreindre l'utilisation de trois pesticides de la famille des néonicotinoïdes : la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame.

Elle avait fait cette proposition aux Etats membres suite à trois avis de l'Efsa soulignant des risques sanitaires importants pour les abeilles. Par deux fois, les Etats n'ont pas réussi à se mettre d'accord. Lors du dernier vote le 29 avril, quinze pays se sont prononcés pour dont la France, huit pays contre et quatre se sont abstenus.

Ces restrictions pour le traitement des semences, l'application au sol (en granulés) et le traitement foliaire des végétaux qui attirent les abeilles - y compris les céréales, à l'exception des céréales d'hiver - entreront en vigueur le 1er décembre 2013. Les États membres doivent donc retirer ou modifier les autorisations existantes pour s'y conformer d'ici le 30 septembre 2013. Ils peuvent autoriser l'utilisation des stocks existants jusqu'au 30 novembre au plus tard.

"Dès que de nouvelles informations seront disponibles, et au plus tard dans les deux ans, la Commission réexaminera les restrictions adoptées pour tenir compte des évolutions intervenues dans le domaine scientifique et technique", précise la Commission.

Réactions2 réactions à cet article

 

Une bonne décision! La santé des abeilles passe loin devant les profits liès a ces trois produits. Ce ne sont pas les insecticides qui manquent!

ami9327 | 26 mai 2013 à 01h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

2 ans de période "test" avec une autorisation saisonnière… Cette mesure partielle n'aura pas ou peu d'effet, sauf prouver qu'elle n'est pas efficace et permettra par conséquent aux lobby chimique de nier toute responsabilité de ses produits dans la mort des essaims.

Il y a une pétition en ligne pour donner plus de poids à ceux qui défendent réellement les abeilles, dont ne font pas partie les géants de la chimie.

iolofato | 30 mai 2013 à 12h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…