Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

"Pour réduire les déchets, il faut des moyens financiers et humains"

Déchets  |    |  Euractiv.fr

Selon Bruno Genty, directeur de l'ONG France nature environnement, des éco-organismes qui sensibilisent les consommateurs individuels à la réduction des déchets devraient être créés.

La semaine européenne de réduction des déchets a démarré le 17 novembre. Estimez-vous que les textes européens et français font effectivement la part belle aujourd'hui à la prévention des déchets ?

BG : La directive européenne de 1975 parlait déjà de réduction des déchets. Mais elle n'a pas été suivi d'effets. Le texte a été repris dans la loi française en 1992. La législation nationale prévoit alors que les plans départementaux de gestion des déchets doivent contenir un volet sur la prévention. De jolies phrases sont incluses dans ces plans, mais, là encore, il ne se passe quasiment rien de concret.

Un épisode non négligeable intervient en 2004. Le gouvernement sort alors son premier plan national de réduction des déchets. Il vise la réduction des sacs plastiques, des imprimés publicitaires et le développement du compostage domestique. A l'époque, tout le monde s'en est moqué. Mais, contre toute attente, il a eu des effets très concrets : les sacs plastiques ont été réduits de moitié en deux ans et aujourd'hui plusieurs millions de personnes pratiquent le compostage.

Grâce à l'action de certaines collectivités locales et d'association environnementales on est peu à peu parvenus à une prise de conscience sérieuse de la nécessité de réduire la production de déchets. Lors du Grenelle de l'environnement un cap est finalement passé : un objectif chiffré de diminution de 7 % des ordures ménagères est clairement..


© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [17066] / utilisation du flux d'actualité.

Réactions1 réaction à cet article

 

En effet, en matière de déchets il y a toujours de beaux discours mais peu de choses concrètes. La politique gestion de 2009 n'est suivi d'actes, c'est de l'affichage pour se donner bonne conscience, exemple: objectif 2012 sur la collecte sélective 75%, réalisation 67%, action corrective = 0;
La mise en place de la redevance incitative avec la suppression du financement par le budget général et/ou la taxe TEOM est le seul et unique moyen de réduire les déchets et augmenter la collectes sélective, encore faut-il vouloir passer à l'action.

delolme | 20 novembre 2012 à 07h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Godet concasseur BF70.2 S4 MB Crusher
Mistral+ Connect : la nouvelle référence en matière de tri intelligent Pellenc ST