En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

“Les conseillers Environnement des candidats UMP, UDF et PS à la Présidentielle répondent à Actu-Environnement”

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire nationale de l'UMP en charge de l'environnement, députée de l'Essonne, représentant Nicolas Sarkozy, Corinne Lepage, ancien Ministre de l'Environnement, Présidente de Cap21, ralliée à François Bayrou et Bruno Rebelle, ancien directeur de Greenpeace France, conseiller environnement de Ségolène Royal, ont bien voulu nous accorder de leur temps pour répondre par téléphone à six questions…

Interview  |  Gouvernance  |    |  David Ascher Actu-Environnement.com
Bruno Rebelle Corinne Lepage Nathalie Kosciusko-Morizet
Bruno Rebelle,
Ancien directeur de Greenpeace France, conseiller environnement de Ségolène Royal.
Corinne Lepage,
Ancien Ministre de l'Environnement, Présidente de Cap21, ralliée à François Bayrou.
Nathalie Kosciusko-Morizet,
Secrétaire nationale de l’UMP en charge de l’environnement, députée de l’Essonne, représentant Nicolas Sarkozy.

AE : Ségolène Royal compte nommer un n°2 du gouvernement chargé du Développement Durable. Quels seront ses missions et ses moyens ?
En quoi sa fonction sera différente de l'actuel secrétaire d'état au DD ?

AE : François Bayrou compte nommer un n°2 du gouvernement chargé du Développement Durable. Quels seront ses missions et ses moyens ?
En quoi sa fonction sera différente de l'actuel secrétaire d'état au DD ?

AE : Nicolas Sarkozy compte créer un ministère du DD regroupant l’Écologie, l’Énergie, les Transports, l’Équipement, la Prévention des risques industr. Ne craignez-vous pas que l'Environnement soit phagocyté par les autres thématiques ?

BR : Le vice premier Ministre au Développement Durable sera chargé d'étudier et de valider chaque décision de politique d'ordre structurelle ou nécessitant des investissements lourds, afin que celle-ci puisse s'inscrire sur le long terme dans une logique de développement durable. Nous travaillons actuellement à la précision de la lettre de mission qui pourrait inclure une double signature sur toutes les actions qui auront trait aux transports, à l'agriculture, à l'aménagement, à l'habitat… attestant d'une prise en compte transversale des effets à long terme. Ainsi contrairement au poste d'actuel secrétaire d'état au DD rattaché au Ministère de l'Écologie, le vice premier Ministre au Développement Durable sera associé aux plus hautes fonctions de l'État. Précisons encore que sa nomination n'aura pas vocation à remplacer l'actuel Ministre en charge de l'Environnement puisque la notion même de Développement Durable dépasse la seule thématique Environnementale. Le ministère de l’environnement sera maintenu.

CL : Le vice-Premier ministre du développement durable sera chargé de mesurer et de valider au niveau transversal, l’influence de tout choix politique axé sur le long terme. Doté d'un pouvoir de contreseing4, ce numéro 2 du Gouvernement disposera donc d'un moyen important pour faire peser ses décisions sur les choix politiques importants. Il s'appuiera notamment sur un certain nombre d'organes comme le Plan, la MIES6 et plus généralement tous les organes d'état en charge de l'évaluation des politiques publiques.
Doté d’une autorité réelle sur l’équipe ministérielle et les représentants de l’État, notamment grâce à son pouvoir de contreseing, son poste n'a donc rien de comparable avec celui de l'actuel Secrétaire d'État au Développement Durable qui, rattaché au Ministère de l'Écologie et faute de moyens accordés, n'a pu correctement assurer sa mission.

NKM : Bien au contraire c'est le moyen de renforcer la prise en compte de l'Environnement ! Il s'agit de lui donner les moyens des ambitions environnementales que Nicolas Sarkozy a formulées à la convention de l'UMP en 2005 en présence de Nicolas Hulot. Jusqu'ici, le Ministère de l'Environnement s'est très souvent retrouvé limité dans ces actions. C'est d'ailleurs un constat non politique puisque cet avis a été souvent émis par les anciens Ministres de l'Environnement. L'inclure dans un grand Ministère regroupant l'écologie, l’Énergie, les Transports, l’Équipement, c'est donc donner la possibilité à l'Environnement d'intervenir et d'être responsable des administrations en charge des décisions stratégiques comme celles des grandes infrastructures du pays par exemple ! Quelque part ce grand ministère sera celui en charge de changement climatique puisque l'Énergie, les Transports et l’Équipement sont au cœur de ce débat.


AE : Le GIEC vient de rendre public son second rapport. Quelles seraient, selon vous, les actions prioritaires à mener au niveau national pour limiter et s'adapter au changement climatique ?

BR : Alors que personne ne conteste l'objectif du facteur 41, aucune mesure concrète n'a été adoptée concernant les moyens à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif. Ségolène Royal s'engage donc à ce que, dès le lendemain de son élection, s'ouvre un nouveau débat sur la politique énergétique visant à préciser les modalités de mise en œuvre des actions à entreprendre en matière d'économie d'énergie, d'efficacité énergétique et de développement des EnR pour atteindre à terme un mix énergétique plus vertueux. Concrètement il s'agira de déterminer les modalités pour isoler 400.000 logements anciens par an, imposer la HPE2 puis à terme la THPE3 pour tout nouveau bâtiment, déterminer de nouvelles incitations fiscales favorables aux énergies renouvelables et atteindre 20% de vrais EnR à l'horizon 2020. Je tiens d'ailleurs à rappeler que Ségolène Royal avait fixé ce taux avant même que ne soit déterminé le même objectif contraignant par l'UE. Objectif que seul le gouvernement français, dont Nicolas Sarkozy était membre, a tenté de modifier pour que soient comptabilisées ce qu'il appelle pudiquement ''les énergies non-carbonnées''.

CL : À la suite de nos échanges, François Bayrou a repris les trois propositions les plus forte de mon propre programme, à savoir une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 15% sur 5 ans, un plan d'adaptation au changement climatique, respecter le nouvel objectif européen de 20% d'énergies renouvelables et non pas ''non-carbonnées'' dans la consommation d'énergie primaire.
Bien entendu, avec ces propositions, toute une série de mesures concrètes est prévue comme, par exemple et à titre non exhaustif, l'obligation dans le Bâtiment d'installer des équipements de production d'EnR sur toute construction nouvelle, le respect d'un plafond de consommation de 50 kWh/m2 en 2010 énergétique pour les bâtiments neufs, le lancement d'un grand plan de rénovation dans le but d'accroître la performance énergétique des logements anciens. Du côté des transports, nous voulons notamment instaurer une taxe à la tonne/km transportée par la route et rééquilibrer les investissements publics en faveur du ferroutage et du transport fluvial.
En amont, nous rééquilibrerons les budgets de la recherche au profit des écotechnologies, et notamment sur les EnR pour ce qui concerne l'énergie.

NKM : Il faut une réforme transversale au profit de la fiscalité environnementale en transférant, à charge fiscale équivalente, le poids qui pèse sur le travail vers la pollution et les activités polluantes. Il est en effet aberrant aujourd'hui de taxer le travail alors qu'on cherche à le développer et de laisser libre les pollutions alors que c'est précisément ce que l'on veut éviter. Cela constituerait en plus un signal clair envoyé aux systèmes de productions, pour enfin conjuguer écologie et économie !
Par ailleurs, d'autres mesures fiscales doivent être prises comme dans le secteur du bâtiment et des transports. Par exemple, aujourd'hui, la taxe a l'essieu porte préjudice aux seuls transporteurs français tandis que les camions des pays voisins transitent librement sur notre territoire. Nicolas Sarkozy veut supprimer la taxe à l'essieu au profit d'une redevance applicable à tous et calculée sur les émissions de GES de chaque camion ; par le biais d'une vignette par exemple à l'instar de la Suisse. Le produit estimé entre 500 millions et un milliard d'euros sera directement affecté au développement des transports alternatifs comme le ferroutage ou le transport fluvial.


AE : De nombreuses solutions existent de par le monde pour réduire drastiquement les émissions de CO2 (véhicule hybride japonais, panneaux solaires allemands, éoliennes nordiques). Le climat ne serait-il finalement pas l'otage d'un certain protectionnisme et d'intérêts économiques à court terme ?

BR : La myopie du gouvernement français, concentré sur la monoculture industrielle électronucléaire, a empêché le développement de filières industrielles pour le développement des énergies renouvelables. Cette politique a conduit en outre à des impasses dans les secteurs de l'habitat et des transports. Enfin, cette politique n’a pas limité notre dépendance vis-à-vis du pétrole et de l’uranium importé. Du fait de ces blocages politiques et industriels, la France est très en retard sur le développement des filières renouvelables par rapport à d'autres pays d'Europe tels l'Espagne, le Portugal et l'Allemagne. Il n'est pas trop tard, il est temps d'insuffler une dynamique pour développer le secteur des EnR dans notre pays.

CL : Bien sûr les intérêts économiques existent bel et bien et c'est naturel. Mais contrairement à d'autres pays tels que l'Allemagne qui a beaucoup investi sur l'éolien puis le solaire, la France a tout misé sur le nucléaire qui, je le rappelle, n'est pas durable ! Or mis à part les technologies de séquestration du CO2, cette quasi exclusivité d'investissement au profit du nucléaire, a conduit la France à un sérieux retard industriel sur l'énergie. C'est donc précisément pour atteindre le développement économique que l'on est en droit d'attendre de ces filières durables que nous prendrons les mesures nécessaires pour que la France s'inscrive dans une démarche systémique, c'est-à-dire, depuis la R&D jusqu'au financement en passant par la formation, la fiscalité, la réglementation et la normalisation.

NKM : Évidemment, en matière d'Environnement, comme sur tous les secteurs d'activités, la concurrence internationale existe. Mais aujourd'hui, l'objectif est de concilier Écologie et Économie. Or, par le passé, le potentiel en emploi des technologies environnementales n'a pas assez pris en compte. Par exemple sous le gouvernement socialiste de Lionel Jospin, les aides comme les emploi-jeunes se sont cantonnées sur des secteurs non marchands et peu techniques. Parallèlement, la France s'est peut-être un peu trop reposée sur les technologies existantes et les grands champions nationaux comme ceux du nucléaire.
Aujourd'hui Nicolas Sarkozy propose de donner les moyens pour développer les synergies et atteindre l'excellence aussi bien sur les ENR que le nucléaire et ainsi générer les emplois qui vont de pairs.


AE : Les ménages semblent encore trop souvent rejeter la cause du réchauffement climatique sur les industriels et les pouvoirs publics. Comment pensez-vous pouvoir les sensibiliser à l'impact de leur consommation et modes de vie ?

BR : La sensibilisation reste nécessaire et les efforts doivent être poursuivis en ce sens, notamment en ce qui concerne l'écologie et le respect de l'Environnement. Parallèlement, sur le changement climatique, les Français se montrent plus sensibles et prêts à agir. En effet d'après nos données, alors que la protection de l'Environnement ne figure qu'en 7e ou 8e position des préoccupations des Français, l'évocation du changement climatique se situe dans les trois premières. Le terreau est donc bien là. Il convient donc que nous accompagnions et encouragions cette implication en faisant en sorte que tous, collectivités, entreprises, gouvernement, particuliers, puissent mettre en œuvre ensemble les solutions effectives contre le changement climatique.

CL : De toute évidence ! Trop souvent les Français ne connaissent, ou n'ont pas les moyens de prendre conscience de leur propre impact. Et c'est précisément parce qu'elle est fondamentale, que François Bayrou a décidé d'appliquer la proposition de l'Alliance pour la Planète sur la publicité. Tant qu'il existera des publicités fallacieuses, voire mensongères sur l'effet environnemental de certains produits, il sera très difficile de changer les comportements !
Par ailleurs, il convient que l'état affiche enfin une vraie cohérence dans ses actes pour qu'il ait valeur d'exemple et que la sensibilisation soit crédible. Par exemple, alors que le taux de 20% de véhicules économes dans les flottes publiques a été inscrit dans la loi sur l'Air, les décrets d'application n'ont jamais été publiés. C'est aberrant !

NKM : Il est vrai que notamment sur les secteurs de l'habitat et des transports, les gens ne se rendent pas forcément compte de leur impact individuel et encore moins de la répartition entre les émissions liées aux industriels et celles associées à la somme des émissions individuelles. Je crois beaucoup à une politique de sensibilisation qui a été lancée et que nous poursuivons avec les étiquettes énergies, à l'instar de celles déjà appliquées sur le matériel électroménager, désormais apposées sur les voitures, les logements lors de la vente et bientôt lors de leurs locations. Plus qu'une simple information, ce mode de communication est très concret pour le public dans son acte de consommation. Le principe mérite donc d'être encore développé comme dans la publicité par exemple.


AE : Les pouvoirs publics semblent prendre conscience de l'impact d'un environnement dégradé sur la santé. Au regard des implications économiques et sociales sur les secteurs d'activités concernés, jusqu'où pensez-vous qu'il soit possible pour le nouveau Président de soutenir le principe de précaution ?

BR : En matière de santé, il est plus intelligent de faire de la prévention que de gérer les impacts. L'objectif consiste donc aujourd'hui à réduire le recours aux composants toxiques qui ont des effets incontestables sur la santé comme les cancers, l'infertilité... Ségolène Royal s'engage en ce sens avec, par exemple, une réduction de 25% sur 5 ans de l'utilisation de pesticides, mais aussi en dépassant les objectifs établis par le règlement REACH, en favorisant la substitution des produits toxiques via des aides fiscales aux industriels qui sauront relever le défi.
Par ailleurs, je tiens à rappeler que si le principe de précaution est inscrit dans la loi depuis 1975, sa traduction politique n'a pas été suffisamment élaborée jusqu'ici. Concrètement, tant que le principe d'inversion de la charge de la preuve ne sera pas effectif, il continuera à incomber à la société de prouver la toxicité d'un produit ou service. Il s'agit bel et bien d'une aberration puisqu'en toute logique, il devrait appartenir au promoteur de tout nouveau produit ou service d'apporter la preuve de l'innocuité de ses innovations.

CL : Rappelons que sur nombre de mesures de précautions concernant la Santé Environnement, la France est en retard sur ses voisins européens. Dès lors, nous avons le devoir de faire, au moins, aussi bien voire mieux. C'est notamment en ce sens que François Bayrou propose la création d'une autorité indépendante d'alerte environnementale, l'application rigoureuse de REACH5, l'instauration d'un moratoire sur les OGM, une réduction de 50% en toxicité des pesticides en 5 ans, une diminution massive de l'utilisation des apports azotés (nitrates) et des mesures destinées à favoriser le développement de l'agriculture biologique et intégrée.
Par ailleurs, le PIB se limitant aux seuls aspects économiques, la vision de la création de richesse est déformée. C'est la raison pour laquelle nous doterons la France d'un outil de bien-être économique qui existe d'ailleurs déjà au sein de l'OCDE et qui, outre l'économie, intègre les paramètres sociaux et environnementaux.

NKM : De nombreuses entreprises ont perçu l'Environnement comme une contrainte supplémentaire, mais cela est en train de changer : elles sont de plus en plus nombreuses à le percevoir comme une formidable opportunité car la qualité fait désormais partie des demandes récurrentes des consommateurs de plus en plus informés et avertis. En quittant une logique de consommation quantitative au profit d'une demande de qualité, chacun peut influer sur le développement économique des entreprises. C'est la raison pour laquelle je me suis toujours montrée favorable à un renforcement et une simplification de la signalisation sur les produits contenant des substances présentant un risque pour la santé. Parallèlement, pour avoir mené il y a quelques années les rencontres Chimie-Environnement, je vous confirme - même si tout n'est pas rose - que les points de vue des industries chimiques par exemple, évoluent dans le bon sens. On y parle notamment de plus en plus de Chimie verte. Ces signes encourageants constituent donc une dynamique qu'il faut soutenir activement, notamment en donnant plus de moyens à la recherche Santé-Environnement et au Plan National Santé Environnement.


AE : Quel est votre sentiment et celui du candidat que vous représentez sur la très récente publication du décret d'installation de l'EPR à Flamanville ?

BR : Ségolène Royal s'est offusquée de cette décision qui marque la volonté du gouvernement de l’UMP de passer en force. Elle s’est engagée, quoi qu’il en soit, à ouvrir au lendemain de l’élection un grand débat sur la politique énergétique qui abordera entre autre la question de l’EPR. Ségolène Royal considère que la politique énergétique doit être abordée dans sa globalité. C’est dans ce cadre que devra être définie la part du nucléaire à terme dans le mix énergétique. Dès lors, il sera possible de fixer des objectifs pertinents en matière de renouvellement des centrales nucléaires et de déterminer s’il n’existe pas des alternatives plus intéressantes.

CL : Je suis une nouvelle fois très satisfaite que mes propositions sur ce sujet aient été reprises par François Bayrou. En effet, à l'instar d'un moratoire sur les OGM et les incinérateurs, d'un plan ambitieux de réduction des déchets à la source, il s'est prononcé très fermement sur le sujet, en passant d'une proposition de nouveau débat public à une suspension pure et simple du décret. S'il n'est pas anti-nucléaire, François Bayrou souhaite en effet donner le temps au débat afin que soit déterminé sereinement qu'elle doit être la part du nucléaire dans le bouquet énergétique français et la part des investissements à lui consacrer aux côtés des autres sources d'énergie.

NKM : La concertation est indiscutablement une composante importante de la politique. C'est d'ailleurs en ce sens que Nicolas Sarkozy a proposé de mener un vrai Grenelle de l'Environnement dès le début de sa mandature. Mais renvoyer perpétuellement au débat public, c'est aussi le moyen d'éviter de prendre des décisions.
Pour le candidat que je soutiens, si le nucléaire n'est pas la solution ultime de l'énergie en France, il tient en revanche une place importante dans la lutte contre le changement climatique ; une place qu'il est important, non pas de développer, mais de poursuivre en remplaçant les centrales vieillissantes, aux côtés du développement des EnR.


Le détail des propositions des candidats sont disponibles sur notre dossier politique.

1/ Réduction par 4 des émissions de GES d'ici 2050 établie dans le cadre du débat des années 2004 / 2005 sur la politique énergétique.
2/ Haute Performance Énergétique.
3/ Très Haute Performance Énergétique.
4/ En droit constitutionnel, l'autorité qui contresigne une décision en endosse la responsabilité, individuellement ou solidairement avec l'autorité qui en est à l'origine.
5/ Réglement européen pour l'enRegistrement, Evaluation, Autorisation et restriction des produits Chimiques.


A LIRE EN COMPLÉMENT : Environnement : les candidats au banc d’essai
A l’heure où tous les candidats à la présidentielle se retrouvent dans la dernière ligne droite, Isabelle Delannoy décrypte leurs discours et met en lumière leurs engagements, leurs postures de principe ou leurs contradictions sur les enjeux liés à l’environnement et au développement durable.
Chez vous en 48h - 16,39 €

Réactions54 réactions à cet article

 
décevant

on ne croit plus à toutes ces offres. très décevant.tout cela ira aux oubliettes dès qu' ils seront élus. c' est à nous consommateurs et citoyens d' être vigilants.on a le cas de Mme Voynet.elle ose se présenter comme candidate après des années de ne RIEN FAIRE au gouvernement.quant à Mme Royal je ne lui fais AUCUNE CONFIANCE.elle change d' avis tous les 10 minutes et est entourée de personnes pas recommandables. au fait aura t on un régime genre totalitaire comme du temps de Mr Miterrand? toujours sous surveillance? où prendra t elle le temps de s' occuper de l' environnement?comment faire confiance à ces gens là maintenant?
on parle beaucoup de l' énergie renouvelable en ce moment.de faire baisser le taux de CO2 dans l' air. et pourtant PERSONNE ne parle de cette idée ahurissante , aberrante de faire allumer aux usagers de la route les feux pendant la journée.le pire dans les pays où le soleil brille 365 jours dans l' année. non mais vous rigolez ou quoi? la population de la terre deviendrait elle aveugle? car il faudrait mettre l' éclairage dans les rues, devant votre habitation...? le ridicule n' a jamais tué, mais là on ne sait jamais il y a de gros risques.nous avons fait une étude à ce sujet Messieurs, Dames.vous pouvez me contacter.ce sera avec plaisir que je discuterai avec vous sur ce sujet.beaucoup d' automobilistes ne respectent pas les règles déjà établies et vous leur en donner d' autres, soi disant pour réduire le taux de mortalité? où êtes vous aller trouver cela? MERCI DE VOTRE ATTENTION ET
à bientôt
Liliane MARKIEFKA UFC Que Choisir Centre Var

quechoisir | 17 avril 2007 à 04h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:décevant

Bonjour,

Votre message sur les feux de route me parait complètement hallucinant et totalment déplacé puisqu'il s'agit d'un question de sécurité, à laquelle je suis très étonné que qq de Que Choisir ne soit pas recéptif.

Mais surtout, quand, du point de vue de l'énergie, il ne restera plus que le problème des feux de voitures allumés en permance, je pense que l'on sera sorti de la panade du réchauffement climatique. Car je vous le rapelle au cas où vous l'auriez oublié... le problème n'est pas les feux de voitures, mais bien les voitures elles-même.

Merci donc de prendre les choses dans leurs priorités...

Bien à vous

daaaavid | 17 avril 2007 à 08h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:décevant

tout à fait d'accord avec David.. votre message sur l'allumage des feux est complètement déplacé.. roulé feux allumé fait consommé 1% en plus.... diminuer sa vitesse de 10 km/h fait gagner plus que 1% en consommation... alors vous avez compris, rouler à 120 km/h sur l'autoroute feux allumés consomme moins qu'à 130 feux éteint.. c'est tout bénef pour la sécurité et les émissions.. c'est peu, mais si tout le monde le faisait déjà aujourd'hui...
pour revenir à cet article, je suis très heureux que Corinne LEPAGE est rejoins F. BAYROU.. j'adhère grandement aux idées défendues par CAP 21... malheureusement le vote CAP21 aurait été marginal...c'est une très bonne décision d'avoir rejoins F. BAYROU, ce qui donne une plus grande force et crédibilité au programme environnemental du candidat!

greendays | 17 avril 2007 à 08h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Un peu de hauteur!!!!! SVP et d'esprit!!!!

il serait bon que les internautes discutent des propositions au lieu de mettre dos à dos tel ou tel candidat sinon le débat sera aussi bas que celui qui nous est accordé actuellement !

daaaavid | 17 avril 2007 à 08h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
la verite

Ne faudrait-il pas dire la vérité tout simplement, si on continue ainsi avec des moteurs à essence, à laisser rouler les gens toutes la nuit par exemple à Paris, ou l'air n'a même pas le temps de se renouveller et les particules fines sont en constantes croissance. Ne devrait -on pas leur dire qu'ils vont MOURIR. Et mourir plus vite qu'ils ne pensent...Nos enfants souffrent dès la naissance de diverses infections respiratoires et on se cache les yeux sous pretexte de laisser la "liberté individuelle'. Mais revenons en arriere de quoi sommes nous pourvu.. de deux jambes seulement. Tant pis on va tous MOURIR ASPHYXIE et BRULE. Engraisser les pays comme le BAHREIN l'arabie SAOUDITE qui n'ont qu'une envie c'est nous foutre sur la gueule; N'est-ce pas de la connerie pure et simple. Nos petits intérets économiques vont nous détruire.. Je n'ai qu'un seul message, ringard hein.. L'air et l'eau c'est la vie.

ninin10 | 17 avril 2007 à 09h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ET LES VERTS ?

Il me semble qu'il aurait interressant d'avoir leur avis sur ce sujet, qu'ils aient l'occasion d'exprimer, d'expliquer leurs projets ; Ce sont quand même ceux qui ont l'air le plus concerné, et cela, bien avant les élections !

Manou | 17 avril 2007 à 09h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ET LES VERTS ?

Bonjour,

Actu-Environnement a voulu donner la possibilité à ses lecteurs de parcourir (gratuitement) les réponses des conseillers environnement qui, je vous le rappelle, sont les mieux placés pour l'emporter.
Ces interviews sont donc le fruit d'un travail de plus de 3 jours...

Par ailleurs, nous avons publié un dossier politique dont le temps de préparation a quant à lui été encore supérieur, et qui reprenait pour chaque candidat, y compris les Verts, la totalité des propositions.
Je passe outre les dizaines de News faisant états des propositions des Verts sur notre site. Alors dire que nous les passons sous silence est plutôt mal venu.

Enfin je tiens à préciser que les Verts ont une très mauvaise habitude... Celle de ne répondre favorablement qu'aux demandes d'interview provenant des très grands médias nationaux, du type Libération, le Monde, Figaro etc…

David Ascher
Directeur de la publication

David Ascher | 17 avril 2007 à 09h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
... Sincèrement...

Ils ne sont pas aidés les consommateurs Varois avec un représentant UFC Que Choisir qui se focalise sur de telles priorités.

Personnellement, je me satisfais tout à fait que Bruno REBELLE est rejoint le camp de Ségolène ROYAL.

J'aurais apprécié d'avoir les réponses à ces mêmes questions de la part de BESANCENOT, BUFFET, LAGUILLER, SCHIVARDI, BOVE, VOYNET, NIHOUS, DE VILLIERS, LE PEN.

Quant à la charmante petite Kosciusko-Morizet, je me demande souvent comment une femme aussi intelligente a pu aller se fourvoyer conseillère d'un monsieur dont on peut, là effectivement, penser que si il est élu, l'environnement deviendra vite le cadet de ses soucis. Pourquoi se dégonfle-t-il à l'idée de nommer un vice-premier ministre (avec de réels pouvoirs) au Développement Durable ?

Steph! | 17 avril 2007 à 10h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
A propos...

Suite au message adressé par l'auteur à la personne qui parle d'éteindre les feux de route des automobiles...
BRAVO
Vous l'avez dit!
Prendre les problèmes par ordre de priorité... BRAVO.
Pouvez-nous nous dire alors ce qui fait force de repères pour expliciter ces priorités?
Nous sommes dans une démocratie représentative. Nos élus ne manquent pas de nous le rappeler lorsque le riverain souhaite s'investir davantage dans les affaires environnementales de sa commune (Les dites Affaires qui entrent dans les prérogatives d'une certaine citoyenneté, si je ne m'abuse).
Doit-on laisser courrir le lièvre de cette démocratie gallopante sans phare ni lois à l'aulne des pseudos responsabilités qui seraient les nôtres, à l'endroit où nous devrions être responsables et de quoi.
N'est-ce pas là, un bon repère, Monsieur David (?), ou préférez-vous que l'abusif et l'industriel décident pour nous de ce qui fait nos priorités.
L'implication, dans ces affaires privées de la commune, n'est-ce pas là ce qui fait une certaine motivation par rapport à tel ou tel autre candidat aux élections?
Pour ma part.
Je préfère dire nos régions; notre Europe, nos responsabilités. Encore une fois les candidats semblent avoir oublié ceux qui agissent, au lieu de candidature(s) par les mots

Sustainable developpmnt | 17 avril 2007 à 10h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:A propos...

Bonjour,

Je n'ai pas la prétention d'avoir la science infuse, mais effectivement, si l'on se réfère à la réponse de Greendays qui donne quelques chiffres, il est évident de constater que le problème des phares allumés sur la route est le cadet de nos soucis. Je ne comprend même pas ce que cela fait en réaction à une Interview sur un site comme Actu-Environnement.

Si vous vous attendez à ce qu'un candidat prenne prioritairement une mesure contre les feux de voiture allumés sous couvert du fait que cela soit une mesure demandée par tel ou tel groupement citoyen, c'est sûr, en 2100 on aura tous grillé au soleil !

Un peu de sérieux s'il vous plait... notre défi actuel c'est de répondre à des problèmes de santé-Environnement, de consommation et de sobriété énergétique portant sur des TWh, pas sur des broutilles qui de plus se justifient facilement en terme de sécurité. Vous m'auriez parlé de gâchi des éclairages publics, j'aurais compris, mais là... je n'ai pas honte de le dire : je trouve que c'est ridicule

Bien à vous

Daaaavid | 17 avril 2007 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ET LES VERTS ?

Sympathisant des Verts, je comprends parfaitement votre choix editorial d'interroger les 3 "principaux" candidats".

Par contre, je n'ai pas observé que les Verts choisissaient uniquement les grands médias, j'observe notamment Cecile Duflot, la nouvelle secretaire nationale des Verts sur un grand nombre de radios locales et régionales.

Michaouette | 17 avril 2007 à 10h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:ET LES VERTS ?

Bonjour,

Je me suis permis ici (certains pourront le reprocher, d'autant plus sur un site d'Environnement) de noter ce dernier point, simplement parcequ'il s'agit d'une expérience vécue dont, par contre, je ne détaillerais pas la teneur.

Bien cordialement

David Ascher

David Ascher | 17 avril 2007 à 10h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Mme LEPAGE

Bonjour à tous,

Mme LEPAGE dénonce le scandale que sont les publicités des produits courants, nottemment menagers!

J'ai une proposition à lui soumettre:

Si "FUMER TUE" alors "CILLIT BA.. ou autre POLLUE".

Je trouve scandaleux de voir dans ce genre de spot des stéréotypes de "ménagères de - de 50ans" balancer avec le sourire ces produits si nocifs pour l'environnement!!!

J'imagine à chaque fois les generations futures regarder ces "archives" avec abberation!

Il faut rendre obligatoire une annotation sur les produits polluants et faire défiler un texte d'information pendant la diffusion de ces pubs...Cela permettrait également de mettre à jour la mauvaise foi de certaines gens.

J'ai bien peur qu'en effet les 3/4 des Français ne soient pas prêts ou ne désirent pas changer leur mode de consommation.

J'ai en parralelle à ce petit coup de colère 1 question à vous poser:
Que pensez- vous du livre de C.ALLEGRE et du troublant roman "Le parfum d'Adam" de J.C RUFFIN?

McVal

McVal | 17 avril 2007 à 11h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:décevant

C'est marrant cette histoire de feus allumés...je ne vis pas en france, mais en tant que française je lis aussi les infos du pays!! eh là le truc: la révélation, les feux de route!! je croyais moi aussi qu'il y avait plus urgent et côté éclairage d'abord peut -être l'éclairage public et l'heure de mise en route! ou pourquoi pas comme au Maroc ( où je vis) installer des capteurs solaires sous les réverbères, histoire de profiter de ce soleil... ou encore équiper tous les bâtiments publics de lampes basses tension et interdire l'allumage quand la lumière du jour est suffisante... je sais pas moi mais les feux de route????

Anonyme | 17 avril 2007 à 12h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Timidité de Sarkozy

Nicolas Sarkozy a pourtant signé le pacte écologique proposé par Nicolas Hulot. Si on se refère à ses réponses et à l'analyse qui en est faite, il est loin de faire des propositions à la mesure de l'enjeu du réchauffement climatique et du développement durable. Il faut dire que les lobbies de la chimie et de l'agriculture le surveillent pour l'empêcher de nuire à leurs petites ou grosses affaires et en bon libéral que NS est, le marché se chargera de résoudre tous les problèmes environnementaux. Il n'y a qu'à voir le vote des députés européens UMP sur le programme REACH pour comprendre que ce n'est pas de ce côté que des mesures contraignantes sur l'eau, les pesticides, la biodiversité seront prises pour améliorer la situation actuelle.

echasse17 | 17 avril 2007 à 12h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:... Sincèrement...

et pour complément

Un dossier que nous avons réalisé :

https://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/presidentielles_2007/propositions_candidats.php4

Anonyme | 17 avril 2007 à 12h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ET LES VERTS ?

Un lien qui peut vous interesser :


https://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/presidentielles_2007/Dominique_Voynet.php4

Anonyme | 17 avril 2007 à 12h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et la biodiversité dans tout ça ?

Bonjour,
je suis très étonné qu'aucune des questions posées aux porte-paroles des trois candidats ne traite de la biodiversité. Pourtant, entre la Stratégie nationale pour la biodiversité, Natura 2000, l'impact des activités humaines, les "services" rendus par la nature, le projet de rapport des ministres de l'environnement des pays du G8 sur le modèle du rapport Stern sur le coût du changement climatique, etc., il y avait de quoi dire.
Réduire le débat public environnemental aux seules préoccupations climatiques et énergétiques (importantes bien sûr) risque de faire une fois de plus de faire passer aux oubliettes ce qui est l'assurance-vie de l'humanité. Cela mérite attention, non ?

Jean | 17 avril 2007 à 13h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:et la biodiversité dans tout ça ?

Bonjour,

Bien entendu, la biodiversité est excessivement importante. Mais le nombre de questions que nous pouvions poser aux conseillers était limité. Le but n'était pas de reprendre toutes les mesures des trois candidats sur tous les sujets (si toutefois tous y figuraient).

De plus, hormis le fait que le rapport du groupe II du GIEC ait très récemment rendu son rapport, pour que l'interview croisée déjà très dense reste assez digeste pour le lecteur, il convient de conserver une certaine ligne directrice sur les sujets, et donc d'en restreindre le nombre.

Bien cordialement

David Ascher

David Ascher | 17 avril 2007 à 13h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
UFC... Union Française des C... ???

Bonjour à tous,

Aurait on changé, dans le Var ou ailleurs, la signification du C dans le sigle UFC, sans m'en avertir...???

Ce que mes prédécesseurs ont répondu sur la question des feux de route allumés en plein jour suffit, je n'en rajouterai pas .

En ce qui concerne l'inactivité de Dominique VOYNET durant sa présence dans le gouvernement Jospin, il serait de bonne guerre de lui reconnaitre une grande combativité, de très bonnes propositions, mais des "alliés" politiques qui ont entravé sans cesse les avancées écologiques.

En espérant que l'UFC, dont j'avais pourtant entendu beaucoup de très bonnes propositions en matière de développement durable, ne soit pas à votre image, madame la représentante du Var... !!
Cordialement (c'est pour la forme, mais en fait pas tant que ça...)

Seb

Seb02 | 17 avril 2007 à 16h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:décevant.... et consternant!

J'ai du mal encore a realiser... votre message est si consternant... votre ton, vos propos... tout est si minable!!

J'ai du mal a trouver mes mots... je pense que c'est une blague, hein, cette idee de contester l'allumage des feux de route pour sauver la planete.??... c'est tout ce que vous avez a proposer? et vous critiquez les politiques?? en tout cas on a bien compris pour qui vous roulez!!!! Comme vous dites heureusement que le ridicule ne tue pas...

En tout cas ce n'etait pas la peine de vous enerver comme ca! Vous etes insultante et je trouve cela particulierement deplace dans un debat d'idees de la part surtout d'un responsable d'une association comme la votre... mais qui ceci dit est la pour defendre les consommateurs pas la planete ni les humains...

Pour votre information sachez que Mme Voynet n'etait pas au gouvernement ces derniers temps, et que je ne sais pas ce qui vous permet de juger de la recommandabilite des conseillers de Mme Royal... Quand a Mitterand vous ne savez meme pas ecrire son nom correctement, comment pourriez vous juger de ce qu'il a fait??? Vos arguments sont d'une bassesse !!!

Bref vous n'apportez vraiment rien au debat.. merci a la redaction d'Actu-Environnement pour ce travail... et de nous faire partager ces informations gratuitement ce qui n'est pas le cas de tout le monde (Site payant UFC!!!).

Et puis peut etre vous ne le savez pas mais il parait qu'on emet plus de CO2 quand on est en colere.. donc mon conseil : calmez vous, prenez le bus et rentrez chez vous... cela fera du bien a tout le monde... Bye!

Jul'_in_Us | 17 avril 2007 à 17h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Et l'emploi dans l'environnement ?

L'environnement est normalement porteur d'emplois. Or, en analysant la situation, on peut constater que ces emplois sont phagocytés par l'Administration (avec un grand A). Certaines institutions cumulent - sans doute pour mieux occuper leur personnel - différentes casquettes : formation, recherche, contrôle, etc... et concurrencent directement les entreprises sur leur terrain avec tous les avantages que leur donne leur situation (fonctionnaire payés par l'état, influence de leur position sur le public, prix plus qu'alléchants (pour ne pas dire dumping, etc...)
Est ce bien le but recherché ?
La toute puissance, dans l'environnement comme ailleurs, ne peut qu'amener à une position de monopole.
Comment nos candidats comptent-ils gérer cette situation ?

majorca | 18 avril 2007 à 14h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
C'est choquant !

Oui, je suis choqué, choqué par votre choix des candidats que vous avez interrogés.
Si l'écologie n'est pas l'appanage des "verts", ne pas avoir soumis ce questionnaire à Dominique Voynet est selon moi soit la demonsration que vous suivez aveuglément les sondages et cherchez "le vote utile" soit que les "verts" n'ont pas répondu à vos questions.

Constantin | 18 avril 2007 à 19h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est choquant !

Bonjour,

Nous avons publié un dossier politique où les propositions de tous les candidats étaient évoquées - en page d'accueil. Dire que nous appelons au vote utile alors que dans des dizaines de News nous avons fait mention des propositions des Verts me parait donc particulièrement mal venu voire ingrat.

Pour le reste, vous trouverez mes éléments de réponse dans les autres discussions dans lesquelles j'ai déjà répondu à une remarque comme la vôtre.

Bien à vous

David Ascher
Directeur de la publication

PS : outre le fait que les Verts on le tort à mon sens de rarement répondre aux "petites médias" je ne suis pas sûr que vous vous rendiez compte du nombre de journalistes à mobiliser pour interviewer 12 candidats... qui plus est le plus souvent très difficilement joignables étant donné la proximité des élections !

David Ascher | 18 avril 2007 à 19h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est choquant !

Je ne comprends pas bien, elles sont là les réponses de Dominque Voynet !!!! en plus elles sont en page d'accueil d'actu depuis un mois! vous etiez en vacances?

https://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/presidentielles_2007/Dominique_Voynet.php4

Michel | 18 avril 2007 à 19h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Et l'emploi dans l'environnement ?

Entièrement d'accord !

Entre les CCI qui concurrencent les bureaux d'études, l'Ademe qui touche à tous, des assos qui n'en sont pas et qui émettent des factures déductibles d'impôts et les mastodontes de l'environnement dit industriel... le secteur est complètement sclérosé !!!

Il serait peut-être temps que les PME, TPE s'organisent afin de faire connaitre au prochain président les abus auxquels elles ont trop souvent confrontés qui leur empêche de se développer et... d'embaucher !

Signé : un petit patron pas méchant comme il en existe des centaines de milliers d'autres...

Petit Patron | 18 avril 2007 à 19h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est choquant !

Perso mon père est pas français.. alors j'estime que dans mon cas le vote utile... c'est utile

Dommage pour Voynet. c'est un peu du dommage collatéral.

Mais bon, de toute manière, je pense pas qu'Actu soit le meilleur endroit pour échanger sur ces problèmes politico-politiques.

Allez @...

collatéral | 18 avril 2007 à 20h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Un peu déçu...

Je voudrais réagir à votre dossier sur les élections présidentielles et les programmes des candidats concernant l'environnement.

Je suis un peu déçu par votre fausse neutralité. En effet, les commentaires que vous mettez sur les programmes de trois candidats sont plutôt déplacés à mon goût. Peut-être avez-vous raison, mais l'insistance avec laquelle vous les critiquez est à mon sens de très mauvais goût.

Quand on veut faire preuve de "déontologie" comme vous dites, on l'applique réellement. Et la déontologie d'un site comme le vôtre est à mon avis de rester neutre politiquement. Nous sommes assez grands pour nous faire nos propres opinions sur les programmes des candidats.

Je pense honnêtement que dans tous les programmes présentés ici, il y a des choses assez absurdes et de bonnes choses. Je n'ai pour ma part trouvé aucun programme avec uniquement des bonnes propositions ou uniquement des mauvaises propositions. Donc si vous aviez voulu faire preuve d'un peu plus d'intelligence, vous auriez soit fait totalement silence sur les propositions, même des candidats les moins fréquentables (je ne pense pas me tromper en disant que vous ne nous apprenez rien en faisant les remarques que vous faites), soit critiqué tous les programmes (et même celui des Verts ! car il est loin d'être sans faille lui non plus).

Quant à l'effet Hulot... Je trouve que vous vous avancez beaucoup ! L'environnement n'a pas eu beaucoup plus de gloire dans cette campagne que dans celle de 2002. On en a parlé un peu puis plus rien depuis... Les trois (ou quatre) candidats principaux ne propose pas beaucoup plus de choses qu'avant. Puis M. Hulot était à mon avis assez mal placé pour se permettre ce qu'il s'est permis de faire (combien consommait les 3 hélicoptères dont il se servait pour réaliser ses émissions ? combien consomment les véhicules 4x4 que ses amis "people" venus le soutenir possèdent ?)

TiboQorl | 19 avril 2007 à 00h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Un peu déçu aussi

Aucune question sur les transports alors qu'ils sont une cause majoritaire d'émission de gaz à effet de serre, et de pollution (poussières fines et ozone) nuisible à la santé.
Pas de question sur un moratoire autoroutier, sur l'établissement d'une RPLP (Redevance Poids Lourd Proportionnelle à la charge et au kilométrage parcouru, idem Suisse ), sur une taxe carbone, etc..

THIERRY ingénieur ICAM13 | 19 avril 2007 à 08h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Un peu déçu aussi

Bonjour,

Décidément, je trouve nos lecteurs excessivement critiques, et, je l'avoue, pas très réalistes... Mais c'est après tout normal. Ne pouvant réagir aux multiples émissions de télévision ou de radio, articles de presse papier, sur lesquelles il y aurait pourtant beaucoup à dire, notre site offre une belle tribune sur laquelle nombre de lecteurs vident leur sac.

L'objectif de cette interview était justement de tester le point de vue des conseillers en leur demandant quelle était la PREMIÈRE mesure à prendre. La réponse se veut donc révélatrice d'une ligne directrice, et je suis étonné que vous ne soyez pas arrivé à percevoir notre objectif dans cette interview.

Bien entendu, toutes les questions que vous évoquez sont importantes, mais le nombre de questions que nous pouvions poser aux conseillers était limité. Le but n'était pas de reprendre toutes les mesures des trois candidats sur tous les sujets. Pour cela vous pouvez vous reporter au dossier qui reprend précisément toutes leurs propositions.

De plus, hormis le fait que le rapport du groupe II du GIEC ait très récemment rendu son rapport, pour que l'interview croisée déjà très dense reste assez digeste pour le lecteur, il convient de conserver une certaine ligne directrice sur les sujets, et donc d'en restreindre le nombre.

Enfin, concernant les transports, je vous invite à relire les interviews. votre lecture a dû être un peu trop rapide…

Bien cordialement

David Ascher

David Ascher | 19 avril 2007 à 09h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Un peu déçu...

Bonjour,

Nous attendions une réaction comme la vôtre... mais j'avoue ne pas bien comprendre "l'insistance" que vous évoquez.

Nous avons jugé utile d'expliquer un point du programme du candidat le Pen, d'ailleurs le seul précisé dans ses propositions, et qui, comme par hasard fait référence à l'Allemagne Nazie… Ne trouvez-vous pas que c'est bien cela qui est inadmissible ? En ce qui nous concerne oui.
De son côté, M. de Villiers prône une position clairement anti-islamique.

Dès lors, même si nous avions pu nous en abstenir, notre rédaction a souhaité préciser que – pour elle – il était en effet difficile d'évoquer les propositions de candidats Xénophobes car parler des propositions Environnement de ces candidats contribue également à les faire passer pour des candidats comme les autres… ce qu'à notre avis ils ne sont pas tout à fait.

Concernant Hulot, permettez-moi de faire une très rapide analyse globale du cycle de vie de ses émissions de CO2. Combien de personnes ont modifié leur comportement quotidien après avoir visionné une de ses émissions ? Beaucoup de toute évidence. Les fameux pleins des hélicos auxquels vous faites allusion sont donc de toute évidence compensés.

David Ascher

David Ascher | 19 avril 2007 à 09h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:décevant.... et consternant!

Il est vraiment étonnant que les modérateurs de ce site aient laissé passer le message de cette soi-disant militante associative. Cela n'a fait que polluer le débat et fait couler beaucoup d'encre pour rien.
Il est à se demander s'il ne s'agit pas de la pure provoque...
Je propose amis lecteurs qu'on mette un terme à nos réactions à cette réaction ; et le mot " réaction " prend ici tout son sens.
On savait que le département du Var était peu recommandable. Mais à ce point ?

Enfin, un peu plus de vigilance, Messieurs les modérateurs, SVP.

Syrius | 19 avril 2007 à 10h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Un peu déçu...

Bonjour, pour soutenir votre avis concernant Nicolas Hulot (très sympathique aux premiers abords); Je suppose qu'un "défenseur " de la planète comme lui, après toutes ses démarches auprès des candidats à la présidence de la République, va faire un tout petit effort pour éviter l'hélicoptère comme moyen de transport, et ne pas oublier ((comme tous nos ancien (nes) ministres de l'environnement)) dénoncer le largage de quantité importante de kérozène au dessus de nos forêts (comme engrais, demandez dons aux agents de l'Ofice National des eaux et forêts ce qu'ils constatent et en pensent !!!
Merci

michgaim | 19 avril 2007 à 10h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Un peu déçu...

La est bien le probleme. Vous sortez du sujet environnemental en vous attaquant au racisme... La cause est juste, certes, mais n'a pas vraiment sa place ici...

Pour ce qui est du changement de mentalite suite au passage de Nicolas Hulot, nous devons pas habiter la meme France, a moins que depuis mon depart pour le Royaume Uni, le 5 avril, tous les Francais aient commence a trier leurs dechets, ne plus jeter tout et n'importe quoi par leur fenetre, utiliser les transport en commun ou un velo lorsque cela est possible ? J'en doute un peu... Nicolas Hulot s'est surtout fait une bonne publicite a un moment ou on ne parlait, a son gout, plus assez de lui. Enfin, ce n'est qu'un avis.

Je nuance un peu mes propos en vous felicitant pour votre site qui, en general, est vraiment la source d'information numero 1 en ce qui concerne les sujets environnementaux.

Thibault

P.S. : Desole pour l'absence des accents et caracteres speciaux, au bureau je travaille sur un clavier QWERTY. Toutes mes excuses a ceux qui auront eu du mal a me lire.

TiboQorl | 19 avril 2007 à 11h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:décevant.... et consternant!

A mon avis, le modo est parti en vacance à la lecture de toutes ces réactions aussi désespérantes les unes que les autres...

Entre les écolos partisans des Verts, les ingé en pollution atmo qui regrettent que cela ne soit pas plus abordé, la personne qui fait des phares allumé une priorité nationale... je suis étonné que la mère Michel n'ai pas regretté qu'actu n'ai pas posé la question fatidique au conseillers : mais qu'est donc devenu son chat ????

Décidément, je trouve qu'Abd al-Malik à raison : vu le nombrilisme de chacun le défi en France c'est désormais de... vivre ensemble et de se comprendre

Désespéré | 19 avril 2007 à 11h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est choquant !

Bonjour, Pour ma part, j'essaie de comprendre vos dires. Mais je pense très honnêtement que Madame Voynet a déjà eu l'occasion de se manifester et a pu démontrer, ses capacité lors de son séjour au ministère de l'environnnement Il ne me semble pas avoir retenu des actions significatives pour l'amélioration de ce dernier '(sauf peut être quelques amandes à quelques petites industries) et sur tout pas aux grosses (on ne les fermera pas celles là) Ill vaut mieux s'en prendre aux petits comme d'habitude.
Bien cordialement.

michgaim | 19 avril 2007 à 11h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la verite

Bonjour, je vous soutiens dans vos propos. Et je même en rajouter: Qui ose parler du largage de carburant au dessus de nos forêt: personne. Qui a vu Nicolas Hulot en hélicoptère Beaucoup de téléspectateurs. ALORS QUE LES POLITIQUES CONTINUENT A NOUS GAVER POUR QUE NOUS RESPECTONS CE QU'ILS ENFREIGNENT. C'est ça la politique: 2 choses
1- Dépenser l'argent des autres
2- Faites ce qu'on vous dit mais surtout pas ce que je fait.

Je suis sûr qu'avec cela j'ai compris beaucoup de choses.
Je vous serai très reconnaissant d'y penser sérieusement.

michgaim | 19 avril 2007 à 11h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Corinne est bien la meilleure !

La seule vraie professionnelle de l'environnement , qui sait de quoi elle parle , qui possède des solutions durables c'est bien Corinne LEPAGE . Je l'ai personnellement reçue dans ma sous-préfecture il y a quelques années ..pour la création du Parc Natuel Régional du PERCHE et j'ai été impressinné par sa connaissance des dossiers . Je n'évoque pas ses capacités de juriste dont l'éloge n'est plus à faire .
Elle sera très bientot au Gouvernement !!!

COENT | 19 avril 2007 à 12h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
eh oui!

De toutes évidences, il y a beaucoup de travail à faire pour changer les mentalités! Petite parenthèse, non seuleument ces produits sanitaires sont très nocifs pour l'environnement, mais en plus ils bousillent à plus ou moins longs termes les joints de votre installation, mais ça, c'est pas dit dans la pub! pourquoi ne pas imposer de faire passer un message simple ("produits nocif pour l'environnement" par exemple) tel que celui qui passe chaque fois qu'une pub pour les friandises et autres céréales à destination des enfants arrive sur les écrans? Pourquoi aussi n'y a-t-il pas plus de pub pour les produits bio? problème de financement sans doute...
Enfin, un peu de bon sens, la ménagère de moins de 50 ans ne se doute pas des effets de ces produits miracles sur son environnement?

BL | 19 avril 2007 à 15h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Un peu de hauteur!!!!! SVP et d'esprit!!!!

Entièrement d'accord pour que les internautes "discutent" les propositions. Encore faut-il qu'il y en ait et qu'elles soient réalistes.
Malheureusement, en France, l'environnement est avant tout un outil politique.
Dommage ...

majorca | 19 avril 2007 à 16h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ET LES VERTS ?

Les VERTS?

Combien de divisions?

Connaitre leur position est certes intéressant, mais il est de plus en plus clair que leur avis ne changera pas grand chose à la politique qui sera menée demain.

Leurs luttes intestines et leur combats périphériques ont brouillé les messages essentiels qui avaient la responsabilité de défendre.

Certains regretteront qu'ils ne soient plus sur le devant de la scène, la majorité se réjouira que leur thèses soient reprises par d'autre avec une vraie volonté d'aboutir à des mesures concrètes et des résultats mesurables.

Les Verts sont morts, vive l'écologie intégrée à la réflexion de tous.

Mobar | 20 avril 2007 à 06h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Corinne est bien la meilleure !

C'est vrai que c'est une pro. Par contre, un moratoire sur les incinérateurs ne me paraît pas pertinent. Ils sont aujourd'hui tous aux normes et pleinement contrôlés compte tenu des erreurs du passé, et ils permettent de produire de l'énergie en partant de nos déchets.

laure | 20 avril 2007 à 08h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
réponse sur la division des verts

Sur ce sujet, je suis entièrement d'accord avec vous et trouve lamentable que les verts n'arrivent pas à s'unir pour défendre leurs idées et avoir ainsi plus d'impact, donc de pourcentage aux élections afin d' être représentatifs au lieu de rester des groupuscules !
D'autant plus en ce moment ou on parle enfin sérieusement du réchauffement de la planète ... Il serait grand temps qu'ils le comprennent !

Manou | 20 avril 2007 à 09h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Corinne est bien la meilleure !

Je réponds à LAURE . Est-on vraiment sur à présent de cette mise aux normes des incinérateurs ? N'y a-t-il plus de production de dioxine ? Ne doit-on pas faire application du principe de précaution ?
J'en profite pour évoquer le sujet tabou de l'impact extremement négatif , au point de vue esthétique , des éoliennes dans le paysage ! je suis pour les éoliennes mais enterrées ! ou en pleine mer ! La question de la préservation des paysages qui rejoint celle de la préservation de nos identités est un véritable défi face aux massacres impunément perpétrés par les agriculteurs qui ne sont pas les gardiens du paysage , les jardiniers de la France comme ils aiment à le dire ...mais des gens qui commettent de véritables crimes paysagers ! La vérité est qu'ils ne sont plus , et depuis longtemps des paysans mais de simples gestionnaires de primes indues !

COENT | 20 avril 2007 à 10h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Corinne est bien la meilleure !

Oui, on est sûr. Les dioxines se forment lorsque la combustion n'est pas réliasée dans les règles (il faut je ne suis plus combien de secondes à une certaine température pour être sûr que les dioxines ne se forment pas). Les technologies actuelles permettent de contrôler cela, et de déclencher des mécanismes de 2ème combustion lorsque la température chute un peu. pour être sûr. http://www.ecologie.gouv.fr/-Incineration-des-dechets-.html pour faire le point, des données pour chaque incinérateur répertorié. Quant au principe de précaution, mon avis, très personnel (!) est qu'il ne s'applique pas dans le cas d'une usine aux normes, puisqu'elle ne présente qu'un très faible risque, maîtrisé. Mais bon, pendant des années, des incinérateurs ont craché de nombreuses substances, et la corrélation avec les pb de santé des populations avoisinantes a été prouvée. Ce genre de période marque les esprits...Mais, je crois que moyennant des contrôles journaliers, et un bon relais d'élus pour fermer un site même temporairement pour entretien etc... garantissent un bon foncitonnement. Bref, j'ai confiance. J'en ai visité, des plus récents, et j'étais vraiment impressionnée.

laure | 20 avril 2007 à 11h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Corinne est bien la meilleure !

les insinérateurs sont-ils une solution dont on peut se contenter ? ils répondent aux conséquences d'une logique productiviste et de consommation à outrance. A long terme ne serait-il pas + sage d'envisager une autre façon de consommer(moins par ex....) et une autre façon de gérer chacun ses propres déchets (tri sélectif,compostage etc..) ;ceci nécessite à mon avis beaucoup d'info.(inexistantes jusqu'ici...)afin que chacun se sente responsable. Actuellement beaucoup sont dans l'ignorance en ce qui concerne l'écologie et c'est vrai,les insinérateurs répondent à cet état de fait.

jul | 20 avril 2007 à 22h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:C'est dommage!

oui d'une certaine façon vous appelez au vote utile mais vous n'êtes pas les seuls car tous les média ont fait de même ;d'abord Sarko.Ségo puis Bayrou et enfin Lepen toute la campagne sur tous les média a tourné en fait autour de pronostiques sur qui allait l'emporter!.. très peu de débats de fond et les autres candidats ont volontairement été ignorés;prétexte: il feront peu de voix ...et l'écologie qui aurait du être un grand thème de cette campagne est passée à la trappe et les verts avec...Nicolas hulot devant tant de désintérêt a fini par apporter son soutien à Dominique Voynet c'est dire!...

jul | 20 avril 2007 à 23h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:C'est dommage!

Bonsoir,

Je tiens à répéter les propos auxquels vous répondez car apparemment, ils ne vous semblent pas clairs.

"Dire que nous appelons au vote utile alors que dans des dizaines de News nous avons fait mention des propositions des Verts me parait donc particulièrement mal venu voire ingrat. "

Ce procès d'intention vis à vos de notre site commence à devenir fatiguant. Si vous souhaitez râler sur les médias (et les partis) qui appellent au vote utile allez le faire devant les immeubles des intéressés.

David Ascher
Directeur de la publication (au travail à 23h08 un vendredi soir...).

David Ascher | 20 avril 2007 à 23h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:réponse sur la division des verts

Si tous les écologistes du monde pouvaient se donner la main!... mais c'est vrai ça ..qu'est ce qui fait par ex. que Corinne lepage et Dominique Voynet ne travaille pas main dans la main?quelles sont leurs divergences dans le projet de creer une société écologique?

jul | 20 avril 2007 à 23h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Un peu de hauteur!!!!! SVP et d'esprit!!!!

pourquoi attendre toujours du pouvoir public l'écologie
est apolitique et mondiale pour les génération futures
les lobbies pétroliers et financiers ne pense qu'au profit pour fait plaisir aux gros actionnaires au détriment du salarié et de la planete

il est temps que le français se bouge le cul et qu'il montre l'exemple
pour moi j ai déjà commencé récupération de l'eau de pluie
en 5 ans 500m3 récupérer
projet en cours une eolienne pour particulier et panneaux solaire thermique pour reduire les gaz a effet de serre (CO2) spdock

comme disait un grant écrivain et aviateur
nous n'héritons pas de la terre de nos ancetres nous l' empruntons a nos enfants

Saint Exupéry:-

spdock | 21 avril 2007 à 00h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les intentions ou les actes?

Les interviews des candidats sont intéressantes; Malheureusement, ils en sont tous encore au stade des intentions. Et, encore une fois, ils n'envisagent de changement qu'à travers l'appareil législatif.
Quel candidat, en dehors de D. Voynet, incite les élus de son parti (conseillers régionaux, généraux et maires) à prendre des décisions concrètes, visibles sur le terrain et ayant valeur d'exemple pour la population? (économie d'énergies des bâtiments publics, des éclairages des voiries, réduction du nombre de véhicules de fonction, déchets, transports, etc...).
Mieux, certains propos sont en complète contradiction avec les décisions prises sur le terrain: je citerai l'exemple des Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique où les élus de "gauche" sont favorables à la poursuite de l'industrialisation de l'estuaire de la Loire (Donges Est en zone Ramsar et Natura 2000) et à la construction d'un nouvel aéroport international en zone agricole.
Que croire? Qui croire? Tout ceci reste bien décevant...

fatigué | 21 avril 2007 à 10h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Et l'emploi dans l'environnement ?

L'environnement est porteur d'emplois. C'est exact, mais pas aussi simple que vous semblez l'analyser. Si le sujet vous intéresse, je ne peux que vous inviter à lire le rapport consacré à ce sujet. Il est disponible sur le site de la Documentation française ou sur le site du ministère de l'écologie et du développement durable (rapport de l'inspection générale de l'environnement) : "la politique de l'emploi dans le domaine de l'environnement".
Il invite à mieux connaître l'offre d'emploi, mais aussi à engager le dialogue avec les dispositifs de formation pour adapter cette offre aux besoins réels en ce domaine ... en appui aux politiques environnementales à développer.

naïk | 21 avril 2007 à 10h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
LES VERTS ?

De toutes les interventions sur ce forum, la vôtre est, paradoxalement, de loin la plus pertinente !!

Fragued | 22 avril 2007 à 18h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:la verite

Je suis d'accord qu'on tait une immensité d'hypocrisies (pourtant les média sont là, pour les politiques et les starlettes de ce petit monde qui sont dans une posture que je n'envie vraiment pas)...
mais est-ce que dans le monde actuel, les émissions ("compensées carbone")de Nicolas Hulot ou de Yann arthus Bertrand ne sont pas nécessaires pour faire prendre conscience les "encroutés au canapé du dimanche" que nous sommes pour la grande majorité ?

Si tout le monde au lieu de gueuler sur les politiques pendant le dîner se prenait par la main et s'investissait dans une association, ne serait-ce qu'avec chacun ses disponibilités, la prise de conscience et le changement des mentalités n'aurait pas autant besoin de se faire par le "Dieu petit écran".

On défend mieux ce qu'on comprend, ce qu'on respecte.

Et même si les reportages sont très beaux et bien faits, toucher de ses mains les problèmes et encore plus efficace.

Je pense que le changement qui nous permettra de garder une relativement bonne qualité de vie sur cette planète, c'est que les mentalités changent, aussi bien chez nos amis les grands décideurs de ce monde, que chez chacun d'entre nous. Un changement de mentalité par la compréhension d'un problème est infiniment plus efficace que quelque chose qui nous est imposé.

Et pour finir, les politiques sont élus pour quoi?
On élit quelqu'un pour les idées qu'il défend.

Leurs idées, elles viennent d'où ?
De l'observation des problèmes et injustices soulevés par les habitants de ce monde...

Conclusion: Meme si certains d'entre les politiques ne se sentent concernés que par leur petit derrière et celui de ses potes et qu'ils ne respectent même pas leurs engagements, ne les attendons pas pour entamer le changement nécessaire de notre société de "écraser pour survivre".

Aventurier de la vérité | 18 décembre 2007 à 15h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste David Ascher

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager