En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

''Il faut convaincre le citoyen de trier ses achats, plutôt que ses déchets''

Venu participer à la semaine verte, qui se tenait à Bruxelles du 3 au 6 juin dernier, Jean-Pierre Hannequart, le Président de l'association européenne des villes et régions pour le recyclage et la gestion durable des ressources (ACR+) a annoncé le lancement d'une campagne européenne en faveur de la réduction des déchets municipaux.

Interview  |  Déchets  |    |  Mathieu Duchesne Actu-Environnement.com
   
''Il faut convaincre le citoyen de trier ses achats, plutôt que ses déchets''

   
Actu-Environnement : Votre association va lancer cette année une campagne en Europe pour promouvoir la réduction des déchets. Quel en est l'objectif ?
Jean-Pierre Hannequart :
Ces dernières années, grâce aux élus, les européens ont été de mieux en mieux informés par des campagnes locales sur les vertus de la collecte sélective. Mais, nous pensons qu'il faut aller plus loin. Pour réduire de 100 kilos (habitant/an) le poids des déchets municipaux, qui avoisinent aujourd'hui les 600 kilos, les villes et régions doivent s'organiser. En particulier pour influer sur les consommateurs au moment de leurs achats. Trier ne suffit plus ! Maintenant, il faut trier nos choix de consommation avant de trier nos déchets. En novembre 2008, soit un an avant le lancement officiel de la semaine européenne de réduction des déchets, un projet LIFE inspiré du modèle français et réalisé en partenariat avec l'ADEME, et porté par notre association a donc décidé avec quelques villes (Porto, Bruxelles, San Sébastien, Barcelone…) de s'engager en lançant une première séries d'actions. Pour l'ACR+, c'est une façon de prendre une longueur d'avance.

AE : Pourquoi harmoniser la communication ? Quel intérêt les villes et les régions ont-elles, selon vous, à communiquer avec des slogans identiques ?
JPH :
On ne peut pas jouer la carte Europe que pour obtenir des subventions ! En matière d'environnement, il faut consolider le travail d'équipe car un message est plus fort quand il est destiné à un plus grand nombre. A l'ACR+, nous sommes une association de 90 villes et régions d'autorités publiques et nous avons l'appui des autres grands réseaux européens comme Eurocities. A compter de 2009, villes et régions d'Europe devront donc s'engager, unies, dans une campagne permanente de réduction des déchets et la semaine européenne ne sera qu'un point d'orgue. Pour convaincre les uns et les autres, nous souhaitons dire aux élus : partageons toutes nos expériences, mettons en commun certaines initiatives, réajustons certains outils et développons pendant une même période la sensibilisation. Il ne s'agit pas de réinventer la roue ! Par exemple, pour promouvoir le compostage individuel, pourquoi chacun écrit son guide de son côté ? Un même volume rassemblant les expériences des uns et des autres serait bien plus efficace !

AE : La Présidence française devrait donc vous êtes favorable puisque c'est une idée de Paris à l'origine, non ?
JPH :
Nous comptons effectivement beaucoup sur la Présidence française pour véritablement officialiser le concept. Nos contacts avec l'ADEME, le Ministère en charge de l'Environnement et avec l'Association des Maires de France sont bons. Par ailleurs, nous avons des contacts privilégiés avec les municipalités de Lille (Cercle National du Recyclage) et de Nantes et Rennes. Paris ? La ville a même adopté un plan de prévention et de réduction des déchets et semble sérieusement vouloir être un acteur actif de la campagne. C'est encourageant tout cela !

AE : Dans quels secteurs peut-on faire des économies de ressources et diminuer le volume des déchets ?
JPH :
Par exemple, il y a un gisement qui est très important dans le secteur des bureaux. L'administration, mais aussi les entreprises privées, génèrent beaucoup de papier dont le poids est finalement aussi important que le poids des déchets ménagers. Il faut une vraie sensibilisation intelligente à l'utilisation des outils informatiques. Si les gens impriment systématiquement recto-verso, ou bien deux feuilles sur une même page, ou si des collègues partagent mieux leurs équipements, les chiffres s'amélioreront. Nos études le prouvent, il doit être possible de réduire de 20 à 30% la consommation de papier dans toutes les bureaucraties ! Avec une petite sensibilisation, une motivation réelle des élus ou des chefs d'entreprise et avec la nomination d'un animateur sur le lieu de travail pour veiller à l'application des mesures, ce sera possible. Autre exemple ? Les particuliers veulent de plus en plus que la municipalité taille les haies, tonde les pelouses…Vous pouvez éduquez d'abord les gens à utiliser des tondeuses qui coupent en fines particules pour éviter d'avoir à ramasser. Cela a l'avantage de réduire la part des transports et de ne pas mettre sur pied des collectes, des camions… Cela peut paraître absurde mais il faut l'expliquer.

AE : Réduire à la source et consommer moins, c'est un message difficile à faire passer et très peu politiquement correct, non ?
JPH :
Au niveau des pouvoirs publics, l'argument consiste à dire que si l'on produit moins de déchets, le budget public nécessaire pour gérer et traiter les déchets s'en trouve réduit. Je pense que le moteur qui fait généralement bouger les lignes : c'est l'argent ! Par exemple, au niveau des collectivités locales c'est en travaillant à la source que on parvient à faire bouger dans le sens du compostage à la source. La fréquence des collectes s'en trouve ainsi modifiée donc… le budget consacré à la collecte et au traitement des déchets s'en trouve amoindri. Il est tout de même plus intéressant d'investir de l'argent public dans de l'information, de la sensibilisation et de la communication pour convaincre le citoyen de trier ses achats, plutôt que de se contenter de convaincre le citoyen de trier ses déchets. Il faut renverser la vapeur.

Réactions46 réactions à cet article

 
collecte des dechets menagers

Une solution pour reduire la facture et laquantite des dechets menagers ne serait-elle pas de faire payer ses dechets au poids de la poubelle? Le systeme actuel me parait desavantageux a ceux qui pratiquent le compostage par exemple.

fonsie | 16 juillet 2008 à 00h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Petite idée pour les supermarchés ...

Je me demande si les supermarchés ne devraient pas obligatoirement proposer des espaces de tri afin que les clients puissent laisser le superflux (sur-emballage) ...
Comme ça les grandes surfaces seraient concernées par se problème et demanderaient aux fournisseur d'éviter le sur-emballage ... enfin c'est une idée peut être un peu simpliste mais dans un monde presque parfait ça pourrait marcher ... (et si le monde était parfait il n'y aurait pas de sur-emballage ;) )

StephG | 16 juillet 2008 à 08h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Soyons clair

A noter au départ que M. Hannequart n'est pas "venu" de très loin puisque, vieil écolo et ex-attaché parlementaire de l'historique premier élu écolo belge , il est depuis sa création le directeur général de Bruxelles Environnement–IBGE, l’administration de l’environnement et de l’énergie de la Région de Bruxelles-Capitale Bruxelles Environnement–IBGE, )))

L'ADEME de la Région de Bruxelles si vous préférez. La Belgique en comportant trois comme presque chacun sait

Mais là où je ne suis pas d'accord avec "Monsieur le directeur général", c'est quand il nous donne, lui aussi, un chiffre (600 kilos) qui ne veut absolument rien dire et même qui trompe ,en Belgique comme ailleurs. Et pas seulement "une fois" ))

C'est une vieille erreur très répandue qui a beaucoup nui à la rapidité (et en fait la lenteur, hélas !!!) ) de l'éco-gestion généralisée des plus ou moins bie définis et compris résidus municipaux : le kilotage très artificiellement ramené à la tête d'habitant, qui plus est comparé d'année en année.

Déjà on ne connait vraiment, même à la louche, ni le dividende (le tonnage) , ni le diviseur (le nombre de jeteurs ou producteurs ou .....". Alors comment peut-on aligner des quotients que ne liront jamais, pas plus que les consignes de "tri" d'ailleurs, ni les poupons et mêe jeunes enfants, ni la majorité des personnes âgées qui ne jettent (strictement pas ou peu, alors qu'on jette et/ou "trie" pour eux.

Mais "JPH" a raison il faut d'abord inviter à acheter éco-responsable avant d'encourager à éco-jeter. A condition qu'on nous en offre la possibilité à des prix raisonnables

Et il faut encore avant peser ses mots, y compris pour créer des slogans communs à toute l'Europe.

Exemple : on ne trie pas, on jette séparativement. On ne met pas tous ces déchets dans le même contenant pour ensuite les trier et répartir !!!

Ah le souci des mots pesés pour éviter ou au moins réduire les maux pesants.

Sprikritik | 17 juillet 2008 à 07h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Cet article titre plutôt de manière convaincante..

UN SEUL BEMOL? Ce sont les industriels, leurs politiques marketing et leurs objectifs de volumes toujours plus élevés qui dictent la loi soit-disant... Du marché !

Autrement dit, si les ventes marchent mieux avec pléthore d'emballages inutiles (ex: célophane+carton+gadget inutile -fabriqué où?- +jeu de grattage pour un hypothétique voyage ou énième écran plat-REfabriqué où?-pour garnir la maison, etc,etc,...) générant lui-même des envois de courrier, des timbres-taxes-, puis l'hypothétique colis dont REemballage...et transport. Ouf !

Ai-je bien fait le tour de la question? A qui de refaire son éducation? Les torts étant toujours partagés, à TOUT le monde mais honneur à vous Messieurs "d'en-haut" côtoyant ces décideurs-feedback-créatifs du diktat de la consommation d'emballages, matières premières tout sauf durables autant que de sitcom inoubliables et autres déguisements cheap "plus belle la vie" tentant péniblement de masquer le spectacle affligeant de l'incendie de la planète.

Continué-je avec l'emballage de la réalité au 20 heures et consolidation des chiffres en confortant nos masses -jusqu'ici tout va bien donc je consomme- de vivre ici moins malheureux qu'ailleurs tout en nous régalant de convois de C8 gouvernementales roulant à vive allure et de Falcon ou autres gros porteurs volants avec peu de sièges, Business... Jets et autres avatars et lupanars du luxe (... au prix de notre planète) s'empressant dans des palais... Ministériels ou de congrès pour parler des pauvres de la planète ou... "Du pain et des jeux"?

Décideurs, Réveil ! Utilisez vos propres sens plutôt que des camemberts excel et des rapports ministériels puis décrétez EN MONTRANT L'EXEMPLE, convaincus et sereins ou taisez-vous!
A ceux qui ne décident de rien mais qui pensent, exprimez-vous !

sailingaway | 17 juillet 2008 à 08h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Petite idée pour les supermarchés ...

tout à fait d'accord d'ailleurs ce principe existe en allemagne. certains supermarchés propose à ses clients des contenaires pour déposer dès la sortie du magasin tous les emballages inutiles.
en fait ce serait encore bien mieux si ces emballage sinutiles pour certains le devenaient pour tous. Faut il être naïf pour tomber dans le piège du marketing et donc motiver toujours plus les gros industriels à créer des emballages coûteux en énergie.

didine | 17 juillet 2008 à 08h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Petite idée pour les supermarchés ...

Excellente idée ! Je suis pour !
Je vous rappelle que l'UFC Que Choisir a déjà effectué dans le passé des opérations commando pour laisser ces suremballages dans les supermarchés. Il serait intéressant qu'elle renouvelle l'opération et que tous les citoyens AGISSENT !!!

Picardie en voiture | 17 juillet 2008 à 09h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:collecte des dechets menagers

une utopie déjà testée et pas approuvée.
Parce que la tentation est forte de jeter ses ordures aux "moins pire" dans la poubelle du voisin si ce n'est dans la nature au bord des routes.
Le compostage c'est super pour qui a un jardin (d'ailleurs je pratique et je suis heureuse d'en faire profiter mon terrain au départ pauvre et calcaire de la Picardie). Certaines municipalité mettent à disposition des bennes "vert" pour ceux qui n'ont pas la place.
Maintenant les études ont montré que ce n'est pas la part la pire de nos poubelle : ce sont les emballages et surtout tous les matériaux non recyclables voire polluants.
Chacun doit d'abord faire un effort sur son comportement et l'exemple qu'il montre à ses enfants. ça commence par des gestes simples comme ne pas jeter des déchets par la fenêtre en voiture ni ses mégots par terre. Après on pourra s'intéresser à la poubelle du voisin...
Qu'en est-il de la vôtre ?
Amicalement

Picardie en voiture | 17 juillet 2008 à 09h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
SUPPRIMER LES EMBALLAGES JETABLE C'EST POSSIBLE

Supprimer la totalité des emballages, individuels et « jetables » C'est possible au niveau de la distribution.

Une idée que j'aimerai mettre en oeuvre

Mon projet serait d'expérimenter un lieu de distribution de type supérette dans le centre d'une grande ville proposant un système de distribution de produits de consommation« sans emballage jetable » pour le grand public.

Cette expérimentation se ferait en le partenariat avec des producteurs et des fabricants de produits de consommation grand public avec la contrainte de proposer soit une alternative d’emballages réutilisables consignés soit de proposer la vente d’emballages réutilisables et gérés par le consommateur. Les seules emballages (livraison en gros) seront gérés par le lieu de
distribution et les producteurs. Pour la collectivité se seuil de zéro emballage à traiter serait atteint.

je suis ouvert à toute vos critiques et suggestions. Mais aussi à toutes proposition de partage pour la mise en œuvre de ce type de projet.

JAC | 17 juillet 2008 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:collecte des dechets menagers

Bravo pour la remarque concernant les mégots.

Fumeur ou non n'est pas la question : la propreté et l'éducation n'ont qu'une seule définition.

Même si ça n'est pas le topic,j'aoute, qu'en amont, les fumeurs se sont déplacés des intérieurs publics, entreprises aux accès entrées-sorties. Un vrai bonheur... et au fait, à combien se chiffre la perte de temps de travail pour aller fumer?

On peut légiférer à l'envi, il est certain que c'est par l'éducation et la propre notre,(formation-)continue, que l'action sur l'environnement direct se constatera.

sailingaway | 17 juillet 2008 à 10h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
le monde tel qu'il va et son contraire

bonjour,
vous avez bien raison de dire il faut apprendre aux gens à acheter, avant de trier...mais...
nous sommes dans une société coincée aux deux bouts :
- seuls les services payés sont visibles ; donc, dans les mairies qui, elles aussi, doivent rendre des comptes, il a été plus facile de payer des ramasseurs d'ordures ou des tailleurs de haies devenues des entreprises à cause du matos et de l'orga des chantiers, que de financer des réseaux de circulation de parole ou de connaissances techniques, de bénévoles, d'endroits de création de liens sociaux (la place publique à palabres et à échanges commerciaux) ; par ailleurs, l'agent municipal cantonnier (s'il existe encore) n'a plus le droit de passer 5 minutes à causer utile avec les riverains dont certains voudraient bien entretenir et embellir leur bout de façade publique...avec goût, et parfois avec meilleure conscience écologique que dans les entreprises marchandes.
-nos concitoyens sont des "chouchoutés assistés" depuis trop longtemps, voire des "bobo-bio" pour ceux qui sont bien nourris, ils veulent tout sans payer, et se plaignent du moindre désagrément ; c'est le moment que les communes rouvrent des marchés de produits agricoles locaux, refaire vivre les maraîchers de "circum-urbs", des éleveurs de volailles de taille modeste....trouver le maximum de circuits courts qui nous permettraient de bcp moins consommer ce qui s'appelle du "plastique-emballage-pétrole" et des kms de bitume. Pour être efficaces, faudrait commencer par les deux bouts ; je pense que pas mal de consomm'Acteurs seraient prêts. Bon courage dans vos actions ; il faut prendre soin et avis auprès des gens ordinaires, pas des extrêmes : car l'un pense et décide pendant que l'autre trinque et coule. B.

brigitte | 17 juillet 2008 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Trop d'emballage!

Il est sûr que trop d'emballage pollue à cause de leurs matières non recyclables mais aussi de leur encre voire des contenus dangereux non utilisés qui y restent: médicaments, peintures, solvants, produits de jardinage (anti ceci et cela) de toutes sortes?
J'ai un magasin de produits biologiques.Depuis longtemps je sensibilise mes clients à venir avec leur propre contenant, leur propre sac.
Parallélement des campagnes et des normes de soi-disant hygiène obligent à tout emballer(film plastique individuel),aseptiser, stériliser, "tuer la vie"; les bons et les mauvais microbes ne sont pas distingués et les consommateurs sont "par force" perdus!
Alors continuons à informer mais cessons l'hypocrisie installée chez le consommateur lui-même.
Un exemple: des personnes prennent le droit de tater les fruits pour connaître leur degré de maturité ou simplement "montrer leur pouvoir" et ne supportent pas que les personnes d'à côté fassent de même. Que faire pour que les fruits soient respectés et que les consommateurs consciencieux le soient aussi? Emballage? Policier derrière chaque client? Libre service stoppé?
Je pense que, plus l'anonymat et les grandes structures seront encouragés, plus les dérives seront nombreuses.
Multiplier les contacts, les commerces de proximité, les petites usines de fabrication locale sont des solutions pour diminuer les abus, les coûts de transport, les suremballages, les finances des municipalités donc celles des citoyens.
Sourire à Tous.
Odile Etienne

Anonyme | 17 juillet 2008 à 13h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:collecte des dechets menagers

Contourner la loi est un réflexe bien français je pense, et même si il y a toujours des tricheurs (ou des salopards) je pense que peser ce que payer pour ce que l'on jette est une bonne solution.
Concernant le compostage je voudrais préciser que j'ai un balcon de 2m² avec une petite boite à composte (5 planches clouées et un couvercle). Le compostage n'est pas réservé aux propriétaires de jardins.

stephG | 17 juillet 2008 à 13h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:collecte des dechets menagers

c'est tout à votre honneur d'avoir un composteur sur votre balcon (compte tenu de l'odeur !) mais ne mélangez pas le compostage qui devrait être un réflexe de l'urbanisme et la taxe sur le poids des poubelles.
Moi je milite avec une association(oui je dis bien "MILITE" et non pas seulement ma glose sur les forums bien que j'en retire un grand plaisir) pour les réductions de suremballage dans les magasins et de prospectus dans les boites aux lettres et je trouve cette taxe sur le poids une mauvaise solution pour les raisons que j'ai précédemment évoquées puisque les tentatives ont été de cuisants ECHECS. Il faut régler le problème à la source, donc chez les producteurs d'emballage et dans les réflexes consommateurs. J'ai beucoup râlé lorsqu'on a commencé à supprimer les sacs de caisse gratuits et puis je m'y suis faite. Pourtant je voulais bien de ce principe... pour les autres !
Vous parlez de "contourner la loi", vous savez bien que ce sera le cas ! Je persiste à dire que ça ne marchera pas. Accepteriez-vous de payer pour ceux qui triohent et vous rient au nez ? Moi définitivement non.

Picardie en voiture | 17 juillet 2008 à 16h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:collecte des dechets menagers

Je ne pense pas qu'il y ait d'honneur a avoir un composteur sur son balcon, puisque quand celui ci est bien fait il n'y a pas d'odeurs.
Je comprends votre point de vue sur la taxe, mais je ne la partage pas et concernant le fait que l'on me rie au nez c'est déjà le cas puisque je trie et je paye pour ceux qui ne le font pas ou mal puisqu'il y a 50% de rebus dans le bac de tri.
Je suis tout a fait d'accord sur le fait que l'important est d'éliminer le superflu à la source néanmoins il restera toujours des déchets a trier.

stephG | 17 juillet 2008 à 17h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:collecte des dechets menagers

Je vous rassure sur le fait que j'ai le sentiment qu'on me rie aussi au nez.
Y compris les industriels qui écrivent que leurs emballages sont recyclables (attention ne pas confondre avec "fabriqués avec des matériaux recyclés" qui ne sont plus forcément recyclables). Les centres de tri refusent certains emballage car trop petits même s'ils ne sont pas "souillés" (c'est leur argument pour les laisser filer sur le tapis).
J'ai souvent l'impression que les précautions que je prends parfois dans mon tri (retirer l'opercule plastique des boites de kleenex par exemple) sont inutiles...

Picardie en voiture | 17 juillet 2008 à 17h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
plutôt qu'attendre, contraindre

si l'on veut réèllement réduire le volume de nos déchets, ce qui est indispensable au regard de la pollution engendrée pour les détruire et le gachis en matières premières qui en résulte( ce qui est moins évident car contre-productif pour les sociétés multinationales qui en font leur business),

il parait urgent d'interdire les sacs plastiques par les distributeurs petis et grands( en effet plus d'un de mes achats sur deux effectués en ville se soldent par :"je vous donne un sac...!")

philippe | 18 juillet 2008 à 01h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
erreur grossière

Cette taxation au poids de la poubelle existe depuis 10 ans dans la collectivité de commune de Dannnemarie en Alsace avec bénéfice pour l'environnement et à la facture pour les habitants et la collectivité.J'y suis personnellement allé car je connais bien l'élu, en la personne de M. Dietmann, à l'origine de cette mise en place et je n'ai remarqué aucun débordement.
Le poids des déchets résiduels (non-recyclables) par habitant y est en constante regression pour arriver en dessous de 90 Kg/an/habitant.Cette collectivité a d'ailleurs attiré l'attention de notre secretaire d'Etat à l'Environnement qui s'y ait également déplacéel'an passé.
Par ailleurs il ne faut pas omettre que cette taxation au poids est couplée à celle de la levée (nombre de fois où la poubelle est sortie). Cette seule taxation, très facile à mettre en place générerait déjà une attention pédagogique au volume des déchets et la réduction de la fréquence des arrêts voire des jours de ramassages des ordures ménagères ( sans votre crainte que votre voisin profite de votre poubelle puisqu'elle ne sera pas sortie)

Il faut évidemmment que ces changements de type individuel soient associés à une réduction drastique des emballages en amont, c'est à dire par les fabriquants et les distributeurs.Là, il faudrait des contraintes, mais hélas elles ne viendront pas de nos décideurs de tout poil traditionnellement trop proches des multinationales qui inondent notre marché. Ne nous trompons donc pas de cible en accusant initialement les citoyens qui n'ont pas souvent le choix d'acheter non-emballé ou de mieux trier.Mais je dois m'interrompre car cela devient "politiquement incorrect"....

Bien que ma collectivité de commune soit à mille lieux des engagements environnementaux responsables et que je retire aucune réduction sur ma taxe d'enlèvement des Ordures, je ne sors ma poubelle que 3 fois par an ( couple avec 2 enfants ) et vous?
Preuve supplémentaire que si l'on voulait , il n'est pas irrationnel que l'on puisse arréter ce gaspillage.

Philippe | 18 juillet 2008 à 10h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:erreur grossière

Vous avez raison que le citoyen n'a pas toujours le choix mais quand il le peut, il devrait ! Les petites rivières font les fleuves. Il faut amorcer un cercle vertueux !
Pour en revenir à Dannemarie, les poubelles ont diminué de volume et de poids certes mais je persiste sur le fait que certaines ordures ont été "externalisées" pour partie vers les communes voisines (je connais des personnes qui emmènent leur petit sac sur leur lieu de travail). Bien sûr que des citoyens jouent le jeu et il faut les encourager à persévérer mais ne soyons pas naïfs.
La ville d'Amiens diffuse périodiquement un journal sur le tri sélectif avec des indicateurs simples, réalistes et encourageants. Pas répressifs (pour l'instant, voyons avec le nouveau Maire, les taxes sont en passe d'augmenter).

Picardie en Voiture | 18 juillet 2008 à 10h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:erreur grossière

Je ne sais pas si vous avez des informations crédibles sur l'externalisation dont vous faites part à propos de Dannemarie (pourtant bien éloignée de votre domicile?) mais dans cette hypothèse cela serait bien insuffisante pour expliquer la réduction par 4 des volumes de déchets par cette collectivité vertueuse . De toute façon cet exemple dément votre affirmation précédente sur les échecs de ce type de taxation au volume.

Quant aux actions généralement mis en place par les décideurs, elles se limitent souvent à distribuer auprès ds citoyens moultes brochures sur le tri qui ne font qu'augmenter le volume de nos poubelles (car c'est là qu'elles finissent) en évitant bien sûr d'avoir une action sur les fabriquants et les distributeurs qui continuent à inonder le marché de suremballages non-recyclables que le commerçant vous emballe dans des sacs plastiques....Puisque vous parlez de fleuves et de rivières , j'insisterai donc sur l'importance de cette réduction en amont , à la source, avant que cela arrive au consommateur. C'est bien sûr à ce niveau qu'il faudrait mettre une réglementation drastique. Pensez-vous réèllement que nos décideurs auront le courage de le faire?

Puisque vous semblez vous interesser à la réduction des déchets (un sujet qui m'est particulièrement sensible car je fus confronté à un projet d'implantation d'un incinérateur),je serais enclin à vous conseiller de vous pencher vers d'abord vers ce que nous achetons et ce que l'on nous pousse à acheter (puis à jeter).... Mais là encore chut, je dois me taire car j'aborde le sujet de la surconsommation et de la sacro-sainte croissance.....

philippe | 19 juillet 2008 à 09h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:erreur grossière

Picardie en voiture,
Plusieurs élus me disent la même chose, que là où l'on a fait une tentative de la pesée embarquée (je paye au poids des non recyclables) ça ne fonctionne pas, mais on ne m'a jamais dis dans quelle ville ça n'a pas fonctionné et pourquoi ça n'a pas fonctionné ! Je suis prêt à faire pour vous une enquête assez détaillé sur le pourquoi çà n'a pas fonctionné, si vous me donné le nom de deux villes. Cette excuse là, je l'ai assez entendu et je crois qu'il est grand temps de répondre à cette question pour le plus grand bien de tous les Internautes.

Cela fait 5 ans que j'étudie la problématique des déchets, je suis un des trois fondateurs de l'association Halte Incin' Corrèze..créé en 2004 ; Nous nous voulons une association qui propose des alternatives à l'incinération (à la destruction de nos ressources naturelles), celles qui ont faits leurs preuves, celles qui coûtes moins chers, celles qui instruits et éduques le citoyen comme jamais auparavant. Et je peux vous dire monsieur, que la pesée embarquée (+ la levée des bacs comme là expliqué Philippe) est un catalyseur essentiel pour faire prendre conscience aux gens (rapidement) de l'absurdité du système de gestion actuelle des déchets. Certes, il faut mettre les moyens nécessaires au début pour lancer ce système. Laisser moi vous donner un tout petit exemple:
- la pesée embarquée encouragera fortement les citoyens à adopter un composteur de jardin car les compostables représentent plus de 1/3 du poids de nos déchets. Si la commune achète 2000 composteurs pour les vendre aux citoyens à 15 ou 20 euros pièces, elle souhaite que ces composteurs soient adoptés définitivement par les citoyens et non pas mis en décharge 6 mois après leur acquisition. Voici ce qu'un citoyen sous informé sur la manière de composter, fera, lors de son acquisition: Il positionnera le composteur dans le fonds de son jardin car il craindra les odeurs; ensuite il mettra sous son évier une petite poubelle pour les déchets de table; au bout de trois jours, il ira vider cette poubelle au fond du jardin. Première constatation, cette petite poubelle sent mauvais; deuxième constatation, de retour à la maison il ne souhaite pas contaminer son évier et son éponge pour nettoyer cette poubelle; troisième constatation, ses soulier sont trempés! Dans ses conditions, n'importe quels citoyens "costard/cravate" ayant voulu faire une bonne action environnemental en achetant le composteur le portera en décharge ou le laissera pourrir dans le fond de sont jardin ! Philippe parlait de l'exemple de Dannemarie dans le Haut Rhin; sachez que plus de 90% des citoyens en habitat horizontal on adopté le composteur ! Ils l'ont adopté parce qu'ils ont reçu l'accompagnement nécessaire au départ pour leur expliquer quand, où, comment.... Cela s'appelle du coup par coup. Le métier de l'ambassadeur du déchet est important, il doit être diplomate et bien connaître les arguments pour convaincre les gens à adopter le compostage..........Dans les villes dont vous parlez, quelles erreurs doit-on éviter lors de la mise en place de la pesée embarquée ? Voilà la question que nous devons soulever !
Finalement, si le composteur est positionné tout près de la terrasse, les fermentescible pourront y aller directement en évitant la petite poubelle sous l'évier.

Vous me répondrai certainement en me disant: 1)comment composter en habitat vertical? 2) ils iront mettre leurs déchets dans les poubelles des voisins ou nous aurons des décharges sauvages. 3)votre schéma de pesée embarquée me semble impossible à cause des arrêts de camions trop fréquents, du temps nécessaire pour peser chaque bac et du bruit engendré pour les riverains la nuit...cela coûtera très cher ! 4)payer au poids me semble injuste pour les familles pauvres. 5)L'électronique tombe en panne régulièrement 5) une autre facture supplémentaire ! Vous nous enlevez notre liberté; aujourd'hui nous ne pouvons plus fumée, roulé vite, boire. 6) L’investissement dans les bacs avec puce électronique coûte trop cher,....etc Je les ai pratiquement tous entendues, et ils ne sont pas fondés. Les réponses à ces questions existent concrètement, mais cela sera pour une autre fois.

Les citoyens sont aujourd’hui prêts pour ce changement ; ce sont plutôt les élus qui ne le sont pas ! Ces derniers pensent que les citoyens sont trop irresponsables, qu’ils devraient se prendre en mains, mieux trié, etc…. Tant que l’élu n’aura pas compris que les citoyens ferons des pas de géant le jour où ils mettront en place une organisation simple, pragmatique, et motivante (récompense pour l’effort qu’ils mettent = pesée embarquée), il n’y aura pas de réduction importante de la quantité des déchets ultimes produits par chaque citoyens.

L’autre grand intérêt de la pesée embarquée c’est le constat que les gens comprennent rapidement et laissent aux supermarchés tout les emballages inutiles. Croyez moi que les directeurs des grandes enseignes ne perdent pas trop de temps pour appeler leur fournisseurs pour leur dire de ne plus sur emballer ! Vous voyez qu’une méthode peut, quelquefois, remplacer des lois pour que les fabricants fassent moins d’emballages.

Je suis depuis quelques mois élu pour la première fois, chargé des sujets liés à l'environnement. Je découvre ce monde politique.....Je suis persuadé que si nous avions quelques Philippe à nos côtés au seins des Sirtom, Smictom, Syttom, etc. nous avancerions rapidement. Je t'encourage fortement Philippe d'aller porter main forte aux quelques élus qui essaye de renverser la vapeur. La plupart des gens pensent que l’on perd notre temps de s’engager en politique ; je pense le contraire aujourd’hui, à l a condition que vous soyez passionné pour un sujet.
Désolé pour la qualité de mon français!
Bernard Longpré

bernardrichard1 | 21 juillet 2008 à 02h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:erreur grossière

Bonjour,
Concernant votre dernier point abordé, relisez mes premiers messages : c'est exactement ce que je souhaite : que l'on réduise nos déchets en amont donc chez les industriels !!!
Je fais partie d'une association qui milite pour cela en Picardie. La taxation de nos poubelles, j'y suis hostile parce que cela ne résout pas ce problème justement !
Pour ce qui est de l'exemple de Dannemarie, renseignez-vous auprès de l'ADEME locale tout simplement ou des ONG. Il est certain que j'habite en Picardie mais je n'en suis pas originaire et je m'intéresse à l'écologie en dehors de ma rue. Il me semble que l'exemple de Dannemarie a suffisamment été médiatisé pour que cela soit arrivé jusque chez moi.
Je rappelle que mon combat se situe sur les suremballages inutiles et polluants créés par les industriels ! Mon exemple des petites rivières est que si chacun privilégie autant que proposé est, ses achats "responsables", les industriels les uns après les autres seront bien obligés de s'aligner.
Bonne journée

Picardier en voiture | 21 juillet 2008 à 08h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:erreur grossière

Bonjour,
effectivement vous énumérez une partie des arguments que je vous opposerais contre la pesée des poubelles. Je rajouterais la malhonneteté de certains citoyens.
Et vous ne pouvez pas affirmer que "les citoyens sont prêts pour ce changement", je peux vous affirmer que non, probablement à 50/50, je ne sais pas, mais ils sont certes prêts pour UN changement (voir l'exemple des sacs de caisse gratuits et jetables supprimés, j'en ai parlé précédemment).
Je comprends que vous encouragiez Philippe à vous rejoindre puisqu'il partage votre opinion.
Comme je l'ai dit juste avant, je milite en Picardie contre les suremballages chez les industriels. ce n'est pas facile et il suffirait que les politiques nous suivent mais il y a beaucoup d'intérets que j'ignore. Heureusement les choses bougent un peu dans le bon sens.

Vous parlez des ambassadeurs, j'espère qu'ils sont efficaces chez vous. Nous aussi on en a eu des "messagers du tri" comme on les appelle à Amiens, des jeunes sans expérience, à peine formés pour expliquer (quand on peut en joindre un !) "ça, ça ne va pas dans le tri, ça ça y va" sans plus d'explications sur le pourquoi. On nous explique le Comment mais pas le Pourquoi.
DIMINUONS A LA SOURCE !
Je vous souhaite une bonne journée

Picardie en voiture | 21 juillet 2008 à 08h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:SUPPRIMER LES EMBALLAGES JETABLE C'EST POSSIBL.

Moi je suis afripomme@yahoo.com. votre projet est à soutenir mais il faut savoir quelles sont les conditions sociales qui règnent dans le milieu et en tenir compte. Aussi, voudrais-je vous proposer de commencer d'abord par l'information à titre d'éducation car c'est la base de tout changement; autrement tous ne comprendrons pas quel est l'objectif poursuivi. Il faudra faire comprendre à chacun sa part de responsabilité sans trop vouloir le rendre coupable de tout.
En fait, moi je veux savoir si chez vous, vous connaissez des alternatives à l'utilisation des sachets plastiques. Merci de m'aider à l' adresse ci-dessus.
Ecologiquement

Pomme d'Afrique | 21 juillet 2008 à 15h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:SUPPRIMER LES EMBALLAGES JETABLE C'EST POSS.

Il n'y a pas d'alternative aux sachets d'emballage en plastique ou dans n'importe quelle autre matière.

Pour stopper la pollution...il faut stopper la production des emballages jetable "à la source".

C'est la seule "vraie" solution pour préserver les ressources et stopper la pollution.

La distribution des produits peut tout à fait être organiser sans qu'aucun emballage "jetable" soit mis en production et en circulation.

A bientôt

biscotte | 21 juillet 2008 à 16h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Petite idée pour les supermarchés ...et nous!

Nous devons agir conjointement! c'est donc une excellente idée pratique. Aider à sensibiliser sur le DD c'est dans l'action plus que dans la moralisation! Alors UFC que choisir ou autre!
AGISSONS!

lalibelacolo | 21 juillet 2008 à 19h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Les déchets

Nous devons être plus pragmatique dans notre approche de la limitation de production des déchets
1ère étape boycoter les achats suremballés car l'offre correspond à une demande
2ème étape favoriser les déchets recyclables ou compostable
3ème alerter nos élus et faire leur siège pour qu'il diminue la rotation des camions et offres des solutions alternatives moins génératrice de CO2 (bac à compostage, déchetterie mobile, information, éducation, sensibilisation etc...)
4ème toucher financièrement les personnes car cette solution sensibile d'une manière certaine car nous le voyons sur l'énergie tant que chacun ne paye pas le réel prix de ce qu'il produit il ne se sent pas concerné
Chacun de nous nous devons agir individuellement, collectivement, et activer toutes les forces possibles pour que notre société mute vers une meilleure qualité de vie.

Noël | 21 juillet 2008 à 21h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:erreur grossière

pour Dannemarie, je m'y suis déplacé et j'ai rencontré les habitants favorables et coopérants au système en place.
je ne suis pas étonné que l'ADEME, trop proche des décideurs, et qui a toujours été favorable à l'incinération médise sur l'expérience que M. Dietmann a mise en place à Dannemarie, d'autant qu'elle est positive et réduit drastiquement les déchets finaux.
Méfiez vous des médias.

Je vous trouve bien naive pour vous poser des questions sur la motivation des décideurs (politiques et industriels) de tout poil à laisser poursuivre cette augmentation des déchets: c'est parce que cela fait du business: d'une part pour les fabriquer , d'autre part pour les détruire . Quand au gachi de matière première et à la pollution, ce n'est pas leur préoccupation. S'ils en tenaient compte cela nuirait à leur "croissance" et ne me dites pas que vous croyez encore à l'expression "développement durable"

Bien à vous et ne vous trompez pas de combat ou plûtôt de combattants. Il semble que pour le fond nous sommes d'accord, mais revoyez vos préjugés négatifà propos de l'action formidable de Dany Dietmann.

philippe | 22 juillet 2008 à 01h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:erreur grossière

Je suis peut-être naïve (attaque facile).
Ce que je sais c'est que c'est le consommateur qui paye ET les suremballages ET leur traitement en déchet.
à méditer ...

Picardie en voiture | 22 juillet 2008 à 07h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:erreur grossière

Pour être j'espère plus claire j'ajouterai mon sentiment tout à fait personnel que les déchets sont un immense feu de forêt que vous semblez vouloir éteindre par les flammes.
bonne journée.

Picardie en voiture | 22 juillet 2008 à 07h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
merci de votre soutien

merci de votre soutien dans cette discussion de forum

Mais vous avez remarqué qu'il est difficile d'aller à l'encontre des préjugés des personnes militant dans des organisations de consommateurs , car ce qu'ils défendent c'est de pouvoir consommer toujours plus et à moins cher. Ils sont donc près à tous les compromis. J'ai eu quelques difficultés avec un de leur représentant dans notre combat GAGNE contre un projet d'incinérateur dans le Marais Poitevin.Il y va de même pour certaine organisation dite "environnementale" comme nous l'avons vu au Grenelle.

La réduction de nos déchets passe également par une réduction de notre consommation concernant souvent des produits inutiles que nous jetterons vite. Avant d'acheter un objet si nous nous interrogions réèllement sur son utilité, nous éviterions plus d'un achat sur 2 et je ne parle pas de la nourriture , car nous souffrons pour la plupart de trop manger.Devenons Consomm'Acteur.

le bonjour aux militants de Halt'incin qui furent un exemple dans notre combat Deuxsèvrien. A bientôt sur votre siteou plus directement.
Très cordialement

philippe | 22 juillet 2008 à 10h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:merci de votre soutien

Bonjour,je suis d'accord avec vous concernant votre paragraphe :"Avant d'acheter un objet si nous nous interrogions réèllement sur son utilité, nous éviterions plus d'un achat sur 2". Nous sommes en phase à 100%, je m'efforce de me l'appliquer au quotidien, cela devient plus facile de jour en jour.

Par contre vous semblez mettre toutes les associations dans un même mauvais panier encore pire que ceux qui ne font rien : "préjugés (quid des vôtres môssieur!!!!!) des personnes militant dans des organisations de consommateurs , car ce qu'ils défendent c'est de pouvoir consommer toujours plus et à moins cher."
excusez mais là je ne suis pas d'accord DU TOUT. FAUX archi FAUX. L'UFC Que Choisir (pour ne citer qu'elle en exemple connu) ne fait pas DU TOUT l'apologie du consommer plus, au contraire.

Je pense Monsieur que l'on est d'accord sur de nombreux et majoritaires points, donc inutile de nous positionner en rivaux. Je vous encourage à lire le livre d'Alain Bazot, je suis en train de le lire, je suis libre de mes pensées et j'ai une dose de bon sens et de recul et j'apprends beaucoup des exemples concrets qu'il met en exergue.
Soyons tolérants les uns envers les autres. Ce blog tourne à la bataille de récréation, on dirait des politiques en campagne !

PS : je ne suis pas "gauchiste", je tiens à le préciser.

Picardie en voiture | 22 juillet 2008 à 17h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:merci de votre soutien

le dernier message était adressé aux militants de "halte incin"
j'oserai vous conseiller de visiter leur site plein de renseignements , ainsi que leur lettres régulières où ils promeuvent les bonnes pratiques.

Comme je vous l'ai déjà écrit ne vous trompez pas de combat ou de combattants. Les militants de "Alte incin" contre qui vous argumentiez sur ce forum au travers un des leurs , ainsi que Dany Dietmann, maire de Manpach appartenant à la collectivité de commune de Dannemarie font un travail formidable pour réduire les déchets. Il est vraiment dommage que vous les connaissiez si peu. En dehors du site pré-cité, je vous conseille 2 livres de Dany:"déchets ménagers, le jardin des impostures" et "la terre est trop belle pour mourir" aux éditions "l'Harmattant".Je pense réèllement que cela vous fera changer d'avis sur son expérience. De le rencontrer , je m'en suis fait un ami.

Quant à certaines organisations de consommateur comme particulièrement celle que vous citez, j'ai eu une expérience personnelle difficile avec leur représentant local, prèt à toutes les compromissions avec les décideurs.Par ailleurs le représentant de "france nature environnement " a effectué ,lors du Grenelle, un changement d'attitude tout à néfaste à la protection de l'Environnement relatif aux déchets.Certains réprésentants de ces organisations m'ont donc donné argumentation à m'en méfier.
Vous voyez donc que ce que j'ai écrit provenait de ma propre expérience et pardonnez moi si cela vous a heurtée, car ce n'était nullement dirigé contre vous.

Combattre cette accumulation des déchets c'est forcément se positioner contre ce type de société particulièrement matérialiste qui les produit.

Personnellement, je ne serai jamais tolérant envers les pollueurs qu'ils soient élus ou industriels.
Comme dit Paul Connet (un biochimiste américain complètement engagé sur la réduction des déchets et des pollutions générées par leur traitement): "les gens polis se laissent intoxiquer, les autres s'organisent"

Allez poursuivez votre attention à l'environnement et n'ayez pas peur des organisations engagées(considérées par certains comme gauchistes)telles "Green Peace" et le "CNIID" car même si elles ne sont pas si médiatiques ou politiquement correctes que Nicolas Hulo, elles ne nous veulent que du bien.

cordialement Philippe

Philippe | 22 juillet 2008 à 20h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:merci de votre soutien

je reçois volontiers votre message mais sachez que je ne comprends pas votre assertion : "les militants de "Alte incin" contre qui vous argumentiez sur ce forum au travers un des leurs" puisque je m'adresse a priori à un particulier et que je ne connais nullement jusqu'à présent ce groupe.
Je n'ai jamais non plus fait d'allusion à ce monsieur Dietmann.
Ne me prêtez pas d'intentions que je n'ai jamais eues, je vous en saurai gré.

Maintenant je veux bien que vous me donniez les liens internet vers les sites que vous me proposez mais ne généralisez pas la "mission" d'une association à un cas particulier que vous auriez eu en tant que consommateur venant voir un bénévole d'une association locale concernant un éventuel litige mal réglé que vous avez peut-être eu (?)
Moi, il y a 15 jours je suis tombée sur la guichetière du bureau de Poste de Dury particulièrement mal lunée mais fort heureusement je n'en fais pas une généralité. La majorité, bien que mal payés et peu motivés, sont des gens corrects vis à vis du client.
Je suis prête à entendre des avis différents du mien mais il vous faudra être très argumenté pour réussir à me convaincre.
sachez que j'aime les exemples concrets ET CONTRADICTOIRES et que j'abhorre les langages politiciens type "Ségolène Royal en campagne 2007" qui ne sont que du vent.
Bonne soirée

Picardie en Voiture | 22 juillet 2008 à 21h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:merci de votre soutien

M. Dany Dietman est l'élu qui a mis en place dans la collectivité de commune de Dannemarie une réduction drastique des déchets résiduels en appliquant, en autre ,le système de la pesée embarquée.Je m'étonne que vous n'en ayez pas entendu parler, renseignée comme vous sembliez être sur ce modèle alsacien. Au travers de votre critique virulante sur cette expérience favorable et vertueuse , c'est donc à sa pratique que vous vous attaquiez.

Les difficultés rencontrées avec le responsable local de défense des consommateurs concernaient notre lutte contre la décision délètère par les élus de la mise en place d'un incinérateur dans le Marais Poitevin et donc la réduction des déchets. Cela n'avait rien à voir avec un problème personnel.

Ces 2 éléments étaient pourtant explicites dans mes courriers précédents

Pour trouver le site d'"halte incin", il suffit de le taper sur GOOGLE.

quant à l'argumentaire sur la pesée embarquée, je ne peux que vous recommander la contreverse développée sur le même site d'actu-environnement à ce propos avec comme point d'appui une thèse en sociologie.

adieu car je suis là d'argumenter avec quelqu'un qui ne me lit pas totalement et qui n'a que des réactions de type épidermique.Un peu de maturité intellectuelle que diable!

philippe | 22 juillet 2008 à 22h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:merci de votre soutien

eh bien ! qui a une réaction épidermique et immature ?
C'est une réaction très facile, l'attaque et la fuite. Je n'irai donc pas suivre vos conseils de lecture puisque vous ne semblez pas capable de partager (ça veut dire aussi être OUVERT aux autres).
J'étais prête à vous "écouter" mais vous ne souhaitez qu'imposer votre point de vue depuis le début !
De plus vous tentez de faire croire que qui ne connait pas M. Dietmann est forcément ignorant de la problématique des déchets ! "Haro sur le baudet" ! (Jean de la Fontaine)
Bon vent Monsieur ! Il est temps effectivement de couper court à ces joutes extrémistes qui n'ont pas lieu d'être ici sur ce site.
Pour le coup, vous me semblez vous un peu trop mature !
Je ne suis pas là pour me faire imposer des points de vue non argumentés ni insulter parce que je ne pense pas comme vous. Toute vérité n'est pas binaire.

Picardie en Voiture | 22 juillet 2008 à 23h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:plutôt qu'attendre, contraindre

Vous avez tout a fait raison ou que j'aille toujours des sac de plastique.
Pourquoi pas des sac en papier ou des sac reutilisable et recyclable en fin de vie.
De meme que les sac pour les poubelles. En entreprise, nos sac son systématiquement changé tous les jours. Et chez nous a koi ca sert un sac poubelle si on a une benne et une poubelle chez soi. Et bien, pour eviter qu'on ne la lave et que cela sente. Mais chez moi j'ai une poubelle sans sac que je vide dans la benne dans la cour regulierement sans aucune odeur chez moi ni dehors. Par contre on lave ca poubelle plus souvent a l'eau et éponge uniquement.

Anonyme | 23 juillet 2008 à 14h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Revenir au verre ?

Serait-ce une bonne idée de remplacer autant que possible les emballages en plastique par du verre ? Consigner les bouteilles et tous les flacons en verre, créerait-il un circuit de récupération et peut-être quelques emplois ? J'ai découvert qu'en Allemagne, certaines boutiques bio consignent 0,20 € les bouteilles en plastique ! pourquoi pas en France ? quels seraient les avantages et les inconvénients d'un consigne généralisée même aux canettes et autres briques de lait ? Irréaliste ou juste une réelle question d'organisation ?

Etienne | 23 juillet 2008 à 15h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:merci de votre soutien

Cher Philippe,
ce que vous dites est intéressant certes mais n'êtes vous pas un consommateur ?

claude | 23 juillet 2008 à 17h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:merci de votre soutien

j'essaie d'être un consommateur responsable qui peut se résumer sous le vocable consomm'acteur.

EXEMPLE:

Nous faisons nos yaourts, nous achetons sur le marché des produits (fromages, volaille, légumes et fruits)aux producteurs locaux bio de préférence.

Ces derniers sont devenus au fils du temps pour la plupart des amis et les achats se font dans d'excellentes conditions de convivialité.
Ce choix ne nous apporte pas de contrainte particulière ou de dépenses supérieures aux ménages moyens, car nous mangons de la viande en quantité modérée et que nos achats sont de bonne qualité.

Nous les transportons dans notre panier et leur emballage quand cela est necessaire consiste à du papier non-imprimé qui,s'il est souillé, finit dans notre pourrissoir.

Quelques achats extérieurs de produits issus de l'industrie nous imposent encore de sortir notre poubelle à une fréquence de 3 fois par an. Elle ne sent pas car elle attend sagement sous des arbres et ne contient aucun fermentescible.

Voici quelques pistes issues en toute humilité de notre expérience personnelle. Si vous êtes tanté, bienvenue au club des consomm'acteurs.

En regardant autour de moi, je constante que la faible fraction de la population qui a cette attitude s'accroit progressivement en dépit des grandes campagnes publicitaires vantant tels ou tels produits inutiles. Elles ne toucherons une part de plus en plus restreinte de la population, ce qui va renchèrir les produits qu'elles promeuvent..

Philippe | 24 juillet 2008 à 00h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Les déchets

déchetterie mobile???les déchetteries implantées sont pour la plupart au stade de recevoir une petite quantité de produits toxiques dans des cabines minuscules(ce qui demande un tri pour séparer les bases et acides)ou bien stockent les appareils électriques et électroniques dehors sans plate forme ni conteneurs.
c'est une éventualité pas concevables pour l'instant...
En pensant que les élus alertés ne s'en fichent pas.

kikaji? | 25 juillet 2008 à 15h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Trop d'emballage!

tu as un nom et après anonyme?On les connait bien les noms d'enseignes de grandes surfaces mais ce qui manque en effet aujourd'hui ce sont des visages des personnes un échange un vrai au regard de se que l'on consomme, naïf mais vital pour y comprenne quelque chose à l'échange un vrai plus simple car plus naturel,merci.

kikaji? | 25 juillet 2008 à 15h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:le monde tel qu'il va et son contraire

qu'est ce que circum'urbs?Certains extrêmes ont pourtant compris trinque comme les gens ordinaires de l'inertie ou fausse initiative du gouvernement actuelle(grenelle etc...) qui est ou était jusqu'à présent de mise.Les avis des gens ordinaires sont toujours précieux du moment que leur opinions ne soient pas récupérer par les partis aux idées à la finalité euro,embellir le publique avec le privé qui ne souhaite qu'à passer sur un autre chantier?pour sûr , moins sensible à la qualité.

kikaji? | 25 juillet 2008 à 16h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Revenir au verre ?

Revenir au verre, une nécessité mais aussi certainement une réalité. La Fédération Européenne du Verre a publié une information relative à la production: les gens recommencent à consommer du verre et pour les raisons que nous connaissons: plus sain, plus écologique, moins polluant, etc...
la consigne ne revanche dépend des législations nationales et elle existe deja dans certains pays, comme l'Allemagne qui souffre aujourd'hui de sa volonté de trop "consigner".. En revanche, créer ou consolider des systèmes permettant d'augmenter les habitudes écologiques du verre (recyclons plus !) permettrait de renforcer deja le système français qui me semble assez bon.
Ce qui l'est beaucoup moins est de laisser croire que le plastique se recycle à des taux conséquents alors que l'on parle aux alentours de 20% je crois... le reste: en décharge ou dans les océans...

Le Brun | 31 juillet 2008 à 11h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
crédibilité ???

Mettre un tel article sur ce site :

''Il faut convaincre le citoyen de trier ses achats, plutôt que ses déchets''

et faire de la pub pour Mc Do, je trouve ça plutôt incohérent !!!!!!!!!

Anonyme | 03 octobre 2008 à 12h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:crédibilité ???

Bonjour,

Pas du tout : bien au contraire. MacDo communique par voie de pub : c'est son droit et le moyen de conserver notre liberté rédactionnelle.

Préfèreriez vous ne pas avoir de pub, mais des contenus orientés comme il nous est régulièrement proposer d'en rédiger moyennant finance.

Affichez de la pub, c'est faire preuve d'honnêteté : il y a la pub et la rédaction. Ce sont deux mondes différents et clairement identifiés. C'est quand il n'y a pas de barrière qu'il convient de s'inquiéter.


David Ascher
Directeur de publication

David Ascher | 03 octobre 2008 à 13h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
le recyclage c'est bien.

On peut fabriquer plusieurs objets avec le recyclage:vêtements,bouteille...ETC

AMAEL de 6d | 04 janvier 2009 à 13h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…