En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Intrusion dans la centrale de Gravelines : jusqu'à 5 mois de prison pour les militants

Risques  |    |  Dorothée Laperche Actu-Environnement.com

Le parquet de Dunkerque a requis jusqu'à 5 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende lundi 22 septembre à l'encontre des 18 militants de Greenpeace qui s'étaient introduits dans la centrale de Gravelines.

La sanction s'avère plus importante pour les trois militants qui, outre leur intrusion, ont refusé tout prélèvement buccal destiné à établir leur ADN : aux 4 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende requis pour les 14 autres membres de l'ONG s'ajoute un mois de prison, selon l'AFP. Greenpeace a prévu de faire appel au moins pour ces trois militants.

Après l'intrusion en juillet 2013 de l'ONG sur le site nucléaire du Tricastin, des actions simultanées avaient en effet été lancées en mars 2014 dans différents pays européens. En France, 18 militants de Greenpeace (de nationalités française, allemande, danoise, britannique et canadienne) avaient été arrêtés.

Parmi ces 18 membres de l'ONG, les poursuites à l'encontre d'un Danois, ont été levées, faute d'interprète au moment de son placement en garde à vue, selon l'Agence de presse.

"Leur coup d'éclat avait pour objectif de mettre en lumière la fragilité d'un des sites atomiques les plus puissants et dangereux dans le monde, défend dans un communiqué Europe Ecologie Les Verts, construit sur un polder donc en zone inondable, sa dangerosité est renforcée par la proximité d'un terminal méthanier qui sera mis en service en 2015 ".

Pour EELV, ces militants, devraient être traités comme des lanceurs d'alerte.

Réactions5 réactions à cet article

 

EELV est irresponsable.

Qu'un parti politique excuse sinon justifie un acte de délinquance, dans le cas d'espèce sous l'empire de son opposition au nucléaire, c'est une atteinte grave à l'État de droit.

Wackes Seppi | 23 septembre 2014 à 00h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Wackes Seppi
Vous aurez cependant remarqué M. Seppi qu'une loi est passée en 2013 pour la protection des lanceurs d'alerte:
LOI n° 2013-316 du 16 avril 2013 relative à l'indépendance de l'expertise en matière de santé et d'environnement et à la protection des lanceurs d'alerte.
Sauf erreur de ma part, dans la mesure où EELV défend l'idée qu'il s'agit de lanceurs d'alerte et non de délinquants comme vous le laissez entendre, il n'y a donc pas d'atteinte (grave qui plus est) à l'Etat de droit.
Cordialement

aeni | 23 septembre 2014 à 11h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui, oui, j'ai bien remarqué. J'ai même lu.

Il se trouve que l'intrusion dans la propriété d'autrui n'est pas une forme de lancement d'alerte au sens de cette loi. C'est un délit réprimé par le Code pénal.

N'en déplaise à EELV qui, dans cette affaire aussi, étale son ignorance crasse des règles de l'État de droit qu'en tant que parti politique il se devrait de respecter et de promouvoir.

Wackes Seppi | 23 septembre 2014 à 12h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je l’ai déjà écrit, je le redis :
Les militants de Greenpeace veulent prouver quoi ?
Faire le cirque en France, comme ils le font, c’est vraiment la jouer « petits bras » !
Ils savent pertinemment qu’ils ne risquent absolument rien des services de sécurité, lesquels ont bien trop peur d’une « bavure » qui serait immédiatement surmédiatisée, entres autres, par EELV.
« A vaincre sans risque, on triomphe sans gloire »…
Je leur suggère d’aller faire la même chose aux USA, en Russie ou en Israël, juste pour voir la solidité de leurs convictions…
Mais là, c’est plus risqué !
Le guignol de Greenpeace qui s’est amusé à survoler en ULM la centrale de Bugey, aurai fait le même "exploit" en Russie ou en chine, sa famille serait en train de le pleurer à l'heure actuelle.
Il faudrait que les centrales nucléaires soient classées en site militaire sensible, et la sécurité assurée par des légionnaires ou des paras…
Sur qu’il n’y aurait pas besoin de procès !

Tireman | 23 septembre 2014 à 12h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tant que ce n'est pas le fait des paysans WS s'insurge, s"offusque, par contre silence radio sur les benêts rouges et les saccages récurrents de nos gentils paysans.

lio | 26 septembre 2014 à 19h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager