En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'AEE confirme que les émissions de GES de l'UE ont diminué depuis 1990

Publié par l'AEE, le rapport complet de l'inventaire annuel des émissions de GES de l'UE confirme les premières estimations présentées en mai dernier et fait état d'une diminution de 2% depuis 1990 pour l'UE-15 et de 7,9% pour l'UE-27.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Afin de suivre les progrès réalisés par l'Union européenne en matière de réduction des émissions intérieures de gaz à effet de serre (GES), l'Agence Européenne pour l'Environnement (AEE) présente chaque année au Secrétariat de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), un inventaire annuel des émissions gaz à effet de serre sur la base des informations communiquées par les gouvernements nationaux, informations calculées à partir des données du système européen d'échange de quotas d'émissions. En raison de l'intérêt public et politique pour la question du changement climatique, l'AEE a publié les premières estimations en mai dernier et publie aujourd'hui le rapport complet.

Ce rapport confirme les premières données présentées le mois dernier : en effet, les émissions de GES de l'UE-15* ont bien diminué de 0,8% soit de 35,2 millions de tonnes d'équivalent CO2 entre 2004 et 2005, principalement en raison d'une diminution des émissions de CO2 de 0,7 % (26 millions de tonnes). Au total les émissions de GES ont diminué de 2% en 2005 par rapport à l'année de base retenue au titre du protocole de Kyoto. Pour l'UE-15, l'année de base pour le CO2, le CH4 et le N2O est 1990; pour les gaz fluorés, 12 États membres ont choisi 1995 comme année de base, alors que l'Autriche, la France et l'Italie ont choisi 1990. Pour l'UE-27**, les émissions de GES ont diminué de 0,7% soit 37,9 millions de tonnes d'équivalent CO2 entre 2004 et 2005 portant à 7,9% la réduction par rapport aux niveaux de 1990 en raison de profond changements dans l'outil de production industriel.
Les principaux secteurs ayant contribué à la baisse des émissions dans l'UE-15 entre 2004 et 2005 sont la production centralisée d'électricité et le chauffage urbain (-0,9%), les secteurs résidentiel et tertiaire (-1,7%), ainsi que les transports routiers (-0,8%).

L'Allemagne, la Finlande et les Pays-Bas ont le plus contribué à la réduction des émissions dans l'UE-15. La Finlande a en effet réduit ses émissions de 14,6%, soit 11,9 millions de tonnes d'équivalent CO2. Les réductions des émissions résultent principalement d'une large diminution de l'utilisation de combustibles fossiles en particulier de charbon dans la production centralisée d'électricité et le chauffage urbain, grâce en grande partie à des importations d'électricité. L'Allemagne a quant à elle réduit ses émissions de 2,3%, soit 23,5 millions de tonnes d'équivalent CO2 : le passage du charbon au gaz dans la production centralisée d'électricité et le chauffage urbain a été l'une des principales raisons de la diminution des émissions. Enfin, les Pays-Bas ont réduit leurs émissions de 2,9%, soit 6,3 millions de tonnes d'équivalent CO2 en utilisant moins de combustible fossile pour la production centralisée d'électricité et le chauffage urbain.
La Belgique, le Danemark, la France, le Luxembourg, la Suède et le Royaume-Uni ont également vu leurs émissions diminuer entre 2004 et 2005 de respectivement 2,6%, 6,3%, 0,5%, 0,4%, 3,9%, 0,5%.

Au contraire, en termes absolus, l'Espagne est le pays dans lequel les émissions de gaz à effet de serre ont le plus augmenté entre 2004 et 2005. La hausse des émissions de gaz à effet de serre de 3,6%, soit 15,4 millions de tonnes d'équivalent CO2, est principalement imputable à la production centralisée d'électricité et au chauffage urbain. Cette évolution résulte d'une augmentation de la production des centrales thermiques à sources d'énergie fossile (17 %) et d'une diminution de la production des usines hydroélectriques (-33 %).
Les autres pays de l'UE-15 qui ont vu leurs émissions augmenter entre 2004 et 2005 sont l'Autriche (+2,3%), la Grèce (+1,2%), l'Irlande (+1,9%), l'Italie (+0,3%) et le Portugal (+1%).

Au regard de ces résultats, le commissaire européen chargé de l'environnement, Stavros Dimas, a fait part de sa satisfaction : Il est très encourageant de constater que l'Union européenne réduit ses émissions tout en enregistrant une nette croissance économique mais il est clair que de nombreux États membres doivent redoubler d'efforts pour réduire davantage leurs émissions si l'UE veut atteindre l'objectif qu'elle s'est fixé à Kyoto.

L'année 2005 est la première année pour laquelle on dispose de données vérifiées concernant les émissions de CO2 provenant des installations participant au système communautaire d'échange de droits d'émission, lancé cette année-là. En 2005, ce système couvrait à peu près 50 % des émissions de CO2 de l'UE 25 et environ 40 % de l'ensemble de ses émissions de gaz à effet de serre, soit l'équivalent de quelques 2 milliards de tonnes. L'absence de données relatives aux émissions vérifiées en toute indépendance au cours des années qui ont précédé le lancement du système communautaire d'échange de droits d'émission ne permet pas de mesurer pleinement les effets du système sur les émissions. Toutefois, les premières recherches scientifiques indiquent que celles ci pourraient avoir chuté de plusieurs points de pourcentage en 2005 par rapport à leur niveau avant le lancement du système.


*UE-15 : Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Suède, Royaume-Uni.

**UE-27 : Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, République Tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Royaume-Uni.

Réactions3 réactions à cet article

 
Et l´Espagne?

Je suis Espagnol, et je suis un peu choqué que notre pays soit celui qui ait le plus augmenté en émissions de GES pendant la période.
Je ne comprends pas pourquoi nous avons troqué de l´hydroélectrique contre du thermoélectrique! Bizarre, bizarre...
En tout cas, personnellement pas de surprise, car il est certain que le gouvernement en place pendant 8 ans (1995-2003) a focalisé toute sa politique sur la croissance économique, négligeant largement le reste dont l´environment, un peu dans le style des Etats-Unis, au grand désespoir de Greenpeace et toutes les organisations vertes. Ésperons que ce nouveau gouvernement réagisse vite et change de style.
En tout cas, je me réjouis pleinement que le bilan global européen soit positif! (négatif en variation d´émissions de GES).

Alexis | 19 juin 2007 à 00h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Précision pour l'Espagne

Si je me souviens bien c'est la sécheresse qui a touché l'Espagne qui aprovoqué une réduction de son potentiel hydroélectrique et poussé le pays à faire appel au thermique.

mimineflo | 21 juin 2007 à 09h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Précision pour l'Espagne

Merci pour l'information, c'est vrai qu'il y avait eu une forte sécheresse, surtout dans le Sud. Cependant ça n'explique pas tout: la politique envirenementale espagnole dans la durée n'est pas trop performante: Bettonnage de la côte méditérrannéenne, construction d'hotels et de terrains de golf pour touristes (malgré les sécheresses), construction de centrales thermoélectriques... C'est un peu comme si on se sentait exclus du problème climatique. Pourtant, ça va être un des pays d'Europe qui va le plus souffrir: désertisation du sol, sécheresses à répétition, pluis torrentielles erosives en automne... Je pense que beaucoup plus que les Nordiques, qui sont beaucoup plus motivés pour les actions anti-changement climatique. C'est inquiétant.

alexis | 21 juin 2007 à 14h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager