En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Investissements d'avenir : création d'un fonds public d'investissement dans des entreprises éco-innovantes

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Dans le cadre des investissements d'avenir, l'Ademe annonce le lancement du fonds commun de placement à risque, FCPR Ecotechnologies, à destination des PME innovantes spécialisées dans les technologies vertes. Ce fonds est géré par CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts, et sera doté d'une enveloppe de 150 M€.

"Le FCPR Ecotechnologies investira des montants de 1 à 10 millions d'euros, en recherchant systématiquement un co-investissement pari passu avec des acteurs privés, dans une logique d'investisseur avisé. (…). Le fonds vise des opérations en fonds propres et quasi fonds propres, pour des prises de participation minoritaires, dans des PME innovantes, principalement établies en France et non cotées". En mai dernier, l'Ademe annonçait déjà son entrée au capital d'Exosun, spécialisée dans le développement et la réalisation de centrales solaires au sol équipées de trackers.

"Le Fonds Ecotechnologies répond à une problématique constatée dans le domaine des technologies vertes : malgré un fort besoin d'innovation, de nombreuses petites et moyennes entreprises ne parviennent pas à financer leur croissance et à accroître leurs fonds propres pour se développer, en particulier lors de passage aux phases industrielles. Le Fonds Ecotechnologies vient ainsi combler un vide entre les financements en amorçage et en capital développement", indique le communiqué de presse.

Réactions1 réaction à cet article

 

"lors de passage aux phases industrielles", il sera de la responsabilité de l'Ademe de siéger aux conseil d'administration des PME grossissantes dans lesquelles il détiendraient une part "minoritaire" mais non-négligeable du capital. (Cette responsabilité vaut aussi pour tous les divers fonds d'investissement privés et publiques dans la même situation définie ci-dessus : question de responsabilité, un acteur à but très respectable ne peut se permettre de se contenter d'exiger une rentabilité importante voire maximiser sans prendre part aux décisions que cela implique).

Lionel | 06 juillet 2012 à 10h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager