En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

OGM : l'Italie interdit la culture du MON810 pour 18 mois

Agroécologie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Le 12 juillet 2013, les ministres italiens de l'Agriculture, Nunzia De Girolamo, de la Santé, Beatrice Lorenzin, et de l'Environnement, Andrea Orlando, ont interdit par décret la culture du maïs génétiquement modifié MON810, pour une période de 18 mois, rapporte Inf'OGM.

Le décret, qui vient d'être notifié à la Commission européenne, s'appuie sur l'article 34 du règlement 1829/2003, qui permet à un État membre de prendre des mesures "lorsqu'un produit autorisé (…) est, de toute évidence, susceptible de présenter un risque grave pour la santé humaine, la santé animale ou l'environnement", explique Inf'OGM, précisant que l'argumentaire de l'Italie s'appuie sur des études montrant des impacts négatifs sur la biodiversité, les organismes aquatiques, et les systèmes agraires.

Neuf Etats membre ont déposé une mesure d'urgence ou une clause de sauvegarde : Allemagne, Autriche, Bulgarie, France, Grèce, Hongrie, Italie, Luxembourg et Pologne.

Réactions2 réactions à cet article

 

L'Italie présente le même texte que le moratoire des français (simple traduction).
Ce dernier a été retoqué par l'EFSA (aucun argument nouveau qui remettrait en cause la sécurité du MON810 pour l'environnement ou la santé), par le conseil d'état Français et également par la cour de justice européenne !
Qui plus est, le rapport de justification français a été trafiqué par des fonctionnaires (anonymes) des différents ministères concernés. Une récente publication de Ricroch, Davison et Kuntz, décrit dans le détail les détournements des écrits des publications servant à en établir le justificatif.
Ce sont les auteurs dont les travaux sont cités dans ce rapport qui disent eux mêmes qu'ils n'ont jamais voulu dire ce que les fonctionnaires leur font dire ! L'état est pris en flagrant délit de mensonge ! Mais l'Italie aussi du même coup (en plus ils copient, houhouhou !)

gattaca | 17 juillet 2013 à 19h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Intéressent comme initiative ! Cela nous permettra de voir comme les lobbys vont agir pour étouffer dans l’œuf cette initiative d’intérêt général !

Espérons que la justice tiendra également compte de l’influence de ceux-ci sur la rédaction des lois que ce soit au niveau national et Européen !

Que cette initiative démocratique soit contagieuse dans toute l’Europe !

Eau Pure | 17 juillet 2013 à 22h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager