En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plusieurs scientifiques appellent à l'abandon d'Iter

Energie  |    |  Actu-Environnement.com
Dans une tribune publiée mardi dans le quotidien Libération, le prix Nobel de physique Georges Charpak, Jacques Treiner (Université Pierre et Marie Curie, Paris) et Sébastien Balibar (Ecole normale supérieure) invitent à renoncer au projet de réacteur expérimental international à fusion nucléaire Iter.

Jugé ''hors de prix et inutilisable'' (le coût du projet a été récemment réévalué à 15 milliards d'euros), ce projet menace ''de nombreuses recherches autrement plus importantes'', expliquent-ils. Selon eux, contrôler la fusion nucléaire est un ''rêve ancien'' qui se heurte à plusieurs difficultés : maintenir le plasma à l'intérieur de l'enceinte, produire du tritium en quantités industrielles et inventer des matériaux pour enfermer ce plasma. L'Europe ferait mieux de reconstruire une centrale nucléaire de quatrième génération, estiment-ils.

Réactions6 réactions à cet article

 
To build or not to build ?

N'ayant pas de connaissance scientifique sur le sujet, je prends néanmoins le droit de m'exprimer avec d'autant plus de convictionque ma réflexion n'implique aucune compétence particulière dans le domaine :
Combien de rêves de l'homme, longtemps chimères, ne se sont ils, avec plus ou moins de bonheur, finalement réalisés ? l'avion, la lune, les télécommunications,...
Le coût d'un projet de grande envergure ne peut être apprécié qu'en tenant compte des retombées économiques indirectes qu'il peut induire. Une valeur brute de 15 milliards n'a aucun sens car les domaines d'incertitude évoqués par les détracteurs constituent en eux mêmes des sujets dont l'intérêt "civil" pourrait, peut-être, se révéler plus intéressant que l'objectif initial et générer des "recettes"...
Enfin, le plaidoyer en faveur du nucléaire ne relève-t-il pas de l'opposition endémique entre les opposants et les partisans des protons ?

michou | 12 août 2010 à 09h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Curieux raisonnement...

A suivre le raisonnement de ces gens de haute compétence, au lieu de recherches sur le moteur à vapeur ou à explosion, il eût été préférable d'améliorer la race chevaline ? Au lieu de développer les recherches sur l'électricité, rechercher l'amélioration de la durée de vie des bougies ?
Et qui sait, les recherches pour Iter ne déboucheront peut-être pas sur la maitrise de la fusion mais, par l'ampleur des recherches conduites, déboucheront sur des trouvailles insoupçonnées. Surtout que les recherches sur le nucléaire "classique" vont bon train de toute façon.

micocharly | 12 août 2010 à 10h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Quelques raisons scientifiques

Salut,

Ayant effectué une classe préparatoire physique chimie et science de l'ingénieur, je me permets d'ajouter quelques précisions à ces déblatérations de non-initiés qui ne peuvent avoir la moindre idée de ce que signifie la fusion nucléaire. Quant à critiquer le raisonnement d'un nobel de physique laissez moi doucement me gausser...

La comparaison avec le moteur à explosion et la race chevaline n'est pas tout à fait exacte à moins que le moteur à explosion ai la possibilité de détruire l'espèce humaine.

Ce reve d'Iter est une abération totale pour trois raisons chacunes suffisantes.

La première est que cela signifie créer un micro soleil sur Terre dont l'éclatement se terminerais inéluctablement par la destruction totale de la planete ou du moins de la vie telle que nous la connaissons.

Ensuite la fusion est une réaction qui emet un neutron. Ce neutron ne doit pas sortir de l'enceinte pour des raisons diverses dont nottamment la préservation des espèces. Or comme son nom l'indique le neutron est peu réactif, pour le retenir prisonnier, il faut donc des champs extrèmmement intenses et une enceinte béton dont les dimensions dépassent l'entendement.

Enfin, la production de tritium industrielle dénoncée par le prix Nobel (tout de même) se traduit par la même mer** écologique qu'une centrale à fission, il ne s'agit donc pas d'une lutte entre pour et contre mais d'une approche rationnelle des choses.

Enfin pour des non scientifiques je vous trouve bien en prise de partie pourtant vous rouspétez lorsque l'on vous dit que l'amiante de votre plafond vous refile un cancer...

Quote "générer des "recettes"" pour ta pomme ??

Je vois que vous ne connaissez rien au sujet, Iter est censé fournir une source inextinguible d'énergie électrique donc c'est sur des recettes il y en aurais...c'est pas pour rien qu'il s'agit d'un rêve.

Pour ma part je rajouterais une raison d'ordre plus spirituelle en rapellant la mythologie ancienne et le mythe d'Icar qui se brula les ailes et mourru en voulant voler la lumière du Soleil.

Confiucius et les Mayas ont annoncé 2012, Iter 2016, on dirait qu'ils se sont plantés de quelques années...

PS : Pour l'enceinte d'Iter il faut aussi de l'ordre de 150 t d'un métal très rare dont la production actuelle ne dépasse pas les 1,5t donc rendez-vous dans 100 ans.

Tutur | 12 août 2010 à 17h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
15 milliards

Les dépenses en publicité dans ce beau pays s'élèvent chaque année à 53 milliards d'€ et on trouve que 15 milliards pour un projet de recherche international c'est trop cher?

Chaque année l'armement génère un chiffre d'affaire de 1600 milliards d'Euros dans le monde...

Décidément il faudrait qu'on redéfinisse ce qui est important et ce qui l'est moins...

Bien sur, on peut tout de même se poser la question de la nécessité de produire toujours plus d'énergie quand on voit comme elle est lamentablement gaspillée.

On peut aussi se demander si ces scientifique souahitent simplement arrêter Iter ou plutôt faire la promotion des reacteurs a sodium (4e génération) qu'on sait très bien fabriquer (superphénix en était un).

leo | 16 août 2010 à 13h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il est évident qu'il faut arrêter ITER. Le confinement magnétique constitue une impasse technologique, inutilisable pour faire de l'électricité dans l'état actuel de nos connaissances. De plus, la fusion deutérium-tritium est polluante.
Il vaut mieux investir dans des centrales à fusion hydrogène-bore par striction magnétique, technique rustique, non polluante, beaucoup moins chère et qui ne pose pas de problèmes théoriques.

Cuicui | 16 octobre 2010 à 00h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Suite du précèdent post…

Le deuxième démontre le peu de connaissance que tu as du sujet sur lequel tu t'exprimes.
Les neutrons ne sont pas peu réactifs, ils réagissent simplement différemment des autres formes de rayonnements obtenus lors des réactions nucléaires.
Contrairement à ce que tu affirmes, le confinement magnétique des neutrons n'est pas possible parce que, "comme leur nom l'indique", ils ne portent aucune charge et ne seront donc pas déviés par un champ, même très puissant. Si tu veux vraiment les empêcher de sortir d'une enceinte, un mur d'eau de faible épaisseur suffit (raison pour laquelle on remplace l'eau dans certains réacteurs à fission par de l'eau lourde, deutérée, le deutérium freinant beaucoup moins efficacement ces neutrons que l'hydrogène).
D'autre part, les quantités de neutrons émises par un réacteur comme ITER seraient en fait bien inférieures à celles d'une bombe à neutrons par exemple, bombes dont la portée pratique (comprends mortelle) est très limitée.
Les "espèces" n'ont donc pas grand-chose à craindre.

Pour finir, il serait intéressant que tu nous en dises plus sur ce fameux métal rare nécessaire à hauteur de 150 tonnes…

"Je vois que vous ne connaissez rien au sujet". Intéressante cette affirmation, surtout à ce stade de l'étalage de ton propre savoir…

Cher Tutur, je m'inquiète tout de même un peu de la réussite de ta classe prépa. Bref à l'avenir soit plus tempéré et respectueux des autres.

yag-222 | 01 décembre 2010 à 13h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager