En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Iter : le chantier pourrait pâtir du retard pris par certains fournisseurs japonais affectés par le séisme

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

L'AFP rapporte que le chantier d'Iter, le réacteur nucléaire expérimental à fusion nucléaire construit à proximité de Cadarache (Bouches-du-Rhône), devrait connaître une année de retard du fait des problèmes rencontrés par certains fournisseurs japonais suite au séisme et au tsunami du 11 mars.

Concrètement, un site industriel, situé à Naka à une centaine de km au nord-est de Tokyo, où devaient être testés les câbles supraconducteurs, a été affecté par le séisme qui a dévasté le nord de l'archipel. De même, la production des partenaires japonais reste perturbée par les difficultés d'approvisionnement électrique du pays.

Iter Organization, qui réunit la Chine, la Corée du Sud, les Etats-Unis, l'Inde, le Japon, la Russie et l'Union européenne, réorganise le chantier afin de limiter l'impact de ces retards. Un nouveau calendrier devrait être validé à l'occasion de son conseil, les 17 et 18 novembre 2011. Reste qu'Iter ne devrait pas être opérationnel avant fin 2020, au lieu de 2019 comme prévu.

L'Union européenne, qui doit fournir environ 45% du budget, débat depuis des mois des moyens de financer son surcoût de 1,3 milliard pour 2012-13, rappelle l'agence de presse.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager