Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Auvergne-Rhône-Alpes : « La consommation de bois-énergie est primordiale »

Le bois-énergie constitue l'une des plus importantes filières énergétiques de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Serge Nocodie, président de l'agence AURA-EE, soutient à travers un manifeste que son potentiel n'est pas pleinement exploité.

Interview vidéo  |  Energie  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

« La filière biomasse a besoin d'une stratégie à long terme », affirme Serge Nocodie, président de l'agence régionale énergie-environnement de la région Auvergne-Rhône-Alpes (AURA-EE). Pour cela, l'AURA-EE et Fibois Auvergne-Rhône-Alpes, représentant les acteurs de la région, ont signé, à l'occasion du salon Bepositive 2021 de Lyon, un manifeste incitant à soutenir le développement de la filière bois-énergie. « L'intérêt de ce manifeste est de porter une parole, à l'ensemble du grand public », continue Serge Nocodie.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus importante pour la filière en France : plus de 20 000 emplois. Et pourtant, le Comité stratégique de la filière bois-énergie (CSBE) – dont font partie AURA-EE et Fibois – estime qu'elle n'a pas encore réalisé la totalité de son potentiel. Dans son manifeste, le CSBE rappelle que le volume de forêt régionale grandit de 3 % par an et que seulement 40 % de cet accroissement annuel est prélevé par la filière.

Quant à l'impact de l'utilisation grandissante d'un tel combustible sur la qualité de l'air, la filière se veut rassurante. Selon le CSBE, les chaufferies au bois émettent désormais en moyenne 10 kilogrammes d'équivalent CO2 par mégawattheure, « soit deux fois moins que le seuil des directives européennes sur les énergies renouvelables ». Détails avec Serge Nocodie, président de l'agence régionale énergie-environnement de la région Auvergne-Rhône-Alpes (AURA-EE).

Réactions1 réaction à cet article

 

C'est hallucinant! On s'en fiche des seuils , qui seront toujours trop élevés vu qu'il s'agit désormais de ne plus émettre du tout et le plus vite possible! A quoi sert de donner des seuils à ne pas dépasser, si dès qu'une filière ne les atteint pas on l'encourage à se développer ??? C'est comme le trafic aéronautique, si les avions polluent moins, ce n'est pas un prétexte pour les multiplier! Ils sont c... ou quoi ces industriels ??? Il verra bien ce Nocodie quand son logement sera emporté par une coulée de boue ! On n'en peut plus de ces indigents du bulbe.

gaïa94 | 14 janvier 2022 à 18h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

VALORMAX D - Déchiqueteuse à rotor NOREMAT