En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Japon privé d'électricité nucléaire pour une période indéterminée

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Comme prévu, l'exploitant Kansai Electric Power (Kepco) a annoncé avoir mis à l'arrêt dimanche 15 septembre pour maintenance de l'unité 4 de la centrale nucléaire d'Ohi, rapporte l'AFP. Il s'agit du seul réacteur en activité au Japon après l'arrêt le 2 septembre du réacteur 4 de cette même centrale située au centre du Japon sur la façade maritime ouest.

La Japon est actuellement privé d'électricité nucléaire pour une période inconnue, selon l'agence de presse qui rappelle que les 50 réacteurs nippons avaient été progressivement mis hors service sine die par précaution suite à la catastrophe de Fukushima causé par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon. Le redémarrage d'un réacteur nucléaire sous peu serait "matériellement impensable", même si des compagnies, dont Kepco, ont postulé pour que la sûreté de plusieurs installations soit certifiée par l'autorité de régulation à l'aune de nouvelles normes plus strictes entrées en vigueur le 8 juillet. En cause, notamment, la réalisation des travaux de sûreté prévus dans toutes les centrales pour que les équipements soient mis en conformité.

Compte tenu de l'opposition des populations locales au redémarrage des réacteurs en maintenance, le Japon a mis à l'arrêt, en mai 2012, l'ensemble de son parc nucléaire. Une première depuis 1970 qui se reproduit aujourd'hui pour la deuxième fois. Cependant, ce premier arrêt total des réacteurs avait été de courte durée puisque, le 16 juin, le gouvernement japonais autorisait le redémarrage des réacteurs 3 et 4 de la centrale d'Ohi, après que Kepco a obtenu le feu vert des autorités locales. Il s'agissait alors du premier redémarrage de réacteurs mis en maintenance depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011.

Réactions5 réactions à cet article

 

Ce qui veut dire que le Japon est passé à pratiquement 100% d'électricité fossile ... Bonne nouvelle pour les fournisseurs de fuel, de charbon ou de gaz , mais mauvaise nouvelle pour la planète.

VD69 | 16 septembre 2013 à 16h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

tiens donc.. cela voudrait dire qu'à vos yeux les catastrophes nucléaires, les innombrables fuites (+ou- cachées) et la production des déchets radioactifs sont une bonne nouvelle pour la planète..?!
il ne vous viendrait même pas à l'idée qu on peut consommer moins.. quid de toutes ces éclairages dans les centres commerciales de nuit comme de jour..? et j'en passe!
heureusement, grâce aux types comme vous et aux lobby nucléaire la planète est sauvée!!
pfff!

AC! | 17 septembre 2013 à 07h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@AC
Le bilan de morts imputables au nucléaire civil depuis 60 ans dans le monde tourne autour de 5/6 milliers (essentiellement Tchernobyl). GreenPeace chiffre l'impact du charbon en centrales électriques à
25 000 morts , pour la seule Europe et tous les ans.... Par extrapolation sur la même période de 60 ans, le charbon en Europe doit avoir fait un million et demi de victimes.
Le lobby écolo, lié aux lobby de l’énergie fossile réussit a bien endormir des "types comme vous". J'essaye pour ma part , de vous réveiller.

VD69 | 17 septembre 2013 à 09h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les Japonais arrivent donc à vivre sans électricité nucléaire, ils ont donc une bonne longueur d'avance sur les Français.
Les Japonais ont une partie de leur territoire complètement contaminée et irradiée, ils ont donc une deuxième longueur d'avance sur les Français.
A quand la reconversion de cette industrie nucléaire mortifère vers une activité de démantèlement (qui devrait être florissante vu le nombre de réacteurs nucléaires en France et ailleurs) ?

StephT | 17 septembre 2013 à 10h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On démantèle et on met les déchets prés de chez VD69, je pense qu'il sera d'accord puisqu'il est un fan de l'atome

lio | 18 septembre 2013 à 10h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…