Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Nicolas Sarkozy envisagerait une réunion du G20 dédiée à l'énergie et à la sécurité nucléaire

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'écologie, a annoncé ce matin sur la radio RMC qu'"une réunion de crise sur [le nucléaire] aura lieu dès que possible, le Premier ministre me l'a confirmé."

Par ailleurs, alors que le gouvernement français évoquait un "grave accident" et réfutait le terme de "catastrophe", la ministre a estimé ce matin qu'"on s'achemine vers une catastrophe nucléaire."

En effet, "il y a un risque de déconfinement sur le réacteur numéro deux [de la la centrale de Fukushima], c'est confirmé par des mesures de radioactivité très importantes", a t-elle expliqué ajoutant "on entre dans la catastrophe."

Les ONG reçues par Nicolas Sarkozy

D'autre part, le président de la République a reçu mardi soir les ONG à l'Elysée afin d'évoquer la sécurité nucléaire et la politique énergétique. L'AFP rapporte qu'à l'issue de la réunion, Cécile Ostria, directrice générale de la Fondation Nicolas Hulot (FNH), a déclaré que "le chef de l'Etat nous a indiqué qu'il réfléchissait à une réunion du G20, au niveau des ministres de l'économie et de l'énergie, pour évoquer la question des énergies en général et de la sûreté nucléaire en particulier." Une réunion qui pourrait avoir lieu "au mois d'avril."

Pour leur part, les ONG réunies au sein de l'Alliance pour la planète "appelle […] le gouvernement à lancer au plus vite un Grenelle de l'énergie afin de débattre démocratiquement des choix à faire pour engager la France dans un avenir renouvelable au nom des générations futures." L'Alliance considère qu'"un véritable débat public sur les orientations énergétiques de notre pays doit être créé et exige une expertise indépendante et pluraliste sur cette question."

Réactions2 réactions à cet article

 

vaste fumisterie que cette réunion du G20 conduite par un pro nucléaire. De meme, aujourd'hui les spécialistes européens du nucléaire se réunissent afin de "débattre". nul doute que le débat risque d'être houleux entre 27 personnes qui vivent grâce au nucléaire. On continue de se moquer du monde.

enr37 | 15 mars 2011 à 15h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Après le grenelle, il y a eu un virage à 180 degrés dans le sens du pro nucléaire et du freinage du développement des Energies renouvelables. C'est quoi le but de cette boufonnerie du G20, une discussion entre les lobbies du Nucléaire? Il est grave d'être gouverner par des gens ayant une vue à 1 ou 2 ans maximum. D'ailleurs qui va payer le démantèlement des vieilles centrales nucléaires (dont le cout sera colossal): Eh bien vos impots. Tout cela s'appelle la démocratie = Pouvoir des lobbies

arthur duchemin | 16 mars 2011 à 10h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RES : des systèmes de stockage d’énergie pour un rendement maximal RES