Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Jean-Pierre Denis est le nouveau président de la Confédération des métiers de l'environnement

Jean-Pierre Denis, vice-président de Paprec, se voit confier la présidence de la Confédération des métiers de l'environnement (CME). Il succède à Anne Le Guennec.

Nomination  |  Déchets  |    |  R. Boughriet
   
Jean-Pierre Denis est le nouveau président de la Confédération des métiers de l'environnement
© Crédit mutuel Arkéa
   

Porte-voix des entreprises de la collecte, du tri, du recyclage, de la valorisation et du traitement des déchets, la Confédération des métiers de l'environnement (CME) rassemble la Fédération nationale des activités de la dépollution et de l'environnement (Fnade), la Fédération professionnelle des entreprises du recyclage (Federec) et le Syndicat national des entrepreneurs de la filière déchet (Snefid).

Vice-président de Paprec depuis 2021, Jean-Pierre Denis a été élu président de la CME. Il prend le relai d'Anne Le Guennec. Elle occupait cette fonction depuis 2020 et est désormais directrice des activités eaux industrielles dans le monde chez Veolia.

Jean-Pierre Denis a intégré l'Inspection générale des finances à l'issue de sa scolarité à l'ENA. Secrétaire général adjoint de l'Élysée de 1995 à 1997, il a poursuivi son parcours professionnel dans le monde de l'environnement, et a été directeur général de Dalkia. Il a participé en 2004 à la création d'Oséo, devenu Bpifrance, et présidé le groupe Crédit mutuel Arkéa de 2008 à 2021.

« L'objectif est clair : permettre à l'ensemble des entreprises qui œuvrent, chaque jour en France, à la collecte, au tri, au recyclage et à la valorisation des déchets, de continuer à investir et à créer des emplois pour offrir des solutions innovantes et des services toujours plus performants aux industriels et collectivités pour la gestion de leurs déchets. Nous avons la chance de disposer en France d'une filière dédiée reconnue pour la richesse et la diversité de ses savoir-faire, et il est de la responsabilité de l'ensemble des parties prenantes de créer les conditions de son développement et de sa compétitivité », déclare Jean-Pierre Denis.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

MULTISTAR L3, crible à étoiles mobiles pour séparation 3 fractions HANTSCH
TOMRA lance sur le marché mondial une solution de tri du bois, à base d'IA TOMRA