En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Agendas 21 locaux : 101 projets reconnus par l'Etat

Si plus de 500 Agendas 21 locaux sont recensés en France et d'autres en préparation, 101 projets sont aujourd'hui reconnus par l'Etat. Les représentants de ces collectivités ont été distingués hier par Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat à l'Ecologie.

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Les Agendas 21 locaux constituent la traduction territorialisée de l'Agenda 21, programme d'actions pour le XXIème siècle orienté vers le développement durable, adopté au Sommet de la Terre de Rio en 1992. Ses principales fonctions sont la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, la production de biens et de services durables, la protection de l'environnement.

En adoptant en 2003 la stratégie nationale de développement durable, la France s'était engagée à favoriser la mise en place de 500 agendas 21 locaux d'ici 2008, notamment sur les territoires bénéficiant d'une aide publique comme les grands projets urbains, les parcs naturels régionaux, les groupements de communes, ou les pays et agglomérations dans le cadre de contrats territoriaux.

Par ailleurs, l'article 44 du projet de loi Grenelle 1, adopté en première lecture par le Sénat en février, confirme le principe des Agendas 21 locaux. Les collectivités territoriales et leurs groupements sont des acteurs essentiels de l'environnement et du développement durable et ont des rôles complémentaires, tant stratégiques qu'opérationnels (…). L'État pourra utiliser les ''Agendas 21'' locaux comme outil de contractualisation avec les collectivités territoriales, souligne le texte législatif.

Un programme d'actions locales en faveur du Développement durable

Rappelons que l'Agenda 21 local est une démarche volontaire qui se traduit par l'élaboration d'un programme d'actions visant à améliorer la qualité de vie des habitants, à économiser les ressources naturelles et engage tous les acteurs du territoire.

Si à l'heure actuelle, la France compte près de 550 Agendas 21 locaux selon le Comité 21, l'association chargée d'accompagner les collectivités dans cette démarche, 101 projets sont aujourd'hui reconnus par l'Etat, dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable 2003-2008.

Chantal Jouanno, secrétaire d'État chargée de l'Écologie, a distingué le 12 mars les représentants des 101 premiers territoires et collectivités, dont la démarche globale de développement durable a été reconnue ''Agenda 21 local'', suite aux trois sessions de l'''appel à reconnaissance des projets territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux''.

Les projets territoriaux récompensés intègrent la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité, la protection des milieux et des ressources, le développement de modes de production et de consommation responsables, les principes de gouvernance basés sur la participation et les partenariats, a expliqué le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire (MEEDDAT).

Les collectivités territoriales lauréates se sont vues remettre un trophée et un diplôme au cours d'une cérémonie qui s'est tenue au Ministère, en présence des associations d'élus, de l'Association des Maires de France, de l'Assemblée des Départements de France, de l'Association des Régions de France, de la Fédération Nationale des Parcs Naturels Régionaux et des membres du Comité national ''Agendas 21''.

La reconnaissance des 101 projets s'est faite au terme de trois sessions : 64 ont été distingués au cours des deux premières en février et novembre 2007. 32 projets ont été reconnus lors de la troisième session en décembre 2008, auxquels s'ajoutent 5 parcs naturels régionaux (PNR) dont la charte a été reconnue dans le cadre d'un dispositif spécifique : les PNR du Morvan (Bourgogne), de Chartreuse (Rhône Alpes), du Vercors (Rhône Alpes), du Massif des Bauges (Rhône Alpes) et des Grands Causses (Midi-Pyrénées).

Parmi les projets reconnus, la réalisation d'une thermographie aérienne et un projet d'éco-quartier ont été lancés dans le cadre de l'agenda 21 de la Ville d'Annecy (74). La ville va également mener des actions d'éducation et de sensibilisation au développement durable auprès des entreprises, et en particulier auprès des acteurs du tourisme, un secteur d'activité majeur à Annecy.

Construit en partenariat avec le Parc national des Cévennes, l'Agenda 21 de la Communauté d'agglomération du Grand Alès (30) a de son côté, mis l'accent sur un développement économique responsable reposant sur les spécificités locales : la forêt, l'agriculture, les éco-filières. Un partenariat avec l'Ecole des Mines d'Alès a notamment permis le développement du technopôle Alès Myriapolis consacré aux éco-entreprises et éco-industries. La filière bois-énergie est valorisée, notamment dans le cadre d'une charte forestière de Pays. Par ailleurs, le Conseil général de la Manche (50) a lancé la Charte départementale de développement durable 2007-2013 : ''Planète Manche''. La lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité, la protection des milieux et des ressources mais aussi la cohésion sociale figurent dans le programme d'action du département.

Lancement d'une 4e session de reconnaissance ''Agendas 21 local''

La quatrième session de l'appel à reconnaissance ''Agendas 21 local'' est d'ores et déjà ouverte et les collectivités candidates sont invitées à déposer leurs dossiers auprès des services du Commissariat général au développement durable avant le 18 juin prochain. Le Ministère rappelle que la candidature des collectivités et territoires est volontaire et que la décision de reconnaissance est prise au regard d'un cadre de référence national adopté en 2006. Tous les échelons territoriaux sont concernés, de la commune à la région, en passant par les villages, les villes, les intercommunalités, les parcs naturels régionaux et les départements.

Avec ce dispositif, il s'agit d'accompagner la montée en puissance des ''Agendas 21'' en France et d'amplifier ''la territorialisation'' des démarches de développement durable, indique le MEEDDAT. Beaucoup d'autres projets sont en préparation et la nouvelle stratégie nationale de développement durable 2009-2012 confortera encore cette mobilisation collective, a souligné le Ministère.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…