Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Journée Mondiale de l'Environnement placée sous le thème de la lutte contre le changement climatique

Célébrée le 5 juin, la Journée mondiale de l'Environnement 2009 souligne l'urgence de s'entendre sur un nouvel accord pour lutter contre le changement climatique, à 180 jours de la conférence de Copenhague.

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
   
La Journée Mondiale de l'Environnement placée sous le thème de la lutte contre le changement climatique
© Beboy
   
Célébrée chaque année le 5 juin dans plus de 100 pays, la Journée mondiale de l'Environnement a été lancée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1972 afin de marquer l'ouverture de la Conférence de Stockholm sur l'Environnement humain. L'objectif de cette Journée est de sensibiliser les nations aux enjeux écologiques et les inciter à agir pour le développement durable.

A 180 jours de la conférence des Nations Unies sur le climat de Copenhague (Danemark) qui doit aboutir à un nouveau traité post-Kyoto, la Journée mondiale de l'environnement 2009, qui a pour thème ''Votre planète a besoin de vous, unissons-nous contre le changement climatique'', veut refléter l'urgence pour les nations de s'entendre sur un nouvel accord sur le changement climatique qui prendra le relais du protocole de Kyoto dont la portée s'achève le 31 décembre 2012. Objectif : lutter contre la hausse des températures de surface de la planète prévue par les experts du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) qui recommandent de réduire de moitié les émissions de CO2 d'ici 2050, pour contenir le réchauffement global en deçà de 2°C d'ici à la fin du siècle.

Choisi par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) notamment pour son investissement dans la campagne pour un milliard d'arbres (537 millions d'arbres plantés) et sa participation ''croissante'' dans les marchés du carbone, le Mexique sera l'hôte de cette Journée. La capitale du pays Mexico accueillera également, après Washington et Paris fin mai, la troisième réunion préparatoire du Forum des économies majeures sur l'énergie et le climat (MEF) du 17 au 19 juin, qui réunit les 17 États émettant 80 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

Un geste pour la planète

Particuliers, ONG, associations, entreprises, collectivités locales, établissements scolaires des quatre coins de la planète sont ainsi invités le 5 juin à organiser des manifestations qu'il s'agisse d'animations, d'actions pédagogiques, de conférences-débats (économie d'énergie, gestion de l'eau et des déchets….). Des campagnes de nettoyage, des concerts ''verts'', des rassemblements de rue, des plantations d'arbres seront au programme afin de sensibiliser le public à la préservation de l'environnement et à une consommation durable. Parmi les gestes ''verts'' à adopter : préférer les transports en commun, équiper sa maison d'ampoules basse-consommation ou encore privilégier les fruits et légumes de saison et les éco-recharges pour les produits ménagers.

Concernant la sauvegarde de la biodiversité, un dernier lâcher de gypaètes barbus aura lieu sur la commune de Roubion, en présence du Prince Albert II de Monaco et de Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie. Le Gypaète, le plus grand oiseau d'Europe pouvant atteindre 3 mètres d'envergure, est un charognard spécialisé dans la consommation des os des carcasses. Ce lâcher ''historique'' clôture le programme de réintroduction de ces oiseaux dans les Alpes du Sud, entamé en 1993 dans le Parc national du Mercantour et en alternance avec le Parco Naturale Alpi Marittime.

A l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, les médias se mobilisent également. Un spot de sensibilisation, initié par NRJ, sera diffusé sur les chaînes de télévision du groupe : il met en scène 11 artistes (Grégoire, Martin Solveig, Justin Nozuka, Alesha Dixon...) qui se mobilisent et interpellent les jeunes avec les messages : ''La planète a besoin de toi'', ''Fais un geste pour ta planète''. Les animateurs donneront également toute la journée à l'antenne des conseils et des messages incitant à l'écologie, au tri des déchets,… avec l'appui de l'ADEME, partenaire d'NRJ pour l'évènement.

De son côté, la chaîne de TV France 2 diffusera le 5 juin à 20h35 le film ''Home'' du photographe Yann Arthus-Bertrand, soutenu par Luc Besson, qui sortira en simultanée dans plus de 70 pays, sur tous les écrans et quasi gratuitement. A l'instar d'''Une vérité qui dérange'' d'Al Gore en 2006, ce film tente d'attirer l'attention des spectateurs sur le changement climatique, l'épuisement des ressources et l'extinction des espèces et les invite à changer leurs modes de consommation d'ici à 10 ans.

Si ce grand événement a vocation à fédérer le maximum de public, les Français semblent toutefois rester circonspects face aux grandes opérations de communication à l'instar de celles menées par les entreprises. Alors que de plus en plus d'entreprises misent sur la responsabilité sociale (RSE) pour ''verdir'' leur image, 46% des Français trouvent que leur entreprise ne fait rien ou assure juste le minimum légal en matière de développement durable, selon un sondage du réseau social professionnel Linkedin paru à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement. 8% des sondés pensent même qu'elles font du greenwashing c'est-à-dire de la publicité utilisant de manière mensongère le message écologique.

Ils sont tout de même 31% à penser que leur entreprise fait des efforts en matière de développement durable. Rappelons que depuis 2002, conformément à l'article 116 de la loi sur les Nouvelles Régulations Economiques (NRE), près de 700 entreprises françaises rendent annuellement un rapport social et environnemental. Cette obligation, qui n'est toutefois pas assortie de sanction juridique, pourrait être étendue à d'autres entreprises en fonction de leur chiffre d'affaires ou de leurs effectifs salariés, dans le cadre de l'Article 46 du projet de loi de mise en œuvre du Grenelle 1, adopté en 1ère lecture par l'Assemblée Nationale et le Sénat.

Réactions1 réaction à cet article

 
diana joseph

je pense que c'est un acte très raisonnable pour faire. chacun devrait le travailler et aider l'environnement à le faire faire le ménage et le coffre-fort

diana | 07 juin 2009 à 22h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RES : des systèmes de stockage d’énergie pour un rendement maximal RES