En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le juge des référés suspend l'achat de Suez par Veolia

Eau  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Vendredi 9 octobre, le juge des référés du tribunal judiciaire de Paris a suspendu l'acquisition, par Veolia, des 29,9 % du capital de Suez détenus par Engie. Le tribunal avait été saisi par les comités sociaux et économiques (CSE) de Suez qui estimaient ne pas avoir été « informés et consultés » sur des « décisions déjà prises », rapporte l'AFP. Engie et Veolia ont annoncé faire appel de la décision.

« Cette décision,qui ne remet pas en cause la propriété des actions acquises par Veolia le 6 octobre dernier, n'a pas de fondement juridique », estime Veolia. L'entreprise explique que « les prétendues "décisions déjà prises et annoncées publiquement par voie de presse le 30 août 2020 par Veolia et Engie" visées par l'ordonnance n'existent pas ». En effet, elle considère qu'« à cette date, seule existait une offre de Veolia à Engie ». En outre, Veolia n'est pas un actionnaire de contrôle de Suez.

Veolia ajoute que seule la direction de Suez est compétente pour organiser une information-consultation de ses CSE, ce qui n'a pas été fait puisqu'elle s'oppose au projet de Veolia. « Cette réalité [qui] ne peut échapper à personne », rend la décision du tribunal « particulièrement incompréhensible », conclut Veolia.

Réactions2 réactions à cet article

 

Que voilà un juge plein de bon sens!

gaïa94 | 13 octobre 2020 à 17h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'état détient 33,84% des droits de vote d'ENGIE, il doit donc avoir la minorité de blocage. Je ne comprends pas qu'il n'y ait pas de blocage car le gouvernement se dit opposé à cette opération.
Sans être expert économiste, je n'ai jamais entendu un exemple de conquête de marché suite à la fusion de deux leaders mondiaux. Le seul intérêt est donc une réduction des couts en vue d'augmenter les dividendes. Ce ne me semble pas l'intérêt de la France, l'état devrait donc exercer sa minorité de blocage.

VD69 | 14 octobre 2020 à 00h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager