En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Martinique se dote enfin d'une programmation de l'énergie

Gouvernance  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Le décret relatif à la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) de la Martinique a été publié au Journal officiel du 7 octobre. Il fixe les priorités d'action en matière de maîtrise de la demande et de production d'énergie renouvelable pour 2018 et 2023. Il s'agit du premier exercice, alors que le gouvernement planche sur la deuxième PPE (2023 - 2028), dont la présentation est annoncée pour fin octobre.

Ainsi, la réduction de l'augmentation structurelle de la consommation d'énergie par rapport à 2015 doit être de 30 GWh en 2018 et 118 GWh en 2023. Cela se traduit par une forte baisse dans les transports terrestres mais également par une augmentation globale de la consommation d'électricité et une hausse de la consommation du transport aérien.

Actuellement, l'île est fortement dépendante des ressources fossiles pour la production d'énergie (424 MW de capacité sur un total de 544,54 MW). D'ici 2023, 48 MW de photovoltaïque sans stockage et 44,5 MW de photovoltaïque avec stockage devront être déployés. S'y ajouteront 50 MW de géothermie, 12 MW d'éolien avec stockage et 10,2 MW de valorisation thermique des déchets. L'hydroélectricité et le biogaz seront développés dans une moindre mesure. La production de chaleur et de froid solaire devra atteindre 102,5 GWh en 2023.

Pour accueillir ces nouvelles productions, le seuil de déconnexion des énergies renouvelables sur le réseau est porté à 35% en 2018 et 45% en 2023. Cette augmentation se fera "par l'intermédiaire du développement de moyens de stockage électrique ainsi que par la réalisation d'une station de transfert d'énergie par pompage (Step) d'une puissance comprise entre 5 et 10 MW, capable de produire à pleine puissance pendant au moins 4 heures consécutivement", précise la PPE.

En matière de mobilité, l'objectif de déploiement des dispositifs de recharge pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables est fixé à 240 bornes de recharge alimentées à partir d'électricité renouvelable en 2023.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…