Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Aucun pays n'est à l'abri des effets du changement climatique sur la santé

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

« Aucun pays - qu'il soit riche ou pauvre - n'est à l'abri des effets du changement climatique sur la santé », alerte le cinquième rapport annuel publié, le 3 décembre, par la revue scientifique Lancet. Ce rapport, intitulé « Le compte à rebours du Lancet » (The Lancet Countdown on health and climate change), propose une évaluation indépendante des effets des changements climatiques sur la santé humaine. Il est réalisé en collaboration avec 35 institutions, dont l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et l'Université Collège de Londres.

Dans le contexte actuel sanitaire de la Covid-19 et à la veille des cinq ans de l'Accord de Paris sur le climat, les auteurs de cette édition 2020 insistent sur la convergence des crises sanitaire et climatique. Le rapport est le résultat d'une étude de plus de 40 indicateurs sur les liens entre la santé et le changement climatique. « À moins que des mesures urgentes ne soient prises, le changement climatique menacera de plus en plus la santé mondiale, », préviennent les chercheurs.  Des petites îles aux grandes villes, ils alertent sur l'augmentation croissante de la mortalité liée à la chaleur, en soulignant les difficultés « à anticiper » les effets de la chaleur extrême et « à trouver des moyens efficaces de s'adapter ». Les décès liés à la chaleur chez les plus de 65 ans ont ainsi augmenté de 54 % lors des deux dernières décennies, pour atteindre 296 000 morts en 2018 au niveau mondial, précise le rapport. La vulnérabilité de la France aux effets de la chaleur sur la santé est « l'une des plus élevées au monde en 2018 », ajoutent notamment les chercheurs. Et de dénombrer, pour l'Hexagone, plus de 8 000 décès liés à la chaleur chez les plus de 65 ans. Le coût économique de cette mortalité représentait l'équivalent de 1,3 % du revenu national brut du pays.

Depuis le début des années 2000, 128 pays ont également connu une augmentation de l'exposition de leur population aux feux de forêt, liés à la chaleur et à la sécheresse. À la fin du siècle, le rapport ajoute que l'élévation du niveau des mers pourrait entraîner le déplacement de jusqu'à 565 millions de personnes, « les exposant à un large éventail de problèmes de santé ».

Seulement la moitié des pays étudiés par les chercheurs ont élaboré des plans nationaux faisant le lien entre la santé et le climat. Pour Maria Neira de l'OMS, les milliards investis dans le monde pour relancer l'économie représentent « une réelle opportunité pour harmoniser les réponses à la pandémie (de la Covid-19) et au changement climatique pour une triple victoire qui améliore la santé publique, crée une économie durable et protège l'environnement ». « Mais le temps presse », avertit-elle.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour !

pour paraphraser Rachida Boughriet, Journaliste,

riche ou pauvre - personne n'est à l'abri des effets du changement climatique, À moins que des mesures urgentes ne soient prises, le changement climatique menacera de plus en plus la vie sur terre et santé mondiale,

ces deux phrases sont susceptibles de sensibiliser nos gouvernants pour la prise de décisions exécutables concrètement sur le terrain. les ONG ont beau tirer la sonnette d'alarme, élever leur voix, si, précisément, les gouvernants ne les entendent pas.

le plan de Paris sur la protection de l'environnement a été certes bien accueilli, mais les résultats de cinq ans de sa vie n'ont pas été évalués à la mesure des objectifs visés et attendus.

aussi les ONG ne devraient-ils réaménager les appels revendicatifs ?
pour notre association renouvelons et revondiqions le reboisement par la création de puits de carbone au Sud de l'Europe est susceptible d'engendrer l'atténuation (voir le rétablissement du système des 4 saisons) du réchauffement et ses effets direct sur le climat, au bénéfice de la nature et aux riches et pauvres.

que les détenteurs du PVR de l'argent investissent sans intérêts à long terme et les populations contribuent volontairement aux opérations de reboisement par création de puits de carbone tel que suggéré, avec le cas échéant l'institution d'un système de leur gestion crédible A+

DAOUD | 07 décembre 2020 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La généralisation de l'habitat collectif ne doit pas être étranger à la fragilité de nos anciens face aux canicules.
Quand on a une maison individuelle avec son jardin on peut tout de même gérer, et si besoin est une clim reversible préchargée achetée dans un magasin de bricolage en 3h c'est monté .
si scie cloche 70mm + perforatrice dispo.
Mateau burin rajouter 2/3h (grosse fatigue apéro obligatoire, lol!)
2 tuyaux à brancher, 6 fils à raccorder, équerres et chevilles, pas plus compliqué

pemmore | 07 décembre 2020 à 17h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit des problématiques Énergies-Climat Huglo Lepage Avocats