En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les lauréats des Prix Pinocchio 2014 sont Shell, GDF Suez et Samsung

Gouvernance  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Shell, GDF Suez et Samsung arrivent chacun à la première place dans une des trois catégories - "Une pour tous, tout pour moi", "Plus vert que vert" et "Mains sales, poches pleines" - de d'édition 2014 des Prix Pinocchio.

Lancé en 2008, le prix souhaite dénoncer les abus environnementaux et sociaux de certaines entreprises. Ce sont les internautes qui par leurs votes " distinguent " les entreprises nominées au préalable par les associations. L'édition 2014 comptabilise 61.043 votes au total.

Dans la catégorie Une pour tous, tout pour moi, Shell a été "reconnu" pour la conduite de ses projets de gaz de schiste dans le monde : absence de consultation des populations, puits dans une aire naturelle protégée et sur des terres agricoles, réservoirs d'eaux de forage toxiques à l'air libre, opacité financière, selon les associations.

GDF Suez a reçu le Prix Pinocchio dans la catégorie Plus vert que vert pour ses obligations vertes. L'entreprise aurait récolté 2,5 milliards d'euros auprès d'investisseurs privés pour financer des projets énergétiques propres. "Mais quand on y regarde de plus près, aucun critère social et environnemental clair n'est associé à ces obligations « vertes », et l'entreprise n'a pas publié la liste des projets financés", soulignent les organisateurs des prix Pinocchio.

Dans la catégorie Mains sales, poches pleines, Samsung arrive premier pour les conditions de travail dans les usines qui fabriquent ses produits en Chine : "heures de travail excessives, salaires de misère, travail des enfants", selon les prix Pinocchio.

Réactions3 réactions à cet article

 

Pourquoi vous ne mentionnez pas MONSANTO et il y en a d'autres !

mamybouquin | 20 novembre 2014 à 09h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

vous avez aussi google, tous les fabricants de smartphones qui utilisent le coltan sale du congo, l’État français qui fait le contraire de ce qu'il affiche comme objectifs (mais l’État n'est pas une entreprise, même s'il est piloté par celles ci)...

biocat | 21 novembre 2014 à 11h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Monsanto(et le gentil Bill Gates) ne ment pas il assume totalement le faite d'être l'un des plus grands pollueurs de la planète.
Soyons plus nombreux à voter peut-être que ça fera bouger les choses,on peut toujours rêver!

lio | 21 novembre 2014 à 12h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…