En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

“Le bâtiment frugal s'affranchit du carcan des normes”

La frugalité permet une approche multidimensionnelle du bâtiment : à la fois humaine et sociale, participative et écologique, elle prône l'économie de ressources et s'affranchit du carcan des référentiels, explique l'ingénieur Alain Bornarel.

Interview  |  Bâtiment  |    |  Agnès Sinaï Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.92.92.168
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
   
“Le bâtiment frugal s'affranchit du carcan des normes”
Alain Bornarel
Ingénieur au sein de Tribu, bureau d'études spécialisé dans l'approche développement durable des projets urbains et des bâtiments.
   

Actu-environnement : Y a t-il un cahier des charges définissant l'architecture frugale ?

Alain Bornarel : On n'a surtout pas voulu définir un standard, parce qu'on en crève des standards aujourd'hui. Du coup, on a abordé le bâtiment frugal par trois questions. Il faut d'abord se demander si le bâtiment est adapté au contexte de demain - changement climatique, énergétique, sociétal. Le bâtiment frugal est une réponse à la raréfaction des ressources énergétiques et de certains matériaux, au sens où il permet une économie de ressources. Deuxième questionnement : qu'est-ce que ce bâtiment va apporter à son territoire d'accueil ? L'enjeu est celui de la relation au site, des filières locales, et du lien social, par exemple par l'habitat participatif. Troisième question : le bâtiment est-il désirable ? La frugalité doit aussi être heureuse.

AE - Le bâtiment frugal intéresse-t-il les promoteurs ?

AB -Le bâtiment frugal intéresse d'abord les concepteurs et les maîtres d'ouvrage. L'Institut pour la conception éco-responsable du bâti (ICEB) anime une manifestation, le ''off du développement durable'', qui met en lumière des bâtiments ''pionniers'' aujourd'hui très en avance. A chaque session, quelque 150 projets nous montrent qu'à côté de la production officielle, il y a toute une...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 9? par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager