En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Légionelles dans l'eau : l'Anses recense les méthodes de détection

Risques  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

L'Anses a rendu public le 18 juillet dernier son avis et le rapport d'expertise collective portant sur les méthodes de détection et de dénombrement des légionelles dans l'eau. L'Agence avait été saisie de cette question par les ministères de la Santé et de l'Ecologie en juillet 2009.

A l'issue du recensement et de l'analyse comparée des différentes méthodes disponibles, deux d'entre elles apparaissent comme "suffisamment pertinentes et robustes" : la méthode par culture (selon la norme NF T90 431) et la PCR quantitative (selon la norme NF T 90 471).

"Une réflexion a également été menée sur les critères d'interprétation des résultats obtenus à partir de ces deux méthodes, aboutissant à proposer des valeurs cibles de dénombrement adaptées aux différents contextes réglementaires", précise l'Anses.

L'Agence indique que des pistes d'études et de recherches ont également été proposées pour faire progresser les connaissances en vue de futures optimisations des méthodes de dénombrement et de l'interprétation de leurs résultats.

Surveillance obligatoire

La surveillance des légionelles est obligatoire dans les eaux minérales destinées à des usages thérapeutiques dans les établissements thermaux, dans les tours aéroréfrigérantes, ainsi que dans les réseaux d'eau chaude sanitaire des établissements de santé, des établissements sociaux et médico-sociaux, des hôtels, des résidences de tourisme, des campings et des établissements pénitentiaires.

A compter du 1er janvier 2012, cette surveillance est rendue également obligatoire dans les autres établissements recevant du public (ERP).

La réglementation impose actuellement l'utilisation de la méthode par culture, mais celle-ci présente certains inconvénients : délai après mise en culture, non prise en compte de l'ensemble des formes de Legionella.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager