En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Perturbateurs endocriniens : 55 ONG réclament l'interdiction en Europe de l'usage du DEHP dans le PVC

Risques  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Ce mardi 25 novembre, 55 organisations européennes et internationales ont demandé dans une lettre ouverte envoyée à la Commission européenne de refuser l'autorisation du pthalate bis(2-ethylhexyl) (DEHP) dans le plastique PVC. Elles expliquent que le DEHP "perturbe le fonctionnement des hormones sexuelles".

Les ONG, parmi lesquelles figure le Réseau Environnement Santé (RES), estime que faute d'interdiction du DEHP, "les principes de précaution, de substitution et de protection de Reach, conçu pour maintenir les substances chimiques dangereuses hors du marché européen et protéger ainsi la santé humaine et l'environnement, sont menacés".

Dans le cadre de Reach, les fabricants européens de PVC (notamment Arkema (France), ZAK (Pologne) et Deza (République tchèque)) ont demandé l'autorisation de continuer à utiliser le DEHP dans le PVC. Cette demande "viole le principe de substitution des produits chimiques toxiques qui est le principal objectif de Reach", estiment les ONG, expliquant qu'"il a été démontré scientifiquement que des alternatives plus sûres existent".

Par ailleurs, les signataires rappellent que "beaucoup de phtalates ont déjà été interdits dans certaines applications, comme les jouets".

Réactions2 réactions à cet article

 

Pourquoi se focaliser sur UN SEUL produit?? Les fabricants utiliseront des produits voisins à base d'autres phtalates.

ami9327 | 26 novembre 2014 à 10h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher ami,

C'est de la haute stratégie !

On s'en prend à UN phtalate... On fait le buzz (la preuve : le billet d'A.-E.)... On « amuse la galerie » le temps qu'il faut... On finit par pouvoir crier victoire... On fait le buzz... On s'en prend à UN AUTRE phtalate...

Wackes Seppi | 26 novembre 2014 à 18h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…