Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pesticides : 76 ONG demandent à Bruxelles de mettre fin aux exportations hors UE de substances interdites

Risques  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Soixante-seize ONG ont écrit à l'exécutif européen pour demander que soient « prohibées l'exportation de pesticides dangereux interdits dans l'Union européenne (EU), ainsi que l'importation de produits alimentaires et agricoles produits en dehors de l'UE avec ces pesticides ». Le courrier, daté du 5 novembre, a été adressé aux commissaires européens en charge de l'agriculture, de l'environnement, et de l'alimentation et de la santé, ainsi qu'au vice-président de la Commission européenne.

La lettre fait notamment référence à la France qui, en 2018, a adopté la loi Egalim qui interdit, à partir de 2022, la production, le stockage et la vente de pesticides contenant des substances interdites dans l'UE, ainsi que la vente des denrées alimentaires et des produits agricoles contenant ces substances.

En juillet dernier, 36 experts des Nations unies ont demandé que « l'UE et les autres pays riches mettent fin à la pratique "déplorable" consistant à exporter des produits chimiques toxiques interdits, y compris des pesticides, vers des pays plus pauvres dont la réglementation est plus faible », expliquent les signataires. En 2018, l'UE a ainsi exporté 81 000 tonnes de pesticides contenant 41 substances dangereuses interdites sur son sol.

En octobre, la Commission européenne a adopté une stratégie pour la durabilité dans le domaine des produits chimiques qui prévoit que ceux interdits dans l'Union européenne « ne soient pas produits pour l'exportation ». Les ONG demandent à Bruxelles de concrétiser cet engagement en proposant une législation adaptée.

Par ailleurs, les ONG demandent l'interdiction d'importation des produits agricoles présentant des traces de pesticides interdits. « L'importation de denrées alimentaires traitées avec des pesticides interdits dans l'UE met les agriculteurs européens dans une position de concurrence déloyale », justifie, notamment, la lettre.

Réactions2 réactions à cet article

 

Le plus invraisemblable est qu'il faille une campagne d'ONG pour obtenir ce qui devrait être une évidence: si on interdit l'utilisation de pesticides dangereux pour protéger les agriculteurs qui les manipulent et les consommateurs des cultures qui les absorbent, ce n'est pas pour empoisonner les paysans voisins et perpétuer celui des consommateurs par des produits qui, par ailleurs, concourent à la ruine de nos propres paysans!
Je comprends mal par ailleurs la référence à la France. Doit-on en conclure que notre pays est exemplaire en la matière?

adjtUAF | 09 novembre 2020 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et la vocation exportatrice de l'agro-industrie française, tant vantée par les chantres du tout chimique, vous y pensez, adjtUAF (lol) ?
Et que faites-vous du cash-flow pour les actionnaires des grands groupes de l'agro-chimie les emplois qui vont avec (re-lol) ?! Oui mais non, ça, ce n'est pas très porteur médiatiquement parlant ni bien populaire... Alors il faut dire que fabriquer ces produits si dangereux génère de l'emploi (élément de langage clef de voute d'une communication réussie pour des productions très contestables), ce qui produit toujours son petit effet de sidération et fait généralement bien passer la pilule.
Alors, oui, effectivement, les ONG ont mille fois raison de rester vigilantes afin que l'annonce de la CE ne soit pas une nième déclaration incantatoire dénuée de toute mise en oeuvre concrète et seulement calibrée pour faire gagner du temps à ces grands groupes. Or, ainsi que le dit l'adage, le temps c'est de l'argent...

Pégase | 10 novembre 2020 à 14h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager