En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Alimentation électrique du Sud-Est : la ligne à haute tension se fera sous terre

Aménagement  |    |  Actu-Environnement.com
L'Etat va financer la construction d'une ligne à haute tension enterrée de 225.000 volts afin de sécuriser l'alimentation électrique du Sud-Est de la France. Rappelons qu'une coupure générale d'électricité était intervenue début novembre dans cette région. Jean-Louis Borloo a ainsi confirmé l'abandon définitif de tout projet de ligne THT transitant par les sites sensibles du Verdon, lors d'une réunion de travail sur la sécurisation de l'alimentation en électricité du sud-est de la France qui a eu lieu aujourd'hui.

Participaient à cette réunion Hubert Falco, secrétaire d'Etat chargé de l'Aménagement du Territoire, maire de Toulon, Christian Estrosi, député-maire de Nice, président du conseil général des Alpes-Maritimes, Dominique Maillard, président de RTE (gestionnaire du réseau de transport d'électricité), les préfets concernés et des représentants du conseil général du Var et de la Principauté de Monaco.

Jean-Louis Borloo a demandé à RTE d'améliorer la sécurité du réseau électrique en créant des lignes souterraines à 225 kV entre Boutre et Trans, entre Fréjus et Biançon et entre Biançon et Bocca, et en optimisant la liaison avec l'Italie , précise le communiqué du Ministère. Les participants à la réunion se sont engagés à mettre en oeuvre les instruments nécessaires à ce que les productions locales d'énergies augmentent significativement, l'objectif étant d'atteindre une part de 15% à l'horizon 2012 et de 25% à l'horizon 2020, contre 10% aujourd'hui. Plusieurs projets ont d'ores et déjà été identifiés par les conseils généraux dans les domaines de la biomasse ou du solaire, souligne le Ministère.

France Nature Environnement s'est dit satisfait mais reste vigilant. Sous réserve que le projet d'enfouissement ne porte pas atteinte à la biodiversité locale, nous accueillons cette annonce favorablement puisqu'elle peut mettre fin à un long combat pour la préservation d'un site exceptionnel, commente Arnaud Gossement, porte-parole de FNE.

Réactions2 réactions à cet article

 
lignes à haute tension

C'est très bien que FNE se réjouisse de l'enfouissement de la ligne HT dans une région touristique, mais pourquoi ne se bat-il pas pour l'enfouissement de la ligne HT en construction à Flamanville? Ce sont aussi des paysages remarquables qu'on est en train de détruire définitivement!

indignée | 05 décembre 2008 à 07h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Qui a un transformateur EDF dans son édifice?

Ce qui est implicite, c'est le combat contre toutes les THT, les antennes des opérateurs, les transformateurs de quartier enkystés à l'intérieur des édifices parce qu'EDF y obtient des constructeurs un local gratuit. L'abusive et dangereuse pollution électromagnétique à long terme et même à faible dose qui nous a envahis insidieusement sans études ni avertissements des autorités sanitaires, sans précaution ni remords des opérateurs, est pourtant dénoncée par exemple par le rapport bioInitiative qui réunit 1500 travaux de scientifiques internationaux, bien entendu indépendants des lobbies.
Voir également le site next-up

Anonyme | 05 décembre 2008 à 14h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager