Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Transition énergétique : les sénateurs limitent les délais de raccordement des énergies renouvelables

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Avec l'avis favorable du gouvernement, les sénateurs ont adopté ce mardi 17 février, dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la transition énergétique, un amendement visant à limiter les délais de raccordement des énergies renouvelables. Ceux-ci seront restreints à dix-huit mois après l'acceptation de la proposition de raccordement par le producteur, dans les cas où "le raccordement est destiné à desservir une installation de production à partir de sources d'énergie renouvelable et emporte réalisation de travaux pour des ouvrages à créer ou à renforcer conformément au schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables".

Cet amendement vise à lever l'un des principaux freins au développement des énergies renouvelables, a expliqué son auteur Ronan Dantec (EELV, Pays de la Loire) : "En 2014, le délai moyen de raccordement atteint 30 mois". La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a soutenu cette initiative : "Si les sénateurs votaient cette disposition, cela m'aiderait à encadrer les délais" de manière contractuelle ou législative avec ErDF, a-t-elle déclaré.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Micro-onduleur QS1, pour les panneaux photovoltaïques à haut rendement APsystems