En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eric Besson annonce la généralisation des compteurs Linky d'ici 2018

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Ce mercredi 28 septembre 2011, Eric Besson, ministre de l'Energie, 
a annoncé l'installation de 35 millions de nouveaux compteurs électriques communicants Linky en France à partir de 2013, rapporte l'AFP. Un chantier estimé à 4,3 milliards d'euros qui devrait créer 10.000 emplois, pour un déploiement de sept millions de compteurs par an entre 2013 et 2018.

"Je vais tout de suite lever le suspense qui n'est d'ailleurs qu'un faux suspense: le gouvernement a décidé la généralisation du compteur Linky qu'a expérimenté avec succès ERDF pendant un an", a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse.

ERDF, qui prendra en charge la totalité des surcoûts liés à Linky, espère un retour sur investissements sur 20 ans, a précisé sa présidente Michèle Bellon.

Réactions5 réactions à cet article

 

L'expérimentation a seulement porté sur l'installation des compteurs et des systèmes de recueil des infos pour ERDF. L'intérêt pour le consommateur, pourtant réclamé par la directive européenne, n'est pas au rendez-vous actuellement et les dysfonctionnements n'ont jamais été sérieusement étudiés par la Commission de Régulation de l'Energie qui s'est contentée des sondages biaisés organisés par ERDF. On y a notamment et volontairement sous-estimé les problèmes en zone rurale en noyant réclamations, degré d'insatisfaction et statistiques des pbs rencontrés en Indre et Loire avec les données obtenues en zone urbaine (Lyon).

Même l'inaccessibilité de l'affichage (à l'extérieur de la maison en rural, hors de l'appartement en urbain) n'est jamais citée. La CRE évoque bien l'absence d'éclairage dans son avis, mais n'en tire même pas une recommandation pour les modèles définitifs... Or l'éventualité d'économie d'énergie avec ce système repose exclusivement sur la coopération du client.

Linky n'a aucun avantage pour l'usager, n'est pas un atout pour économiser l'énergie, mais tout y est fait pour aboutir à transformer le marché de l'électricité en une jungle comparable à celle que nous connaissons dans la téléphonie mobile. Avec cette aggravation qu'il est beaucoup plus grave d'être privé d'électricité que de téléphone...

consotouraine | 29 septembre 2011 à 00h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"chantier estimé à 4,3 milliards d'euros qui devrait créer 10.000 emplois"
Il n'y a rien à ajouter. Le reste est superflu.

Onésime | 29 septembre 2011 à 11h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ces compteurs vont à l'encontre du respect de la vie privée dictée par le CNIL, il suffit de lire le rapport du CNIL sur ce sujet. EDF fera tout pour nous facturer plus et encore plus. Et ce n'est pas que les particuliers qui en pâtissent, même les opérateurs alternatifs comme DE ou GDF-Suez se voient infligés un prix de l'Arenh largement supérieur au prix du marché. EDF est un monopole d'État surtout ne pas y toucher pff....

Quentin | 29 septembre 2011 à 13h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

cher onésime,

s'il n'y a rien, pour vous, à ajouter à ce coût et ces emplois créés, ce ne peut être que parce que vous prenez pour argent comptant les dires du ministre.

Pour suivre d'assez près tout ce qui s'écrit sur le sujet je peux affirmer

1/ que le coût est déjà sous-estimé de l'avis unanime, ce qui permettra, après les élections par exemple, de répercuter le coût sur la TURPE.

2/ qu'aucun chiffrage des emplois n'a jamais été publié. l'essentiel des LINKY est encore importé, la pose (client) ne donne que 5000 emplois. Il est impensable que le reste atteigne de tels chiffres.

consotouraine | 29 septembre 2011 à 14h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ consotouraine

Vous ne semblez pas avoir bien saisi ce que j'ai voulu dire et que je vais donc expliciter: le seul argument à extraire de la mélasse informative sur ce miraculeux compteur, c'est qu'il y aura "création d'emplois". Et si c'est tout à fait faux, qu'il n'y aura qu'un bide de plus, une gabegie éhontée supplémentaire, cet argument de "création d'emplois" sera là pour sauver la face même si dés le début, il était patent que l'on courait à l'échec.

Onésime | 29 septembre 2011 à 19h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…