Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le GIEC présente les auteurs de son prochain rapport

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Le Groupe International d'Experts sur le Climat (GIEC) a présenté la liste des auteurs retenus pour rédiger le prochain rapport attendu pour 2013 ou 2014. Cette équipe de 831 experts en matière de changement climatique va donc consacrer presque quatre ans à la rédaction du cinquième rapport d'évaluation du GIEC. ''Pour le choix des auteurs, une attention particulière a été donnée à l'expertise afin de s'assurer que les équipes se composent des principaux experts dans les domaines respectifs avec différents points de vue scientifiques sur le changement climatique'', explique le GIEC.

Les 831 chercheurs choisis sont issus de plusieurs spécialités : météorologie, physique, océanographie, statistiques, technologie, écologie, sciences sociales et sciences économiques. ''Par rapport au quatrième rapport d'évaluation, la participation des pays en voie de développement a été augmentée'', précise le GIEC. Environ 30% des auteurs proviennent des pays en voie de développement ou des économies en transition. Plus de 60% des experts choisis sont nouveaux ce qui selon le GIEC permettra d'apporter de nouvelles connaissances et perspectives. Le nombre de candidatures a été plus important pour cette nouvelle édition : 3.000 contre 2.000 pour le 4e rapport. ''Cette augmentation reflète la grande estime du travail du GIEC au sein de la communauté scientifique'', a déclaré le docteur Rajendra Pachauri, Président de l'IPCC.

Le GIEC a toutefois été au cœur de plusieurs polémiques en début d'année : prévisions erronées sur la fonte des glaciers de l'Himalaya, publication de mail qualifiés de manipulation scientifique, mise en évidence de conflits d'intérêts… Ces controverses ont quelque peu terni sa réputation.

Réactions2 réactions à cet article

 
le convertisseur de valeurs...

Les structures font écran aux initiatives individuelles et c'est d'ailleurs atteindre ainsi le but recherché,c'est à dire embrigader la gente "scientifique" afin de mieux controler à terme l'information, toujours sujette à l'éventuel dérapage.C'est à croire que l'humanité rampante adore encore jouer à "Jacques a dit",Jacques a dit d'entendre le GIEC,par exemple...

ECCE HOMO | 26 juin 2010 à 12h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
RAPPORT DU GIEC

On ne dit pas combien çà va couter et qui va payer...

Bertrand | 28 juin 2010 à 09h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RES : des systèmes de stockage d’énergie pour un rendement maximal RES