Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Commission présente son Livre Vert sur la pêche

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
La Commission européenne a publié le 22 avril son Livre Vert sur la réforme de la Politique Commune des Pêches (PCP), entrée en vigueur en 2002. L'une des principales réflexions du texte porte sur l'épuisement des stocks halieutiques européens lié à la surcapacité des flottes.

En effet selon l'UE, 88 % des stocks sont surexploités (contre une moyenne mondiale de 25 %) et 30 % sont ''hors des limites biologiques de sécurité'', c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas se reproduire au rythme normal parce que la population de reproducteurs est devenue insuffisante. Dans bon nombre de pêcheries, nous continuons à pêcher deux ou trois fois plus que ce que les stocks halieutiques peuvent supporter, déplore la Commission qui estime que cette surcapacité des flottes est économiquement ''inefficace'' parce que non seulement elle épuise les stocks mais également parce qu'elle elle réduit de façon constante les profits du secteur.

La Commission entend reconstituer les stocks les plus menacés tout en garantissant que le poisson puisse rester une source fiable de revenu pour les pêcheurs. Pour ce faire, elle envisage de réduire les flottes de pêche et mettre en place de droits de production transférables. L'utilisation d'instruments du marché comme les quotas transférables serait une technique efficace et moins chère pour réduire la surcapacité de la flotte européenne, précise le livre Vert. S'inspirant du modèle norvégien, la Commission entend ainsi remplacer les quotas de captures nationaux par des quotas individuels que chaque pêcheurs pourrait vendre ou échanger sur un marché privé. Ces mesures seront au centre du conseil des ministres européens de l'Agriculture et de la Pêche qui se tient ce jeudi 23 avril et vendredi à Luxembourg.

Pour Charles Braine, responsable du programme pêche durable au WWF-France, à l'heure du Grenelle de la mer, de la crise du cabillaud dans le Nord Pas-de-Calais et de l'ouverture de la pêcherie du thon rouge, la Commission a produit une critique honnête des dysfonctionnements en matière de politique des pêches.

Le Livre Vert ouvre une consultation avec toutes les parties concernées qui durera jusqu'au 31 décembre 2009. A la suite de la consultation, la Commission européenne présentera une proposition de réforme de la politique commune des pêches qui devrait être définitivement adoptée en 2012 et entrer en vigueur en 2013.

Réactions1 réaction à cet article

 
méfiance

On voit les effets désastreux du livre blanc, le livre vert ne m'inspire pas du tout confiance.Quand à l'agriculture, ceux qui cultivent des OGM n'ont plus d'issue que le suicide dans de nombreux pays.bon courage aux pécheurs.

michele | 23 avril 2009 à 19h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Sonde EXO : surveiller la qualité des eaux en milieux naturels et marins Xylem Analytics France