En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les 15% de surfaces bio en 2022 inscrits dans la loi par les députés

Agroécologie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Lors de l'examen du projet de loi sur l'agriculture en commission Développement durable, le 28 mars, les députés ont adopté un amendement visant à inscrire dans la loi l'objectif de 15% de surfaces agricoles utiles en agriculture bio d'ici fin décembre 2022. "Cet amendement vise à faire apparaître dans la loi l'un des objectifs majeurs du futur programme Ambition Bio, tel que cela a été annoncé par le Président de la République Emmanuel Macron dans son discours du 18 février 2018", indique l'exposé des motifs.

Réactions1 réaction à cet article

 

le bio est et restera la plus grosse arnaque du 21e siecle.
Pas de pesticides chimiques non naturel en bio???
ah!!! et le cuivre ? (défi : trouvé nous un seul fongi bio a base de cuivre qui provienne réellement de la nature sans avoir subit de modification chimique en usine)
Le cuivre pas hyper toxique pour l'envoronnement????
Trouvé nous un seul fongicide de synthèse qui soit aussi eco toxique que les fongicides a base de cuivre pour l'environnement !
Cuivre déjà interdit dans plusieurs pays nordique !!(car trop toxique pour l'environnement).
Le cuivre pas dangereux pour la santé??
ha bon!!!??? les moutons ont un avis bien different (un bio qui voulait désherber naturellement sont verger a mis 6 brebis dedans.3 semaines après , elles étaient toutes morte d'intoxication au cuivre.
Au fait la lutte biologique par confusion sexuel, elle est que naturelle aussi????
les phéromones (peu être un peu Perturbateur endo...??)utilisé contre les carpocapses par exemple sont naturelles aussi ???
il a du falloir en "traire" des carpocapses femelle pour fournir tous les verger qui utilise cette technique (efficace d'ailleur).
Les éleveur bio n'ont ils pas le droit d'utiliser des antibiotiques si leur animaux sont malades? Bien sur que si (résultat , ils soignent leurs animaux normalement comme les conventionnel...)

yann | 30 mars 2018 à 09h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…