En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Loup : la justice ordonne l'arrêt des battues dans les Alpes-Maritimes

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Le Tribunal administratif de Nice a suspendu le 4 octobre les arrêtés du préfet des Alpes-Maritimes autorisant l'abattage de loups dans le cadre de battues au gibier.

Le juge a estimé que les tirs en battue par les chasseurs, sans la présence ni le contrôle technique des agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, bafouaient le plan loup mis en œuvre en mai dernier et n'étaient pas dans l'esprit de la directive habitats, rapportent l'Aspas, FNE et Ferus, les trois associations à l'origine du recours.

Face à la difficulté de réduire la population de loups dans le département de France le plus touché par des attaques de troupeaux, le préfet avait autorisé les chasseurs à tirer sur des loups lors de battues aux grands gibiers, dans sept zones de chasse précises. Deux loups ont été abattus les 21 et 22 septembre dernier dans le cadre de cette autorisation.

Fort de cette victoire, l'avocat de l'Aspas a annoncé le dépôt de recours contre d'autres arrêtés permettant aux chasseurs d'abattre des loups dans les Alpes-de-Haute-Provence et la Drôme, rapporte l'AFP.

Réactions15 réactions à cet article

 

Une honte ces autorisations, indigne d'un pays civilisé, faire confiance aux chasseurs sans contrôles, du grand n'importe quoi

lio | 07 octobre 2013 à 11h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La France est un pays civilisé ? Pas envers la biodiversité en tout cas...

jujuniep | 07 octobre 2013 à 16h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

donnez l'autorisation de tirs sur les loups donne le droit aux chasseurs de faire n'importe quoi, les loups sont protégés par la convention de berne et ils ne doivent en aucuns cas être chassés, la France est un pays de tueurs c'est tout,

jana94 | 08 octobre 2013 à 08h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tout ça pour deux malheureux loups. Les loups sont la plaie de l'élevage en estive. Plus d'élevage, plus d'estives : la biodiversité en prend un sacré coup. Écologie Gribouille !

Laurent Berthod | 08 octobre 2013 à 10h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les loups sont bénéfiques à la bio diversité. les estives ne vont pas mourir tout comme l'élevage.
Il suffit de mettre en place les bons moyens de protection. Redonnons plus de place aux bergers ? Voila par ailleurs de bon emplois d'été pour les jeunes.
Sinon plus technologique. Puçage des loups et dispositif d’effrayamment à ultrason (ça reste des gros chiens).
Les moyens sont là, mais le plaisir de tuer et de râler est plus fort.

Terra | 08 octobre 2013 à 11h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ben voyons, vous y connaissez quelque chose, vous, aux moyens de protection ? Vous êtes berger ? Le loup apprend à les contourner tous. Par exemple deux ou trois loups de la meute attirent le patou loin du troupeau et le reste de la meute se régale. Il saute les barrières. Enfin rien ne lui résiste longtemps. Malgré les images colportées par le roman de Renard, Ysengrin est plus malin qu'un goupil.

Quand il aura colonisé la forêt de Fontainebleau, attention à la biodiversité des pratiquants de l'escalade !

Laurent Berthod | 08 octobre 2013 à 11h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il y a encore un peu d'espoir pour le loup en France.

Kulthian | 08 octobre 2013 à 11h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est ça vous avez raison LB. Autant tous les exterminer ...
Les pâturages alpin existaient bien avant l'homme et ses alpages. Il n'y avait pas de problèmes. Le loup préfère les bouquetins, chamois, les lièvres, chevreuil, mais aussi mulot, souris, rat, baies sauvages, insectes et autres. Il s'en prend aux troupeaux lorsque ceux-ci sont sans défense.
On peut faire pâturer des ânes ou des lamas avec le mouton (ces derniers étant fort à l'aise en montagne) et sont rudement efficaces pour défendre un troupeau. On a le patou, les grillages, les clôtures électrifiées, les effarouchements ... et puis les bergers ? Bien sur qu'il n'y a pas de solution miracle, c'est en utilisant un panel de solutions qu'on dissuadera le loup d'attaquer les troupeaux.

Oui, il existe des solutions autres que l'extermination.
Oui le loup est intelligent
Et parce qu'il est intelligent il est possible de se protéger.
Le malheur de l'homme c'est de considérer comme normal que la montagne soit à lui. La montagne est dangereuse, il faut apprendre à s'en protéger et à cohabiter
Cesser de considérer cet animal comme le diable !

Terra | 08 octobre 2013 à 14h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Une petite question Laurent, en Italie, c'est pas les moutons ou autres troupeaux qui manquent, y'a des loups, ils font comment eux? Nos chers médias, ne nous relatent pas d'attaques chez eux? Comment ce fait que chez nous, c'est que ça.

MBG88 | 08 octobre 2013 à 14h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En Italie, ils braconnent. Toute le monde ferme les yeux.

En outre en Italie ce sont des élevages laitiers. Troupeaux plus petits donc, traits deux fois par jour et "rentrables" en bergerie la nuit.

Laurent Berthod | 08 octobre 2013 à 14h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Question que je me pose alors, pourquoi ne ferions nous pas de plus petits troupeaux, plus facile à parquer,à rentrer les soirs et à surveiller. En France, si je ne me trompe, la plus part sont immenses et lâchés seuls dans les grandes étendues, quelques rares bergers, trop peu sont en permanence avec leurs troupeaux, sur, c'est pas une vie facile, que sont devenues les bergeries? Y'a les ours aussi comme danger, et certainement, des gens qui ne se gêne pas d'en tuer. L'homme aura toujours un mal de chien de s'harmoniser avec la nature, je comprend la rage qu'ont les éleveurs de perdre une partie de leurs cheptels mais est ce vraiment la solution aux problèmes. On en tue 2 ou 3 par ci par là, y'en reviendra toujours, faudra faire avec et trouver des solutions, le loup a peur de l'homme.

MGB88 | 08 octobre 2013 à 15h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En France ce sont des troupeaux à viande, qui rapportent moins par animal que les troupeaux à lait. Les éleveurs rassemblent plusieurs troupeaux pour se partager le coût d'un berger.

Laurent Berthod | 08 octobre 2013 à 17h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Laisser LB tranquille il a été berger dans une vie antérieur, il sait de quoi il parle.Il a raison il faut exterminer les loups.Mort au loup
Laurent Berthod fan club

lio | 09 octobre 2013 à 09h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le Loup n'a malheureusement plus sa place dans notre pays. Il faut l'accepter et éviter qu'ils ne colonisent encore plus la France. Il ne sera jamais le bienvenu autant qu'il l'apprenne maintenant autrement ce n'est pas 2-3 loups qui seront abbatus mais des dizaines tels a été le cas pour l'Ours dans les pyrénées.

miam miam | 11 octobre 2013 à 16h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

puçage et ultrasons pourquoi pas ?
C'est pratiqué semble-t-il aux USA et en Espagne depuis longtemps!
Qui peut me donner une raison valable de notre inaction en France à cet égard ?

"Les loups sont bénéfiques à la bio diversité. les estives ne vont pas mourir tout comme l'élevage.
Il suffit de mettre en place les bons moyens de protection. Redonnons plus de place aux bergers ? Voila par ailleurs de bon emplois d'été pour les jeunes.
Sinon plus technologique. Puçage des loups et dispositif d’effrayamment à ultrason (ça reste des gros chiens). "

triv | 12 juin 2014 à 11h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager