Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le plan loup soumis à consultation

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a rendu les 8 et 11 avril un avis favorable au projet de plan d'action national loup 2013-2017 ainsi qu'aux textes permettant sa mise en œuvre. Dans la foulée, ces projets sont soumis à la consultation du public jusqu'au 6 mai 2013 sur le site du ministère de l'Ecologie.

L'élaboration du nouveau plan d'action s'est appuyée sur les travaux d'évaluation du plan 2008-2012 et sur les travaux du groupe national loup qui s'est réuni à plusieurs reprises entre octobre 2012 et mars 2013. Le nouveau plan vise à mettre en place "une gestion différenciée selon les territoires comprenant des mesures graduées adaptées aux différents systèmes d'exploitation et à la pression des prédateurs", explique le ministère de l'Ecologie. "Des mesures de protection et d'indemnisation sont améliorées. Les conditions des tirs d'effarouchement et des tirs de défense pour prévenir la survenance de dommages importants aux élevages évoluent dans le sens d'une territorialisation et d'une réactivité accrues", précise le ministère.

Les projets d'arrêtés de mise en œuvre sont au nombre de trois. Le premier fixe les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction de spécimens de loups pourront être accordées. Le deuxième fixe le nombre maximal de loups dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2013-2014. Le dernier projet d'arrêté fixe la liste des départements dans lesquels peuvent être délimitées les unités d'action dans lesquelles les dérogations peuvent être accordées par les préfets. Cette liste est susceptible d'évoluer en fonction du classement ou du déclassement de certains secteurs en zones de présence permanente.

A l'issue de la consultation et après prise en compte des observations, les ministres de l'Ecologie et de l'Agriculture arrêteront le nouveau dispositif "qui sera mis en place immédiatement", annoncent ces derniers.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RiverSurveyor : profileur acoustique pour la mesure de débits en rivières Xylem Analytics France