En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

MAC'Eau : pour une économie d'eau à l'échelle du département

Le projet européen MAC'Eau a testé des solutions pour réduire la tension sur les nappes profondes en Gironde. Au final, l'utilisation de kits hydro-économes et une modulation de la pression permettraient une économie de 800. 000 à 900.000 m3/an.

Eau  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com
MAC'Eau : pour une économie d'eau à l'échelle du département
Environnement & Technique N°382 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°382
[ Voir un extrait | Acheter le numéro]

Quels types de leviers permettraient de réaliser des économies d'eau conséquentes à l'échelle d'un département ? Pour répondre à cette question, le département de la Gironde et ses partenaires ont lancé plusieurs expérimentations : ils ont ainsi distribué gratuitement plus de 80.000 kits hydro-économes pour les particuliers et ont équipé 108 bâtiments publics. Ils se sont également intéressés à la réduction des fuites en installant six modulateurs de pression sur une partie du réseau d'eau du Syndicat intercommunal d'adduction d'eau potable (Siaep) du Blayais afin de réduire les pertes en réseau et les casses. Enfin, ils ont fourni 70 récupérateurs d'eau de pluie à des habitants ainsi que des collectivités.

   
Répartition des kits hydro-économes en Gironde © Smegreg
 
   
Ces actions s'inscrivent dans le cadre d'un projet en partie financé par l'Europe : MAC'Eau. L'implication du département sur le sujet n'est toutefois pas nouvelle. "Cette initiative découle d'une réflexion que nous avions engagée avec un autre projet européen Water and Territories sur comment mieux appréhender la notion d'eau dans l'aménagement du territoire", explique Nathalie Briche, directrice du projet pour le département de la Gironde. Le territoire doit en effet faire face à de fortes tensions sur cette ressource. "La Gironde présente une spécificité : l'eau potable est issue de 96 à 98% des nappes profondes. Nous nous sommes aperçus que nos prélèvements allaient au-delà de la régénération de la nappe de l'Eocène, note Nathalie Briche. Le premier schéma d'aménagement et de gestion de l'eau (Sage) en 2003 visait 15 millions de m3 d'économie d'eau et 15 millions de m3 substitués avec de nouvelles ressources. Sa version actualisée utilise un indicateur : l'empreinte eau par habitant [correspondant au volume prélevé toutes ressources confondues pour l'eau potable divisé par le nombre d'habitants]". Si la valeur de ce dernier a diminué depuis 2003, des efforts restent toutefois à réaliser pour maintenir l'objectif renforcé de 75 m3/an/hab à l'échelle départementale.

800.000 à 900.000 m3/an d'économie d'eau

A l'issue des cinq ans et demi du projet MAC'Eau, les résultats de la distribution des kits hydro-économes et de la modulation de pression sont encourageants : ils ont permis une économie d'eau de 800.000 à 900.000 m3/an.

Cette réduction de consommation a pu faire craindre à certains partenaires une baisse de leurs revenus. "Nous avons démontré que la perte de recette était négligeable du fait de l'arrivée d'habitants nouveaux par an : nous sommes passés de 15.000 au début du projet à 20.000 habitants nouveaux par an", indique Nathalie Briche.

Dans le détail, les six modulateurs de pression installés sur le réseau du Blayais ont évité la perte de 90.000 m3/an. "Cela correspond à un gain de 18% sur la totalité du réseau pour le syndicat", précise Anne-Claire Gonzalez, chef du projet MAC'Eau. La réduction de la pression (de 30 à 50% selon les secteurs modulés) a ainsi permis une baisse des casses des canalisations du réseau (de 30 à 80%) et une réduction des volumes de pertes (de 36% en moyenne).

"Une bonne connaissance du réseau, la localisation des principales fuites et les points de fortes pressions sont nécessaires avant de se lancer avec ces installations, considère toutefois Nathalie Briche. Sinon, des fuites constantes pourraient être masquées et compromettre les résultats en terme d'économie".

Concernant les kits hydro-économes distribués aux particuliers (un peu plus de 8.5% des foyers girondins impliqués), ils affichent une économie en eau potable de 700.000 à 800.000 m3/an a minima, soit 12% d'économie par an et par foyer. "Notre approche était que l'ensemble du foyer soit équipé en douchette ou économiseur, pointe Nathalie Briche. Les habitants nous ont fourni leur numéro de compteur et le Syndicat mixte d'études et de gestion de la ressource en eau du département de la Gironde a pu ainsi traiter les données et mesurer les économies d'eau réalisées."

Les partenaires n'ont toutefois pas pu dégager de résultats pour leur distribution de récupérateurs d'eau de pluie. "L'économie permise par les récupérateurs d'eau de pluie est noyée dans la consommation des foyers, explique Anne-Claire Gonzalez. Pour que cela soit vraiment intéressant, il faudrait prévoir un double réseau dès la construction du bâtiment pour que ce dispositif alimente les chasses d'eau ou la machine à laver".

Une difficulté de suivi des collectivités

De la même manière, l'installation de kits hydro-économes dans les bâtiments publics n'a pas permis de mesurer les gains envisageables. "Nous estimons que l'économie doit être importante mais nous avons rencontré un problème de retour des données, précise Anne-Claire Gonzalez. Les collectivités ont des difficultés à suivre leurs consommations. Toutefois, les communes impliquées dans cette action sont motivées pour poursuivre, nous allons les accompagner dans le suivi de l'analyse de leur consommation."

Pour contribuer à diffuser leur retour d'expérience, les partenaires du projet MAC'eau ont élaboré un guide méthodologique. D'autres départements comme l'Hérault ou la Haute Corse semblent d'ores et déjà intéressés.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…