En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Projets de textes sur les mâchefers : vive réaction de FNE et du Cniid

Déchets  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

La nouvelle réglementation relative aux mâchefers d'incinération d'ordures ménagères est en cours de finalisation. France Nature Environnement (FNE) et le Centre national d'information indépendante sur les déchets (Cniid) s'opposent vivement aux options choisies qui ne garantiraient pas la protection de l'environnement.

"Nous craignons que la nouvelle réglementation ait pour principal souci de garantir la position hégémonique de l'incinération au détriment des exigences de protection du milieu naturel et de la santé publique", déclare Pénélope Vincent-Sweet, pilote du réseau déchets de FNE.

Les revendications des organisations portent sur les points suivants : prise en compte des flux totaux de polluants susceptibles d'être déversés dans l'environnement et pas seulement des concentrations, reconnaissance de la dangerosité de certains mâchefers, études d'impact préalables à toute dispersion de mâchefers dans le milieu naturel...

Plusieurs textes sont en cours de finalisation : une réglementation relative aux critères d'identification des mâchefers non valorisables que la dernière loi de finances rectificative exonère de TGAP, qui était récemment soumise à la consultation du public, une réglementation au titre des ICPE et un guide technique à destination des professionnels des travaux publics.

Tests de dangerosité très insuffisants

Les mâchefers d'incinération concentrent une bonne part des polluants présents dans les déchets incinérés, indiquent les organisations. "Depuis 1994, une simple circulaire permet, sur la base de tests de dangerosité très insuffisants, de "valoriser" la plupart d'entre eux en sous-couches routières, l'équivalent de plus de deux millions de tonnes de résidus pollués. Ces déchets se retrouvent ensuite dispersés dans la nature, sans suivi, ni souci des impacts qu'ils peuvent avoir sur le milieu naturel", précisent FNE et le Cniid dans leur communiqué commun.

Après "17 ans d'inertie", que les organisations qualifient de "scandale", l'utilisation des mâchefers en technique routière va être encadrée mais avec des textes qui, selon elles, "ne sont pas à la hauteur des enjeux".

Réactions1 réaction à cet article

 

Oui, depuis longtemps ,nous soulevons ce problème de dispersion des
mâchefers ex UIOM ,en sous-couches sur les auto-routes,sans contrôles
sérieux ou pas du tout! Le risque de pollution des nappes et rivières est
sérieux. Nos demandes de résultats demeurent sans effets.Les tests de
lixivation avant utilisation ne sont effectués ou restent dans les tiroirs! Merci de nous tenir au courant des suites données à vos
exigences justifiées.

arthur | 15 juin 2011 à 08h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…