En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Huit ONG appellent Emmanuel Macron à faire de la transition écologique une priorité

Gouvernance  |    |  Eva GomezActu-Environnement.com
Huit ONG appellent Emmanuel Macron à faire de la transition écologique une priorité

Huit ONG environnementales, dont WWF et France nature environnement (FNE), ont rédigé une lettre ouverte à l'attention d'Emmanuel Macron sur la place prioritaire de la transition écologique dans son quinquennat. Elles réclament au nouveau Président de la République, un "grand ministère de l'Environnement", élargi, avec à sa tête un ministre d'Etat nommé numéro deux dans l'ordre protocolaire.

Pour faire valoir cet argument, les huit associations signataires – WWF, FNE, la Fondation Nicolas Hulot, les Amis de la terre, le Réseau action climat, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), Humanité et Biodiversité et Surfrider – rappellent que "la pertinence d'un grand ministère, avec à sa tête un ministre d'Etat (…) en charge du développement durable (…) a fait ses preuves" et entre dans la volonté d'un "gouvernement resserré". Cette composition avait été pensée par Nicolas Sarkozy en 2007, dans l'optique du "Grenelle de l'environnement". Confié à Alain Juppé, le "superministère"du Développement durable n'avait cependant pas survécu au remaniement de novembre 2010.

Plus de synergies entre les ministères

Il est aussi suggéré au futur Président de la République d'établir plus de liens entre le ministère de l'Environnement et ceux de la Santé, du Travail, de l'Agriculture, des Outre-mers et de l'Economie, "tant leurs rôles et impacts sont essentiels pour l'environnement".

Les associations n'ont pas manqué de rappeler à Emmanuel Macron, sa promesse d'un travail autour d'une alimentation plus saine, avec notamment la tenue d'états généraux de l'agriculture et de l'alimentation. Par ailleurs, la lettre souligne que "dans une logique de réciprocité d'ouverture", "les instances de concertation des secteurs économiques et sociaux" devraient s'ouvrir aux "associations environnementalistes", comme l'inverse est déjà le cas.

Les huit ONG souhaitent rencontrer Emmanuel Macron "dans les meilleurs délais afin d'évoquer la feuille de route du quinquennat pour la transition écologique".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…