En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vers une reconnaissance des malades de l'environnement par l'OMS ?

Risques  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

À l'occasion de la journée mondiale des maladies environnementales ce 12 mai, les associations de malades de pathologies environnementales (syndrome d'hypersensibilité chimique multiple (MCS), électrosensibilité (EHS), syndrome de fatigue chronique, syndrome de Fibromyalgie, syndrome d'intoxication aux métaux lourds…) ont demandé à ce que ces maladies soient reconnues par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Une délégation d'associations de malades devrait être reçue le 13 mai à l'OMS pour en discuter.

''La reconnaissance par l'OMS aidera à la recherche médicale dans ce domaine'', estime Francesca R Orlando, vice-présidente de l'association italienne A.M.I.C.A. ''Cette reconnaissance permettra également une meilleure prise en charge des maladies au niveau national'', ajoutent Catherine Lemasson et Marion Tayol, responsables de l'association française des hypersensibles chimiques SOS-MCS.

Réactions1 réaction à cet article

 

Il n'est pas normal qu'on soit obligé de déménager lorsqu'on habite à côté d'un paysan cultivant des pommiers, à cause des traitements intensifs (atomiseur ultra puissant projetant le poison par dessus une maison à étage et venant retomber dans les assiettes lorsqu'on mange à l'extérieur devant la maison) qu'il fait subir à ses arbres, quelquefois plusieurs fois par jour. Ce paysan traite son champ entre midi et 14 h (heure des repas).

bienvivrebio | 14 mai 2011 à 13h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager