Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les sénateurs interdisent les publicités qui offrent le malus automobile

Transport  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Interdire les publicités sur les remises, de type « malus offert », qui annulent l'effet du malus applicable aux voitures particulières les plus polluantes. Tel est l'objet d'un amendement au projet de loi climat et résilience que les sénateurs ont adopté mardi 15 juin.

« Le malus automobile est un dispositif destiné précisément à décourager certains comportements d'achats des consommateurs pour les véhicules polluants. La reprise du malus par les constructeurs annule tout son effet », explique le sénateur écologiste Thomas Dossus, auteur de l'amendement. La disposition a reçu un avis favorable du Gouvernement. « Ce genre de publicité mine la crédibilité du dispositif de bonus-malus écologique », a convenu Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

Le projet de loi doit faire l'objet d'un vote global par scrutin public le 29 juin au Sénat, avant d'être examiné par une commission mixte paritaire.

Réactions1 réaction à cet article

 

Offrir aux acheteurs l'illusion (car le coût est forcément répercuté ailleurs) de s'exonérer d'une pénalité légale due à leur surconsommation (on en a la preuve sur les routes, avec la profusion de SUV et grosses berlines à moteurs de plusieurs centaines de chevaux en circulation) : cette idée des petits génies des écoles de commerce, qui sauraient vendre père, mère et enfants si cela était rentable pour eux, est aussi géniale sur le principe que parfaitement retorse et diabolique. Il serait donc de salubrité publique que les parlementaires mettent un terme à ces pratiques commerciales sans foi ni loi et écocides.
Afin d'accroître son emprise sur le consommateur et conforter son cash-flow, l'ultralibéralisme sait s'adapter à toute situation, contourner les règles pour mieux les exploiter à son profit et travestir sa réalité (éco-blanchiment par exemple). Contrôler et contenir sa propension naturelle à la boulimie est plus que jamais indispensable.

Pégase | 17 juin 2021 à 09h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Dalle O2D MULCH® pour parkings paysagers O2D ENVIRONNEMENT