En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Levée de bouclier contre le futur aéroport de Nantes à Notre-Dame des Landes

S'ils ne seront officiellement que quelques centaines d'habitants à être expropriés ou exposés aux nuisances imposées du futur nouvel aéroport Nantais de Notre-Dame des Landes, ce sont bien plusieurs milliers de manifestants qui ont répondu présent Samedi dernier. Enquête sur les raisons d'une telle mobilisation.

Reportage vidéo  |  Aménagement  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Levée de bouclier contre le futur aéroport de Nantes à Notre-Dame des Landes

Réactions7 réactions à cet article

 
gestion raisonnable ?

il est temps de ressembler autour d'une table tous les acteurs pour discuter ....
deux problèmes
: danger actuel pour la ville de Nantes survolée quotidiennement par les avions

: déraison d'un si grand projet à un moment où le déplacement aérien devient, couteux,aléatoire polluant et réservé au bout du bout à une élite.....

foehn | 18 mars 2010 à 10h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:gestion raisonnable ?

Je suis pour un tel projet d'aéroport si et seulement si le premier est détruit et remis à l'état initial ce qui n'a pas l'air d'être bien décidé. Pourquoi?
Parce que les avions volent au dessus de l'agglomération nantaise tout simplement.
Par contre, je ne suis pas d'accord avec le message nommée "gestion raisonnable", le prix des voyages n'est pas de plus en plus cher du tout et justement, de plus en plus de personnes se payent l'avion plutôt que le train.

Kent | 18 mars 2010 à 14h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Aeroport de Notre des Landes

Pour moi c'est NON , pourqoi :
* C'est ASOCIAL de priviligié le transport le plus couteux en énergie par tonne transportée et récervé à une élite.
* La masse d'argent dépensé dans un transport énergivore devrait , doit , etre dirigé vers une action SOCIALE dans l'économie d'énergie de l'habitat éxistant , ou il y un marché énorme de l'isolation par l'extérieur des batiments.
* Notre des Landes n'apporte rien de plus , ce n'est qu'un déplacement .
* Si on invoque la sécurité du survol de Nantes , alors il faudrait en faire autant à ORLY et dans bien d'autre villes.
* J'arrete ici , et pourtant il y en d'aures des arguments contres
Salutations

jaclémen | 19 mars 2010 à 10h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
La france au raz du sol

Je suis pour l'aéroport à ND des Landes. Bien sûr il y aura des personnes lésées, seront elles justement indemnisées, je leurs souhaite. De combien d'hA la C.C.I. de L.A. est elle d'ors et déjà propriétaire: 80%, 90% de l'emprise du futur aéroport? Les rachats de terres agricoles ont commencés il y a plus de trente ans a des prix avantageux par rapport au marché foncier, les propriétaires avaient tout intérêt a se débarrasser de leurs terres dans uns zone en pleine déprise agricole. Les agriculteurs qui ont repris les exploitations l'on fait a des coûts très avantageux pour cause de location précaire. Alors je vois que pas mal de gens crachent maintenant dans la soupe!

fouine | 19 mars 2010 à 13h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
J'ai honte...

Ingénieur en environnement, j'ai honte du peu d'objectivité du reportage vidéo et des réponses de l'ensemble des intervenants... Alors que nous sommes sur un site qui est censé être le plus objectif possible... Le journaliste a parti pris depuis le début et ne s'adresse jamais à aux scientifiques et responsables du projet mais uniquement à des associations présidés par des gens dont on ne connait absolument pas leurs bagages et légitimité, mise à part le fait qu'ils habitent sur la future zone d'exploitation (ce que je peux comprendre)

Comment un groupe minoritaire sans connaissances (arguments de l'homme à vélo...) de l'ensemble du projet et de connaissances scientifiques peut espérer faire capoter un projet de plusieurs millions d'€uros débouchant sur un développement économique, plus de transports, gains de temps, emplois etc... Réalisé en RESPECTANT l'environnement suite à des études d'impacts, études de sécurité, calculs, HQE, etc...

Ce que le reportage montre c'est surtout le syndrome du NIMBY, qui dit oui mais pas chez moi !!!!!

Non non vraiment, nous (vous ?) sommes devenus des « ayatollahs de l'écologie » et nous n'avançons plus... (c'est le même exemple avec les OGM, EPR, TGV, Incinérateur, mais ce n'est pas le sujet ici ...)

Soyez certains que dans mon métier la sauvegarde de l'environnement est ma priorité et le respect de la législation ! Ce qui ne fait pas de moi un bourreau de l’environnement !

Ne soyez pas passionné mais réfléchis sur les débats et surtout renseignez vous et pesez le pour et le contre dans chaque décision.

M. Clarke Baptiste, votre métier de journaliste vous impose un devoir de réserve et d'objectivité, ce reportage ne l'est pas du tout... Ou bien réalisez ce genre de reportage chez Greenpeace ou WWF qui ont pour rôle d'être dérangeantes afin de faire bouger les lignes (ce que je conçois et approuve tout à fait !)

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout, ainsi que de vos futures commentaires, je vous souhaite tous une bonne lecture

Cordialement

Eric

Eric | 19 mars 2010 à 18h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:J'ai honte...

M. Eric, j’ai lu votre message avec attention et je dirais que je ne suis pas surpris de votre « enthousiasme »…le sujet est aussi très polémique sur le terrain et ça fait trente ans que ça dure.

Comme vous le savez, nous faisons de l’actualité. Ici, l’actualité c’était une manifestation qui a regroupé des milliers de personnes, à Nantes ! Je vous rassure, je n’étais pas seul ; nous étions de nombreux journalistes ! Presse locale et nationale confondues. Le sujet portait donc sur les revendications de manifestants. Logiquement, il a été difficile d’interviewer ceux qui étaient pour le projet…car… ils n’étaient pas là !?
Pour tenter de mieux comprendre les raisons qui ont poussé les manifestants à manifester, je suis allé sur place pour interviewer les organisateurs de cette manifestation. Je pense que nous avons compris. En ce qui concerne les raisons qui poussent à la réalisation de cet aéroport nous le savons aussi, c’est très clairement explicite : les nuisances !!! Risques et bruit.

Croyez moi, mon cher monsieur, si des milliers de personnes avaient manifesté pour la réalisation du nouvel aéroport afin de limiter les nuisances occasionnées par l’aéroport actuel, j’aurais aussi réalisé un reportage sur les revendications de ces manifestants.
Peut-être que dans ce sens vous ne m’auriez pas reproché ce « devoir de réserve et d’objectivité » dont vous parlez.
Et même si les témoignages n’ont pas une valeur scientifique, ils ont le droit d’être entendus, pour ou contre.

L’avantage sur un site Internet, contrairement à la télévision, c’est d’avoir un ensemble d’informations pour étoffer peu a peu un dossier, vous avez à votre disposition, juste à droite de l’écran « en savoir plus sur le même thème » et notamment sur l’aéroport de NDDL.


Cordialement,

Baptiste Clarke.

BC | 25 mars 2010 à 11h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Nul besoin d'être scientifique ...

Nul besoin d'être scientifique pour avoir du bon sens !

La disparition de plusieurs milliers d'hectares de surfaces agricoles pour soit disant remplacer un aéroport qui en prend quelques centaines est une aberration à l'heure où partout on déplore la disparition des terres cultivables pour nourrir une population mondiale qui atteindra les 7 milliards d'ici quelques mois !!!!

Les salariés, où qu'ils travaillent, sont sous la menace permanente de perdre leur emploi, à cause de la volonté de produire toujours plus, toujours plus vite et toujours moins cher ; les délocalisations en sont le résultat. Pour faciliter les échanges de matières et de personnes, les décideurs continuent de donner la faveur au transport aérien en le préservant des taxes sur les carburants, comme c'est le cas avec le gasoil et l'essence.

Nous ne sommes pas dupes, dans cette affaire, il s'agit d’abord d'enrichir quelques uns au détriment de la majorité, si l'aéroport Nantes Atlantique dérange, ce n'est pas à nous qui ne prenons jamais (ou quasiment jamais), l'avion qu'il faut en vouloir. Les décideurs ont imposé un mode de développement économique qui génère pleins d'inconvénients et même des graves problèmes partout sur la planète, c'est d'abord à eux de se remettre en question en reconsidérant leur politique.

Bien que nous proposions des solutions pour les résoudre, nous ne sommes pas écoutés. Malgré cela nous continuerons de faire entendre notre point de vue qui est celui du développement durable : celui qui permet à chacun aujourd'hui de bien vivre sans empêcher ceux qui suivront de vivre aussi bien et ce n'est pas en gaspillant les terres agricoles, lorsque l'on peut faire autrement, que ça ira mieux !

naturedu21siecle | 03 avril 2010 à 16h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…