En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

MaPrimeRénov' : l'Agence nationale de l'habitat versera les premières aides à partir de fin avril

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

L'Agence nationale de l'habitat (Anah) débute, dès ce mercredi 8 avril, l'instruction des dossiers de demandes d'aides de « MaPrimeRénov' ». Ces demandes ont été déposées, depuis janvier 2020, par les ménages modestes voulant réaliser des travaux de rénovation énergétique. Pour rappel, depuis le 1er janvier, MaPrimeRénov' fusionne le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l'Anah « Habiter mieux Agilité ». Cette prime d'État est versée par l'Anah, durant cette année 2020, d'abord pour les ménages modestes et très modestes qui occupent leur logement (situés jusqu'au 4e décile de revenus).

Dans un communiqué, l'Anah assure, ce mercredi, qu'elle maintient la distribution de ses aides pendant la crise actuelle sanitaire du Covid-19. L'agence applique le calendrier fixé par le Gouvernement pour commencer l'instruction des demandes de la nouvelle prime. Le versement des premières aides de MaPrimeRénov' « interviendra à compter de la fin du mois d'avril », assure l'Anah. Depuis l'ouverture du service le 2 janvier, 27 400 demandes de primes ont été enregistrées sur la plateforme Internet (www.maprimerenov.gouv.fr). Les demandes seront instruites « dans les prochaines semaines, et ce tout au long du deuxième trimestre 2020 », précise l'Anah.

Pour 2020, le budget de l'Anah alloué à MaPrimeRénov' est de 390 millions d'euros, afin de répondre à l'objectif de 200 000 aides distribuées. « En lien avec les territoires dont je salue l'engagement, nous continuons d'accompagner au mieux les ménages modestes, afin de les soutenir dans cette période difficile, notamment en continuant de verser les subventions aux bénéficiaires de nos aides pour ne pas ajouter de difficultés financières supplémentaires à la crise actuelle », déclare Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l'Anah.

Respecter le calendrier pour relancer les chantiers

Le 30 mars dernier, la société Effy, délégataire de certificats d'économies d'énergie (CEE), a souligné « l'importance de respecter le calendrier fixé » pour l'instruction des premières demandes de la prime. « Cette capacité à instruire constituera un signe important pour la relance des chantiers et la reprise du secteur après la crise. Une fois l'aide accordée, les particuliers, qui attendent depuis janvier, pourront se lancer sereinement dans leurs travaux », estime Effy. Ce mois d'avril « est également l'occasion de préparer les futures échéances et notamment la possibilité, pour les mandataires, de réaliser, à partir de mai, un accompagnement des particuliers sur l'ensemble des démarches administratives permettant la perception de MaPrimeRénov' », ajoute Effy.

À compter de mai 2020, il était prévu qu'un délégataire CEE ou une collectivité, habilités par l'Anah, puissent en effet être mandatés par un ménage pour déposer son dossier de demande de prime. Le mandataire devrait également préfinancer la subvention de l'Anah et percevoir l'aide à la place du ménage, si celui-ci l'a mandaté à cet effet. Les CEE, ainsi que des aides locales, peuvent venir compléter le calcul de l'aide versée pour MaPrimeRénov'.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager