Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

MaPrimeRénov' : les demandes sont sur une « bonne dynamique »

Bâtiment  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Avec un reconfinement moins strict qu'au printemps, l'activité de travaux de rénovation énergétique des logements se poursuit. Les artisans continuent leurs chantiers et la demande semble être au rendez-vous. Selon les derniers chiffres du Gouvernement, les demandes de MaPrimeRénov' gardent une « bonne dynamique ». Au dernier décompte, 142 000 dossiers ont été reçus par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) depuis le début de l'année 2020. Ce qui laisse espérer l'atteinte de l'objectif annuel de 150 000 dossiers. « Sur les dernières semaines, nous sommes sur un rythme de 7 000 demandes hebdomadaires », se satisfait le ministère de la Transition écologique.

Le Gouvernement misait au départ sur 200 000 demandes. Un objectif revu à la baisse suite au premier confinement.

La dynamique devrait se renforcer à compter du 1er janvier prochain puisque, dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement a décidé d'élargir les propriétaires éligibles. MaPrimeRénov' sera ouverte à l'ensemble des propriétaires occupants, sans condition de revenus et sera également accessible à l'ensemble des copropriétés.

Une généralisation bienvenue selon le Cler – Réseau pour la transition énergétique mais qui n'encourage pas les rénovations ambitieuses en termes d'économies d'énergie : « la priorité est donnée à la relance du dispositif existant, sans engager d'évolutions significatives des orientations sur les travaux aidés. Opter pour une approche globale de rénovation demeure toujours moins intéressant que de réaliser des travaux lots par lots », regrette Étienne Charbit, responsable de projets Efficacité énergétique au Cler. Un « bonus BBC » a bien été intégré dans MaPrimeRénov' (1 500 € pour les plus modestes) mais il ne représente pas un levier incitatif suffisant selon l'association : « les rénovations globales et performantes peuvent coûter parfois plusieurs dizaines de milliers d'euros ».

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager