En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : le développement s'accélère au niveau mondial

Energie  |    |  Pierre Emmanuel Bouchez Actu-Environnement.com
Environnement & Technique N°335 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°335
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

2013 est une année record pour le photovoltaïque (PV). Avec 37 GW installés dans le monde selon les chiffres préliminaires de l'association européenne de l'industrie photovoltaïque (EPIA), la puissance totale au niveau mondial des installations PV augmente de 35%, pour atteindre 136,7 GW.

Cette croissance du secteur s'explique majoritairement par les efforts déployés par les pays d'Asie. La Chine et le Japon ont ainsi augmenté la puissance de leur parc respectivement de 11,3 GW et 6,9 GW, représentant ainsi environ 57% du marché mondial. La Chine devrait confirmer sa position de leader du marché, grâce aux importants volumes produits et au soutien de l'Etat.

L'Europe qui piétine

Malgré la bonne santé du secteur photovoltaïque au niveau mondial, l'Europe connaît un fort ralentissement de l'industrie du photovoltaïque, et perd ainsi le leadership qu'elle détenait depuis 10 ans. Alors que le continent concentrait 70% des nouvelles installations en 2011 et 59% en 2012, il ne compte plus que 28% des nouvelles installations en 2013.

"Dans un bon nombre de pays européens, de sévères réductions de subventions, des changements de réglementation et des mesures rétroactives affectent la confiance des investisseurs ainsi que la viabilité des investissements PV, ce qui a conduit à une baisse significative du marché", indique Gaëtan Masson, Head of Business Intelligence à l'EPIA. La crise financière, conjuguée à la concurrence des produits chinois, explique ce ralentissement.

Cette contre performance ne doit pourtant pas présager de l'avenir du PV en Europe, d'autant plus que la concurrence asiatique pourrait être moins handicapante pour le PV européen pour l'année 2014 grâce à l'accord relatif à un prix minimal et aux mesures antidumping retenues. "Malgré les résultats de 2013, le PV solaire reste en passe de devenir une source majeure d'électricité pour l'Europe et le monde. L'année dernière, le PV était la 2nde source d'énergie installée en Europe. De 0,3% en 2008, le PV couvre environ 3% des besoins européens en électricité 5 ans après", indique Winfried Hoffman, président de l'EPIA.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager