Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

UE : le marché du solaire thermique touché par la crise

Le marché européen du solaire thermique a enregistré une baisse de 9,6% l'an dernier liée à la crise conjoncturelle, selon le dernier baromètre d'EurObserv'ER. La France occupe le 5e rang avec près de 1.400 MWth de puissance cumulée installée.

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
   
UE : le marché du solaire thermique touché par la crise
   
D' après le dernier baromètre réalisé par EurObserv'ER (Observatoire des énergies renouvelables) paru le 8 juin, l'Union européenne a installé 4,17 millions de m2 de capteurs solaires en 2009, soit l'équivalent d'une puissance thermique de 2,9 GWth. Toutefois, le marché européen n'a pas pu résister à la crise l'an dernier, et a enregistré une baisse de 9,6 % de la surface installée par rapport à 2008 (avec près de 4,61 millions m2), soit près de 443.708 m2 de moins.

Tous les pays de l'UE n'ont pas été touchés de la même manière, précise EurObserv'ER. Les grands marchés européens comme ceux de l'Allemagne (1.619.800 m2), de la France (316.956 m2 y compris les départements d'Outre-mer), de la Grèce (206.000 m2) et de l'Espagne (402.000 m2) ont vu une baisse ''sensible'' de leurs installations en 2009. D'autres, en revanche, ont progressé comme la Pologne (avec 144.308 m2), le Royaume-Uni (89.100 m2) et le Portugal (140.000 m2), ou sont restés stables comme l'Autriche (365.000 m2).

Au total dans l'UE, la superficie des capteurs solaires thermiques en fonctionnement a atteint 32,6 millions de m2, soit une puissance de 22,8 GWth. Côté technologies : les capteurs plans vitrés représentaient 86,6% du marché européen, contre 9,8 % pour les capteurs à tube sous vide et 3,6% pour les capteurs non vitrés. Les parcs les plus importants sont ceux de l'Allemagne, de l'Autriche et de la Grèce.

L'Allemagne reste le leader du marché européen

Ainsi, l'Allemagne reste le leader du marché européen (comme pour le photovoltaïque), même si le solaire thermique a accusé une baisse de 9,2% Outre-Rhin, alors qu'il avait quasi doublé entre 2007 et 2008 avec 1.920.000 m2 de surfaces installées. En 2009, le parc total cumulé allemand a ainsi atteint les 12.899.800 m2, soit 9.029,9 MWth. Par ailleurs, le chiffre d'affaires de la filière est quant à lui passé de 1,7 à 1,2 milliard d'euros. Selon le BSW (Association de l'industrie allemande de l'énergie solaire), la diminution du marché allemand a engendré la perte de 5.000 emplois, ramenant à 20.000 le nombre de salariés de la filière.

De son côté, l'Autriche, derrière l'Allemagne, a atteint un parc total cumulé de 4.330.000 m2, soit 3.031 MWth. Elle est suivie de la Grèce, impactée par la crise, qui a vu le marché de la filière chuter de 31,1% en 2009 par rapport à 2008. Le parc total cumulé grec atteint les 4.076.200 m2, soit 2. 853,3 MWth.

La filière française ''pas assez structurée''

La France (métropole + outre-mer) quant à elle, occupe le 5e rang avec 1.396,3 MWth de puissance cumulée installée, soit 1.994.772 m2. Pour la première fois depuis 10 ans, le marché français a enregistré une baisse en 2009 à hauteur de 15%. Enerplan table pour sa part pour un marché métropolitain de l'ordre de 265.000 m2 fin 2009 contre 313.000 m2 en 2008 soit 185,5 MWth installés. En métropole, le nombre de chauffe-eau solaires individuels (CESI) installés est en baisse passant de 42.000 en 2008 à 36.000 en 2009. La diminution est encore plus importante en ce qui concerne les systèmes combinés (SSC), dont le nombre est passé de 5.800 à 2.600.
En revanche, le marché du collectif a progressé en métropole avec une surface installée passant de 56.000 m2 en 2008 à 66.600 m2 en 2009. 6.000m2 de capteurs non vitrés ont en outre été destinés aux piscines publiques et privées, a ajouté Observ'ER. De son côté, Enerplan explique ce développement par le soutien du fonds chaleur de l'Ademe et des conseils régionaux.

Outre la crise conjoncturelle, la baisse du marché serait également liée aux critiques auxquelles a dû faire face la filière solaire française dernièrement (malfaçons de réalisations, risques induits, contre-références…), souligne le baromètre. La filière solaire thermique est ''encore aujourd'hui en pleine structuration et sujette à la spéculation de certains acteurs du marché'', indique EurObserv'ER, tout en pointant du doigt encore un manque de professionnels ''bien formés'' que ce soit pour sur le segment de l'individuel ou du collectif.

Pas de reprise franche du marché avant 2011 ?

Malgré un recul l'an dernier, le marché du solaire thermique français serait ''reparti'' au cours du premier trimestre 2010 , selon Richard Loyen, Délégué général d'Enerplan qui observe notamment une hausse de 14% des CESI. Le marché reste soutenu par le secteur des bâtiments collectifs et offre ''un fort potentiel pour le développement du solaire thermique'' d'ici 2020, estime l'association. D'autant que la France a établi une feuille de route précise à l'horizon 2020 pour respecter les objectifs européens de développement des énergies renouvelables (23%).

De son côté, EurObserv'ER ne constate pas ''de reprise franche'' du marché européen avant 2011. Le marché 2010 du solaire thermique pourrait même subir une nouvelle baisse de 10%, pour atteindre 3,7 millions de m2. Tandis que le parc de l'Union européenne pourrait se situer à un peu moins de 36 millions de m2.

Réactions2 réactions à cet article

 
Le solaire thermique est trop coûteux

Le temps de retour sur investissement du solaire thermique dépasse très souvent une dizaine d'années.
La hausse très forte du prix moyen de l'installation ces cinq dernières années accentue le phénomène.
Les technologies, bien que très performantes en ce qui concerne les rendements, nécessitent des appareillages sophistiqués fragiles et coûteux à mettre en place.
Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que les investisseurs renoncent à cette contribution environnementale.

Pour ne rien arranger, l'installation des capteurs par des chauffagistes ou des plombiers à crée des contre-références préjudiciables (en effet, de nombreuses fuites sont apparues sur les toitures après la pose de ces capteurs). Ce sont des couvreurs qui devraient réaliser ces installations!

D'autre part, il existe d'autres technologies souvent peu mises en avant.

Le baromètre solaire thermique indique que seuls 3,6 % des capteurs sont non vitrés...

Il y a un potentiel de croissance important vers ce style de capteurs...
Aujourd'hui, les technologies présentes ne permettent pas sauf à de rares exceptions de réaliser des installations esthétiques et économiques. Un nouveau système (non commercialisé)qui a obtenu la médaille d'or du salon des inventions de Genève de 2010 permettra des installations économiques et très esthétiques sur les toitures par des modules de toiture se substituant aux tuiles ordinaires.
Comme on peut le remarquer, le marché n'en est qu'à ses balbutiements, et la technologie va évoluer fortement les prochaines années. Le soutien apporté aux Capteurs solaires Photovoltaïque En France a mobilisé les efforts vers ces technologies... Au thermique solaire de faire son rattrapage.

Frédéric Marçais | 10 juin 2010 à 11h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Trop couteux ?

C'est la première fois que je lis que le solaire THERMIQUE est trop couteux, et que le temps de retour sur investissement est aussi long ! Ne confondez vous pas avec le PHOTOVOLTAÏQUE ?

Concernant les problèmes de poses et autres malfaçons, là rien à redire : c'est comme pour tout, il y a du bon et du moins bon... D'où l'intérêt de passer par des couvreurs pour la pose, comme il est justement évoqué, mais aussi de faire des devis et de passer par des installateurs agréés !

Franck C. | 10 juin 2010 à 16h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager