En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Marée noire : le fonds d'indemnisation de BP est déjà discuté

Risques  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Entré hier en vigueur, le fonds d'indemnisation de 20 milliards de dollars, promis en juin par BP pour les victimes de la marée noire dans le Golfe du Mexique, fait déjà polémique. Baptisé le Gulf Coast Claims Facility (GCCF), ce fonds est administré par l'avocat américain Kenneth Feinberg, qui a déjà géré le fonds d'indemnisation des victimes des attentats du 11 septembre 2001. Il remplace le processus d'indemnisation, géré jusqu'ici par BP qui affirme avoir déjà versé près de 370 millions de dollars aux victimes. Le groupe pétrolier s'est engagé à financer ce fonds sur quatre ans, soit cinq milliards par an.

Mais la question d'une indemnisation définitive demeure entière, alors que l'ampleur des dégâts provoqués par la marée noire survenue en avril - qui a vu près de 800 millions de litres de pétrole se déverser dans le golfe - reste à déterminer. Selon Reuters, l'avocat est également critiqué pour avoir fixé un délai (jusqu'aux six prochains mois) au-delà duquel toute victime devra renoncer au droit d'attaquer en justice BP. ''Le New York Times'' avait déjà indiqué le 20 août qu'entreprises et particuliers ne pourront être indemnisés que s'ils abandonnent leurs poursuites contre BP et les autres acteurs impliqués. Selon le quotidien, la compensation attribuée à chacune des victimes serait liée à la proximité géographique avec la zone souillée. De son côté, Kenneth Feinberg assure que le fonds va débloquer des indemnités d'urgence en moins de 48 heures pour les particuliers et en moins d'une semaine pour les entreprises.

Des milliers de poissons morts dans le Mississipi

La question de l'impact environnemental de la marée noire et des produits chimiques utilisés pour la disperser se pose également. Selon l'édition d'hier du quotidien ''La Nouvelle-Orléans Times-Picayune'', plusieurs milliers de poissons morts (entre 5.000 et 15.000) ont été découverts le 22 août à l'embouchure du Mississippi, en Louisiane. Du pétrole se trouve dans la zone et les autorités cherchent à savoir si la marée noire du golfe du Mexique est en cause. Des problèmes d'oxygène liés au barrage du bayou La Loutre sont aussi invoqués, ce qui aurait tué les poissons. Parmi les animaux morts se trouvaient également des crabes, des raies pastenagues ou des anguilles.

Réactions1 réaction à cet article

 
constat

pfff, ce peuple (ses dirigeants) est une vraie abomination pour le respect de sa terre-mère, ils s'autodétruisent encore plus vite que nous...

Lionel | 27 août 2010 à 13h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…