Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le site Natura 2000 « Massif de la Serre » serait menacé par un projet de carrière

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

La fédération France Nature Environnement (FNE) s'inquiète des impacts sur la biodiversité d'un projet d'extension de carrière piloté par Bouygues sur le massif forestier de la Serre, classé Natura 2000 dans le Jura.

En août 2010, le projet avait déjà été rejeté ''pour la cinquième fois'', selon la fédération. Mais la Société des carrières de Moissey, filiale de Bouygues, aurait renouvelé une demande d'autorisation de projet d'exploitation de roches éruptives sur le massif abritant ''59 espèces animales ou végétales protégées'', indique FNE dans un communiqué.

Un arrêté préfectoral, signé le 28 mars dernier a prescrit une enquête publique, durant un mois sur ce projet, qui s'est clôturée le 20 mai. ''Ce projet porte atteinte à trois habitats d'intérêt communautaire'', dénonce la fédération en indiquant que l'autorité environnementale dans le cadre de la procédure des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) aurait émis le 30 mars dernier ''un avis réservé'' sur la demande d'extension.

Une demande de dérogation à la protection des espèces a été examinée le 19 mai par le Conseil National de Protection de la Nature. 
Or, ''aucune des conditions préalables à l'obtention d'une dérogation prévues par le code de l'environnement n'est satisfaite'', considère Pascal Blain, président de l'association locale Serre Vivante, en ajoutant qu' ''il existe des solutions d'approvisionnement du Jura en granulat ayant un impact moindre''.

FNE et plusieurs autres associations régionales membres de la fédération s'opposent au projet et demandent sa suspension. Les organisations ont lancé une pétition en ligne qui a déjà été signée depuis fin avril par 5.000 personnes.

Les signataires ont appelé la ministre de l'Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet ''à intervenir.'' Si le projet devait obtenir une autorisation d'exploiter, les associations ordonnent le ''strict respect des conditions réglementaires en matière de dérogation à la protection de ces espèces et habitats.''

Réactions1 réaction à cet article

 

il y a aussi un projet de carrière au "Moncaut" ce site est situé au dessus de Pédéhourat (hameau de Louvie Juzon Pyrénées Atlantiques ) classé natura 2000
Il veulent extraire de la lherzolite.

hourat 64 | 30 juin 2011 à 10h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit de l’Urbanisme et de l'Aménagement du territoire Huglo Lepage Avocats