Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'utilisation de camions de 44 tonnes dans le secteur agricole sera autorisée dès l'été

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
L'utilisation de camions de 44 tonnes pour le transport de marchandises agricoles et agroalimentaires sera autorisée ''l'été prochain'' pour soutenir ''la compétitivité de nos agriculteurs'', a déclaré le Président de la République Nicolas Sarkozy dans une interview publiée le vendredi 30 avril par l'hebdomadaire ''La France Agricole'', trois jours après la manifestation des agriculteurs à Paris.

''Cela aura un double effet : réduire les émissions des gaz à effet de serre et apporter un gain de productivité de 11 % sur le prix des matières premières agricoles. C'est 80 millions d'euros par an pour ces filières'', a estimé M. Sarkozy. ''Nos partenaires européens peuvent déjà le faire, et il était important de donner satisfaction sur ce point'', a-t-il ajouté.

Pour l'organisation environnementale France Nature Environnement (FNE), cette décision ''va à l'encontre des engagements du gouvernement'' pour accroître la part modale des modes ferroviaires et fluviaux'' prévu notamment dans le Grenelle. En passant de 40 à 44 tonnes, les émissions de gaz à effet de serre des poids lourds ''sont réduites de quelques 5 à 10 %, mais elles restent toujours 10 à 100 fois plus élevées par rapport à un transport par mode ferroviaire ou fluvial'', a souligné FNE dans un communiqué.

''L'application de la taxe kilométrique poids lourds ayant à nouveau été reportée à 2012, c'est donc la collectivité qui continuera à payer l'entretien d'un réseau routier au bénéfice de quelques intérêts sectoriels'', a dénoncé la fédération d'associations environnementales.

Réactions4 réactions à cet article

 
Méga âneries

Actuellement les grumiers sont autorisés jusquà 50 tonnes en France. Par contre de nombreux villages leur pose difficulté pour circuler, de même dans certaines agglomérations où des maires interdisent leur circulation dégradation des trottoirs, des carrefours giratoires, panneau de circulation... Parfaite mesure électoraliste...

Chauf-marcel | 30 avril 2010 à 21h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
une bonne nouvelle

c'est une bonne nouvelle dans tout les sens du terme. Pour répondre aux associations environnementales, la majorité du transport routier de céréales se fait durant la moisson ce qui si je ne me trompe pas est impossible à faire en péniche ou train dès lors que le camion part de la ferme pour aller dans un silo. Cela ne pénalise en rien le développement des autres modes de transport. Exemple: la très forte progression du transport par voie fluviale depuis plus d'un an (source:VNF)

alex1982 | 03 mai 2010 à 10h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
il faudrait mettre les villes à la campagne...

... et remplacer les routes (y compris les voies communales - au plus près des champs-) par des canaux. Cela créerait des emplois et de la relance.....un peu de lucidité et de réalisme . Et pourtant je lutte chaque jour à la campagne pour l'environnement et bientôt si cela continue contre les éco terroristes.

lucide | 03 mai 2010 à 23h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
DES VESSIES POUR DES LANTERNES

Que le soucis de polluer moins soit avancé...pourquoi pas mais la compétitivité de l'agriculture et l'intéret de poursuivre cette activité passe par bien d'autres priorités que de mettre sur la route des camions de 44 tonnes. A-t-on pensé aux chomeurs en plus qu'il faut payer à ne rien faire et n'aura pas de retraite, a-t-on pensé à nos routes de camapagnes qui se défoncent déjà avec des 25-30 tonnes...les ronds points sont-ils adaptés ??? les budgets communaux vont-ils faire face à l'entretien des routes pour des 44 tonnes ??? Le rêve américain de Sarkozy me fait penser à un effet qui se léve tous les matins avec de nouvelles annonces ou de nouveau caprice qui manque souvent de réalisme...Il va falloir arreter cette fuite en avant et revenir les pieds sur terre...consommons prés de chez nous,si nous voulons réduire le transport et polluer moins.

Bertrand | 04 mai 2010 à 08h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager